Skip to main content

Table ronde : Qui est le favori pour le trophée Richard?

Laine et Ovechkin devraient se battre à nouveau pour le titre de meilleur buteur de la ligue, selon les experts du LNH.com

par LNH.com @LNH_FR

Tout au long de la saison, les experts du LNH.com participeront à des tables rondes pour répondre à diverses questions. En interagissant entre eux, nos experts donnent leur opinion sur plusieurs sujets chauds à travers la LNH. Aujourd'hui, on leur a posé la question suivante :

On assiste à une course extrêmement serrée pour le trophée Maurice-Richard remis au meilleur buteur de la LNH. Signe de l'augmentation du nombre de buts marqués dans la ligue depuis le début de la saison, une dizaine de joueurs maintiennent un rythme qui leur permettrait de surpasser le plateau des 50 filets cette saison. Qui va parvenir à se détacher du lot, et avec combien de buts ce joueur va-t-il terminer la saison?

Nicolas Ducharme, journaliste LNH.com

Ce chiffre d'une dizaine de marqueurs potentiels de 50 buts devrait fondre comme neige au soleil au fur et à mesure que la saison va avancer. Les blessures, les petits bobos, les baisses de régime devraient faire passer ce chiffre à deux, un, peut-être zéro. À pareille date l'an dernier, Alex Ovechkin menait la Ligue avec 18 buts en 25 matchs, en route pour une récolte de 59 buts. Il a finalement terminé la campagne avec 49 filets… un sous la fameuse barre des 50.

Cette saison, Ovechkin a à nouveau 18 buts. Il n'est toutefois pas le premier marqueur de la LNH avec cette récolte. C'est Patrik Laine qui l'est avec 21. Il est à mon avis le meilleur candidat pour atteindre la barre des 50 buts parce que… c'est presque tout ce qu'il sait faire. À ses 21 buts s'ajoutent uniquement trois passes.

TABLES RONDES : Quelle équipe sauvera sa saison?Outre Pettersson, quelle recrue vous impressionne le plus? | Le prochain Québécois à entrer au Temple de la renommée 

Après un très lent début de saison, Laine n'a marqué que trois buts en 12 matchs, le Finlandais a répliqué avec 18 filets lors des 12 matchs suivants - dont cette fameuse soirée de cinq buts contre les Blues de St. Louis le 24 novembre. À ce rythme, il va terminer l'année avec 108 buts. Bien sûr, ça n'arrivera pas, mais au moins, on semble avoir enfin trouvé la formule magique chez les Jets pour le faire produire. Et comme il a déjà vécu sa léthargie, c'est de très bon augure.

Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com

Bien d'accord avec toi, Nicolas, sur le fait que la majorité de ces joueurs vont ralentir... Il ne faut tout de même pas s'attendre à ce que Brayden Point termine la saison avec près de 60 buts.

C'est pourquoi je suis bien content que tu aies mentionné le nom d'Alex Ovechkin. S'il y en a bien un qui sait ce que ça prend pour continuer à marquer de manière constante, c'est bien lui. 

L'homme qui a remporté le trophée Maurice-Richard à sept reprises déjà risque d'en ajouter un huitième en juin prochain. Son mode opératoire demeure le même et ne s'effrite pas avec le temps. Son puissant tir sur réception du haut du cercle à la droite du gardien en avantage numérique est certifié ISO 9002 et même si tous les gens présents dans l'amphithéâtre et leurs cousins savent ce qui va se passer, personne n'a encore trouvé le moyen de le stopper.

Video: DET@WSH: Ovechkin bat Bernier d'un tir parfait

Il ne faut pas sous-estimer ce que le retour de Tom Wilson peut faire pour Ovechkin, qui bénéficie de plus d'espace depuis le retour de l'imposant attaquant. On voit le Tsar russe des belles années depuis qu'il a été réuni à Wilson, alors qu'il a recommencé à tirer plus de quatre fois par match en moyenne à ses sept derniers matchs, et il en a profité pour toucher la cible six fois à ses six dernières parties.

Ce qui est inquiétant pour le reste de la ligue, c'est qu'Ovechkin n'a marqué qu'une fois en avantage numérique à ses 10 dernières parties, donc la loi de la moyenne risque de le rattraper. Imaginez ce que ce sera maintenant qu'Evgeny Kuznetsov est revenu au jeu!

Hugues Marcil, pupitreur LNH.com

Messieurs, vous avez choisi les deux joueurs qui, à mon humble avis, sont les plus propices de se détacher du lot dans la course au trophée Maurice-Richard, mais comme Nicolas, j'ai un penchant pour Laine.

Tu parlais d'Ovechkin, Sébastien, et je vois un peu son émule en Laine. Sa façon de se positionner sur le jeu de puissance, sa dégaine et la vélocité de ses tirs me font grandement penser au tsar russe.

Laine a inscrit 18 buts à ses 12 derniers matchs, mais ce que je trouve encore plus hallucinant, c'est que depuis lundi de la semaine dernière, le 19 novembre, Laine cumule 13 filets. Quand on s'arrête pour y penser, 13 buts en six matchs, c'est presque irréel. En plus, Laine présente un pourcentage de réussite aux tirs de 21,4. C'est difficile à maintenir sur une saison complète, mais ce n'est pas si loin de son pourcentage de 18,3 de la saison dernière, alors qu'il avait inscrit 44 filets.

Justement, parlons-en du pourcentage de réussite aux tirs. C'est principalement cette statistique qui me pousse à croire que certains joueurs seront incapables de demeurer dans la course. Si l'on prend la saison dernière comme base de comparaison, les 10 meilleurs buteurs de la LNH montraient tous un pourcentage inférieur à 20 pour cent, sauf William Karlsson (43 buts; 23,4 pour cent). À la lumière de ces chiffres, difficile de croire que les Brayden Point (26,1) et Jeff Skinner (23,2), entre autres, ne ralentiront pas.

Je termine en vous posant une sous-question : croyez-vous que la blessure à l'épaule du centre des Maple Leafs de Toronto Auston Matthews lui aura coûté le championnat des buteurs? Malgré tout, Matthews (12) n'est qu'à neuf buts de Laine et du premier rang. Matthews a du pain sur la planche et ce sera difficile, surtout avec son insoutenable pourcentage de réussite aux tirs de 27,9, mais dans une formation aussi dominante offensivement que Toronto, rien n'est impossible.

Video: SJS@TOR: Matthews compte en AN à son retour au jeu

Robert Laflamme, journaliste principal LNH.com

Il se marque plus de buts cette saison et déjà qu'il y ait un joueur qui surpasse la marque des 50 buts, ce serait super. Ce serait une première depuis la saison 2015-16. Imaginez, ça fait deux saisons que le gagnant du trophée Maurice-Richard n'atteint pas le plateau mythique. Ni même aucun joueur autre qu'Alex Ovechkin n'a réussi l'exploit depuis la saison 2011-12. « Ovi » est encore parti sur les chapeaux de roues cette saison, à la grande joie de son admirateur no 1 au bureau de la LNH à Montréal, Mathieu Damian. C'est beau à voir pour un gars dont on prédisait que les vapeurs d'alcool de la conquête de la Coupe Stanley lui feraient perdre son compas dans l'œil.

Ovechkin aura toutefois de la compétition. Je vois Patrik Laine des Jets de Winnipeg franchir le plateau avec lui. Les deux pourraient même flirter avec la marque des 60 buts, ne sait-on jamais. Laine est quasiment le clone d'Ovechkin, en ce sens qu'il possède un tir foudroyant comme lui. C'est leur arme de prédilection à chacun sur le jeu de puissance.

Video: CHI@WPG: Laine marque son 100e but en carrière

Pour répondre à ta question Hugues, Auston Matthews des Maple Leafs aurait certainement pu être un redoutable rival pour les deux autres, s'il n'avait pas été blessé. Il ne pourra pas les rattraper, même s'il ne montre que six buts de moins qu'Ovechkin, avec 12 buts en autant de matchs. Matthews va surpasser les 40 buts malgré tout, peut-être même s'approchera-t-il des 50.

S'il devait y avoir un troisième marqueur de 50 buts, j'opterais pour David Pastrnak des Bruins de Boston. Il a déjà 19 buts en 25 matchs, lui qui en a réussi 35 pendant toute la saison dernière. C'est malheureux pour lui que Patrice Bergeron soit actuellement blessé. Ses chances seraient nettement meilleures en jouant avec le vétéran joueur de centre québécois.

John Ciolfi, producteur senior LNH.com

Je suis d'accord avec toi, Bob, que les chances de Pastrnak de mettre la main sur le trophée Richard vont grandement diminuer en l'absence de Bergeron. Même dans les sept matchs depuis le 16 novembre, quand Bergeron est tombé au combat, le jeune Tchèque n'a inscrit que deux buts au total. Il est vrai que tout buteur d'élite connaît des baisses de régime de temps en temps, mais parce que Bergeron ne reviendra pas jusqu'à mi-décembre au plus tôt, Pastrnak devra établir vite une chimie avec un autre joueur de centre des Bruins s'il veut demeurer dans la course.

En parlant d'un joueur qui profite actuellement d'un premier trio en bonne santé et en excellente forme, je crois que la performance de Nathan MacKinnon est passée sous le radar un peu (c'est bizarre de le dire à propos d'un finaliste pour le trophée Hart l'année dernière, mais peu importe…). Depuis le début de la saison 2017-18, il est le marqueur le troisième plus constant dans la LNH (0,575 but par match), derrière Ovechkin (0,632) et Laine (0,613), et il aurait facilement franchi la barre des 40 buts la saison dernière s'il n'avait pas raté huit rencontres.

Une raison pour laquelle je crois que MacKinnon pourrait se retrouver au sommet de la liste des buteurs cette saison est l'éclosion de son compagnon de trio, Mikko Rantanen. Le jeune Finlandais a montré des signes d'un joueur d'élite en devenir, mais il a élevé son jeu à un autre niveau cette saison, menant la LNH avec 42 points en 25 rencontres (avant les matchs de vendredi). Le fait que l'Avalanche possède une autre arme redoutable au sein du premier trio -- et c'est sans parler du talentueux capitaine Gabriel Landeskog -- rend la tâche encore plus difficile pour les défensives adverses et aidera MacKinnon à obtenir plus de chances de marquer.

Video: COL@NSH: Le tir de MacKinnon trouve son chemin

S'il y a une raison qui suggère que MacKinnon ne va pas devancer Laine et Ovechkin dans la course au Maurice-Richard, c'est que l'avantage numérique de l'Avalanche est peut-être un peu trop puissant, affichant un taux de réussite de 31,7 pour cent cette saison. Cette moyenne devrait diminuer au cours de la saison, et donc le rythme auquel MacKinnon trouve le fond du filet devrait diminuer un peu, mais je crois qu'il va talonner MM. Laine et Ovechkin jusqu'à la toute fin.

Guillaume Lepage, journaliste LNH.com

Les principaux candidats au titre ont déjà été relevés, mais je suis d'avis que seul Patrick Laine réussira à atteindre le plateau des 50 buts cette saison.

La course a été serrée jusqu'à la toute fin l'an dernier entre lui et Ovechkin et on se rappelera qu'un petit bobo avait empêché le Finlandais de produire au même rythme en fin de saison. 

Le jeune attaquant des Jets vient d'annoncer ses couleurs en novembre et l'expérience acquise à ses deux premières saisons lui permettra de tenir le rythme. Il ne marquera probablement pas 18 buts par mois, mais il franchira le plateau des 50 sans trop de problèmes.

Laine est plus jeune et plus fringant et il s'agit d'une grosse année pour les Jets, qui ont besoin de lui pour réussir là où ils ont échoué au printemps dernier. Il est désormais prêt à transporter l'équipe.

Je ne haïs pas la proposition d'Hugues en ce qui concerne Matthews également, mais le mois qu'il vient de rater lui sera trop coûteux au final.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.