Skip to main content

Gagné : Le plus grand marqueur de l'histoire?

Notre chroniqueur Simon Gagné estime qu'Alex Ovechkin peut chauffer le record de buts de Wayne Gretzky

par Simon Gagné / Chroniqueur LNH.com

Simon Gagné a disputé 14 saisons dans la LNH et il a réussi 291 buts et totalisé 601 points en 822 matchs, connaissant notamment deux saisons de 40 buts et plus. Il a remporté la Coupe Stanley dans l'uniforme des Kings de Los Angeles en 2012. Sur la scène internationale avec le Canada, il a savouré la conquête de la médaille d'or aux Jeux olympiques de 2002 à Salt Lake City et la conquête de la Coupe du monde en 2004. L'attaquant sélectionné au 22e rang du repêchage 1998 a successivement porté les couleurs des Flyers de Philadelphie, du Lightning de Tampa Bay, des Kings de Los Angeles et des Bruins de Boston. Simon a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com chaque semaine afin de discuter de l'actualité de la LNH.

Alex Ovechkin a peut-être fait la fête pendant tout l'été après la conquête de la Coupe Stanley des Capitals de Washington, mais il a encore le compas dans l'œil. Les amateurs qui prédisaient qu'il mettrait du temps avant de faire sortir le méchant, comme on dit, eh bien vous pouvez ravaler vos paroles.

À l'âge de 33 ans, « Ovi » est tout feu tout flamme. Il a réussi deux tours du chapeau d'affilée, la semaine dernière, pour porter son total de buts à 29 en seulement 32 matchs cette saison. C'est vraiment impressionnant ce qu'il accomplit. Pourrait-il signer l'exploit d'inscrire 50 buts dans les 50 premiers matchs? C'est peu probable, selon moi. Il lui faudrait quelques autres tours du chapeau, mais sait-on jamais? 

Video: BUF@WSH: La frappe d'Ovechkin bat Hutton

Je l'ai déjà affirmé dans cette chronique. Il est pour moi un des plus grands marqueurs de l'histoire de la LNH. Je me garde une petite gêne pour ne pas le proclamer le plus grand, mais il y a matière à débat. Il pourrait l'être. Il sera indéniablement le plus grand de l'histoire moderne parce qu'il supplante tout le monde de sa génération.

On dit qu'un marqueur de 30 buts aujourd'hui c'est quasiment l'équivalent d'un marqueur de 50 dans le temps. Lui, il en marque 50 et plus par saison depuis longtemps.

À LIRE AUSSI : Gagné: Une belle invention que la prolongation à 3 contre 3Ovechkin dépassera plusieurs grands noms en tentant de rejoindre Gretzky | Aucune avance n'est suffisante dans la LNH cette saison | Table ronde : À qui le trophée Rocket Richard?

La question est de savoir s'il peut éclipser la marque de 894 buts de Wayne Gretzky. Ne riez pas. Ce n'est pas impossible.

Faisons le calcul ensemble. Ovechkin est rendu à 636 buts après 1035 matchs. Il marque en moyenne 0,61 but par match. Logiquement, il devrait ralentir le rythme après cette saison. Donnons-lui un ratio d'un but aux deux matchs. Il aurait alors besoin de 520 matchs pour devancer Gretzky soit six saisons additionnelles, en incluant la cinquantaine de matchs qui lui restent à jouer cette saison. Ça l'amène à l'âge de presque 40 ans. Pour ça, il doit évidemment demeurer en santé.

Video: WSH@CAR: Un deuxième triplé consécutif d'Ovechkin

Ça fait peut-être plusieurs « si », me direz-vous, mais il est capable. Même s'il devait tomber à court ou finir deuxième ou troisième meilleur buteur de l'histoire (devant Jagr qui totalise 771 buts), on pourra débattre de sa place dans l'histoire.

Ce qu'il accomplit dans le hockey d'aujourd'hui est absolument époustouflant. Sans rien enlever de mérite aux Gretzky, Gordie Howe, Marcel Dionne et les autres, qui ont rempli le filet dans leur temps, on peut avancer que c'est plus difficile de marquer dans le hockey d'aujourd'hui.

Les gardiens sont meilleurs et mieux équipés. Il n'y a aucune comparaison qu'on puisse faire avec la qualité des gardiens du temps. Même les gardiens numéro deux de chacune des équipes sont excellents, ce qui n'était pas le cas à l'époque.

On peut dire que les joueurs ont de meilleurs bâtons, mais le jeu est plus rapide, il y a moins d'espace sur la patinoire et les équipes sont meilleures du premier jusqu'au quatrième trio et en défense. 

L'émergence de Patrik Laine, qui est quasiment son clone chez les Jets de Winnipeg, paraît le fouetter. C'est sûr que ça le motive. La compétition c'est toujours positif, quel que soit le champ d'activité. Ovechkin suit sûrement avec intérêt ce que Laine fait. C'est ce que je faisais quand j'ai été dans la lutte pour l'obtention du trophée Maurice-Richard en 2005-06. J'étais premier ou deuxième pendant la majeure partie de la saison. J'étais en lutte avec les Jagr, Jonathan Cheechoo et Dany Heatley. Je me tenais informé de ce qu'ils faisaient et s'ils marquaient je voulais marquer.

Ovechkin n'est pas prêt à céder son trône à Laine. C'est comme Sidney Crosby avec Connor McDavid et Auston Matthews. Ovechkin et Crosby sont des modèles de constance depuis plusieurs années. Les jeunes ont des croûtes à manger avant d'être à leur hauteur.

Video: WPG@CHI: Laine nivelle la marque avec son 23e but

Ce qui est remarquable pour Ovechkin, c'est que son tir semble encore plus puissant qu'avant. Pour le connaître, je sais qu'il est très pointilleux avec ses bâtons. Il a commencé sa carrière avec une compagnie avant de changer pour une autre et de revenir avec la première. Ça n'a rien à voir avec le fait qu'une compagnie soit meilleure que l'autre. C'est une question de goût et de préférences pour chacun. Il est super exigeant pour ce qui a trait à la flexibilité, la légèreté et la courbe de ses bâtons. On peut le comprendre, c'est son principal outil de travail. Il en fait un excellent usage.

On a beau savoir d'où il décoche ses tirs, surtout sur le jeu de puissance, il n'y a rien à faire. Les gardiens ont beau le voir du coin de l'œil, ils sont mystifiés par sa force de frappe. Il pourra jouer aussi longtemps qu'il pourra tirer fort. Il n'aura qu'à aller se positionner à son endroit de prédilection et décocher des lancers. C'est quand les gardiens stopperont ses tirs qu'on saura que l'heure de la retraite a sonné pour lui.

Rien ne va plus à Philadelphie

L'inévitable s'est produit à Philadelphie. L'entraîneur Dave Hakstol a été congédiéà la barre des Flyers. C'était écrit dans le ciel qu'il serait remplacé à la suite de l'arrivée de Chuck Fletcher comme directeur général.

Rien ne va plus avec mon ancienne équipe pendant 12 ans. C'est une chose d'accumuler les défaites, la façon de perdre en est une autre. Je n'estime pas que les Flyers sont mauvais, mais tu ne te donnes pas de chance quand t'es déjà rendu à cinq gardiens cette saison.

Scott Gordon prend le relais sur une base intérimaire. Je ne connais pas Fletcher, mais il veut possiblement se donner du temps. Il va prendre le pouls du groupe de leaders, avant d'arrêter son choix.

Un candidat comme Joel Quenneville pourrait être intéressant. Peut-être qu'il n'était pas disposé à accepter le poste dès cette saison, lui qui vient d'être remercié de ses services par les Blackhawks de Chicago. Peut-être le sera-t-il l'été prochain. Ce ne sont que pures spéculations de ma part.

*****

En terminant, je vous souhaite de Joyeuses fêtes. Paix, santé et bonheur pour tous. Soyez prudents sur les routes! On veut tous vous revoir en forme au début de 2019.

*Propos recueillis par Robert Laflamme, journaliste principal LNH.com

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.