Skip to main content

Avalanche de buts dans la LNH, aucune avance n'est suffisante

Depuis le début de la saison, il se marque près de six buts par match, et les remontées spectaculaires sont légion

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

On dit depuis le début de la saison qu'il se marque plus de buts dans la Ligue nationale de hockey. L'une des conséquences de cette pétarade offensive, c'est que les équipes peuvent rarement penser qu'elles possèdent une avance insurmontable.

Déjà 2530 buts ont été inscrits depuis le commencement de la campagne en 428 matchs, ce qui équivaut à une moyenne de 5,9 par partie. Mieux encore, la tendance s'est accélérée au cours du dernier mois. 

Le mois de novembre vient de se terminer et les chiffres sont astronomiques. Le dernier mois a été le troisième plus productif de l'histoire de la LNH au chapitre des buts marqués (1 317 en 216 matchs joués). Seuls les mois de mars 2018 (1 434 buts en 235 matchs) et de mars 2006 (1 375 buts en 226 matchs) ont été plus fructueux.

Depuis le début de la saison, il y a eu plusieurs matchs à haut pointage, de quoi donner des maux de tête aux gardiens de but.

« C'est bizarre de voir qu'il s'agit d'une certaine tendance à travers la ligue. Nous avons des matchs de 7-5 et 7-6 un soir, puis le lendemain soir, 1-0 et 2-1 », a déclaré le gardien des Jets de Winnipeg Connor Hellebuyck au terme d'une victoire de 6-3 des siens face aux Canucks de Vancouver le 29 novembre.

À LIRE AUSSI : Table ronde: À qui le trophée Rocket Richard? | Les plus belles surprises au quart de la saison

Plus de joueurs talentueux font leur entrée au sein de la LNH et l'attaque semble être au cœur des priorités pour cette nouvelle génération. Est-ce que cela porte les gardiens à changer leur mentalité?

« Je ne dirais pas que l'approche doit changer, car comme gardien on essaie toujours d'arrêter tout ce qui est dirigé sur nous, alors commencer à penser que c'est acceptable d'accorder quatre buts, c'est un terrain glissant. Par contre, si ton équipe est encore dans le match et que c'est 4-3, tu dois tenter de voir le portrait global de la situation », a récemment déclaré Carey Price.  

Quand on parle de la nouvelle génération, depuis quelques années, il faut parler des Nathan MacKinnon, Mikko Rantanen, Nikita Kucherov, Mitch Marner et Johnny Gaudreau, entre autres. Ces cinq attaquants font partie des huit joueurs à travers la LNH à avoir récolté 20 points au moins durant le mois de novembre.

Video: COL@DET: MacKinnon complète un beau jeu de passes

Depuis 2010-11, le seul mois durant lequel on a enregistré plus de récoltes de 20 points a été mars 2018 (neuf). Sept joueurs ont inscrit au moins dix buts le mois dernier. La dernière fois qu'autant de joueurs ont marqué dix buts dans un même mois, c'était en décembre 2007 (huit).

Les Flames participent à la fête offensive

Depuis le début de la campagne, les Flames font leur part pour assurer le spectacle. La formation albertaine a déjà connu quatre périodes de cinq buts cette saison, soit plus que le total combiné des 30 autres équipes de la LNH. Cela leur a permis d'effacer à deux reprises des déficits de trois buts et plus pour l'emporter - cet exploit a déjà été réalisé huit fois cette année dans la LNH.

Mardi soir, dans un match complètement fou, remporté par les Flames par la marque 9-6 face aux Blue Jackets de Columbus, Johnny Gaudreau a inscrit quatre points, dont deux buts. Quelques jours auparavant, le 30 novembre, Gaudreau avait inscrit son 10e de la saison, devenant le 58e joueur de la ligue à atteindre le plateau des 10 buts avant la fin novembre.

L'ailier de 25 ans des Flames est à la tête d'une attaque dévastatrice. Calgary compte sur la quatrième meilleure offensive du circuit (100 buts marqués). L'attaque a permis à la formation de revenir au score à six reprises pour l'emporter, alors qu'elle tirait de l'arrière après deux périodes. Il s'agit d'un sommet dans la ligue.

Video: CGY@CBJ: Gaudreau augmente l'avance d'un beau but

« C'est assez fou de voir combien de fois nous sommes venus de l'arrière après avoir vu l'autre équipe prendre des avances importantes », a déclaré le défenseur Noah Hanifin, à l'Associated Press, au terme de la victoire contre Columbus. « Ce n'est pas le genre de match que nous voulons jouer. Nous ne voulons pas vraiment accorder six buts, mais ça arrive parfois, et finir par gagner, c'est énorme. »

D'autres équipes capables de provoquer des étincelles

Le Lightning de Tampa Bay est également capable de faire scintiller la lumière rouge. En fait, la formation floridienne compte sur la meilleure offensive du circuit, ayant marqué 114 buts depuis le début de la saison, soit près de quatre buts par match. Six joueurs du Lightning comptent déjà 20 points ou plus.

Video: TBL@NJD: Kucherov et Point font la paire en A.N.

Les Maple Leafs de Toronto arrivent au deuxième rang, avec une production de 102 filets en 28 matchs. Quatre joueurs ont déjà atteint le cap des 20 points, dont trois ont atteint celui des 30 points.

L'offensive n'est également pas un problème pour l'Avalanche du Colorado, qui revendique aussi 102 buts en 28 rencontres. La formation de Jared Bednar compte sur le soutien des deux meilleurs pointeurs du circuit en Rantanen (46 points) et MacKinnon (43 points).

Tampa Bay et Colorado font également partie des formations à avoir comblé le plus de déficits après 40 minutes de jeu. Le Lightning a accompli ce fait d'armes à quatre reprises déjà, tandis que l'Avalanche a réalisé l'exploit trois fois.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.