Skip to main content

Tavares s'attend à un match émotif contre les Islanders

Il affrontera son ancienne équipe en tant que membre des Maple Leafs pour la première fois samedi

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

TORONTO - John Tavares reste imperturbable devant les critiques qu'on continue de formuler à son endroit depuis qu'il a quitté les Islanders de New York afin de signer un contrat de sept ans d'une valeur de 77 millions $ avec les Maple Leafs de Toronto, le 1er juillet dernier.

Tavares affrontera son ancienne équipe pour la première fois quand les Maple Leafs recevront les Islanders de New York au Scotiabank Arena, samedi (19 h HE ; CBC, SN1, ESPN+, MSG+, NHL.TV). Plusieurs partisans des Islanders en colère lui font la vie dure sur les réseaux sociaux depuis qu'il a choisi de s'aligner avec l'équipe de son enfance.

Il est au courant des réactions que son départ a suscitées, mais il a assuré qu'il s'attardera d'abord et avant tout à faire tout ce qui doit être fait pour aider sa nouvelle équipe à vaincre son ancien club.

« Même si je ne suis pas un grand adepte des réseaux sociaux, j'ai une idée [des réactions], que ce soit en raison des amis qui m'ont envoyé des textos quand j'ai pris ma décision, des choses du genre », a déclaré Tavares avant la pause de Noël d'une durée de trois jours observée dans la LNH. « Mais je suis le seul à vraiment savoir ce que j'ai vécu et qui réalise à quel point ç'a été une décision difficile à prendre.

« Je l'ai fait parce que c'était la meilleure chose pour moi. J'ai été aussi honnête que possible quand j'ai expliqué les raisons qui ont motivé ma décision, ainsi que la façon dont j'ai pris ma décision… C'est tout ce que je peux faire. Je ne peux pas contrôler l'opinion que les gens auront de moi, ce qu'ils pensent, ce qu'ils ne pensent pas. Je peux seulement être moi-même, vivre ma vie et faire tout ce que je peux faire pour aider les Maple Leafs. »

À LIRE : Les Maple Leafs espèrent s'entendre avec Matthews et Marner | Matthews capitaine au Match des étoiles

Le joueur de centre de 28 ans a reconnu que ce sera une sensation bizarre d'affronter l'équipe qui l'a réclamé au premier rang du repêchage 2009 de la LNH et dont il a défendu les couleurs à ses neuf premières saisons dans la Ligue.

« J'imagine que ce sera bizarre à certains égards, ça c'est certain, a-t-il dit. C'est difficile à dire parce que ça ne m'est jamais arrivé avant. Tu restes à un endroit pendant si longtemps et tu leur en donnes tellement… Je suis certain que je vivrai bien des émotions. En même temps, mon approche doit être la meilleure possible, comme pour n'importe quel autre match. Je dois faire de mon mieux pour aider mon équipe à gagner, donner mon meilleur hockey et être le mieux préparé possible. »

« Je suis certain que je vais ressentir toutes sortes d'émotions, mais ça devrait également être une expérience très plaisante. Évidemment, je vais batailler contre plusieurs de mes anciens coéquipiers, dont plusieurs sont de bons amis et de bonnes personnes. En fin de compte, ce sont les deux points du match qui priment. C'est là-dessus qu'il faut se concentrer. C'est l'objectif. Mais je suis certain que je vais vivre toutes sortes d'émotions. »

Tavares a récolté 621 points (272 buts, 349 passes) en 669 matchs avec les Islanders et il a été leur capitaine de 2013 à 2018 avant de devenir joueur autonome sans compensation et de se greffer aux Maple Leafs. Il a amassé 42 points (24 buts, 18 aides) en 37 rencontres avec Toronto avant la pause des fêtes et à ce rythme, il dépassera son sommet en carrière dans la LNH pour les buts (38), qu'il a établi en 2014-15. La formation torontoise rendra visite aux Blue Jackets de Columbus, vendredi (19 h HE ;FS-O, SNOT, NHL-TV) avant de recevoir les Islanders 24 heures plus tard.

Video: DET@TOR: Tavares fait dévier et force la prolongation

Tavares est né à Mississauga, dans la région de Toronto, et il a été un partisan des Maple Leafs durant son enfance. Au bout du compte, il a choisi de saisir l'opportunité de s'aligner avec l'équipe de son patelin. Après avoir fait part de sa décision, il a diffusé sur les réseaux sociaux une photo d'enfance où on le voyait dormir sous des draps à l'effigie des Maple Leafs.

Ses liens avec plusieurs de ses anciens coéquipiers demeurent solides malgré son départ.

« La majorité de l'équipe s'est retrouvée à mes noces cet été, a noté Tavares. J'ai passé neuf ans à jouer avec (l'attaquant) Josh Bailey, qui est devenu un bon ami et un vrai bon joueur. Quand tu es avec quelqu'un pendant une aussi longue période, tu tisses des liens d'amitié qui sont vraiment très forts. Tu en apprends beaucoup sur l'autre en tant que personne. Nous gardons contact, c'est sûr.

«Je n'ai pas tellement suivi l'équipe. Évidemment, j'essaie de tourner toute mon attention vers ce qui se passe ici. Tu vois quelques-uns des faits saillants, des pointages et ainsi de suite. J'essaie juste de me concentrer sur le travail que j'ai à faire ici, sur ma phase de transition pour devenir un membre des Maple Leafs et sur la nécessité d'aider l'équipe à gagner. Nous continuons de communiquer. Pas autant durant la saison que pendant l'été, mais je garde quand même contact avec certaines personnes. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.