Skip to main content

Lafrenière en vedette chez les espoirs admissibles au Repêchage 2020

L'ailier gauche s'est attiré les éloges de Gretzky et des dépisteurs

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

VANCOUVER - Alexis Lafrenière, de Rimouski dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), sera en vedette au sein d'une excellente cuvée d'espoirs admissibles au Repêchage 2020 de la LNH, qui aura lieu au Centre Bell de Montréal les 26 et 27 juin 2020.

L'ailier gauche (6 pieds 1 pouce, 186 livres) a remporté le trophée Michel Brière, remis au joueur le plus utile à son équipe dans la LHJMQ, après avoir amassé 105 points (37 buts, 68 passes) en 61 matchs de saison régulière et 23 points (neuf buts, 14 aides) en 13 parties en séries éliminatoires cette saison.

À LIRE AUSSI : Caufield ne souffre d'aucun complexe d'inférioritéTout un choc pour Moritz SeiderRaphaël Lavoie n'avait aucune attenteLa soirée de Poulin et Pelletier

« Il est de toute évidence très spécial. C'est un surdoué offensivement qui est très intelligent et possède beaucoup de puissance dans son coup de patin », a déclaré Troy Dumville du Bureau central de dépistage de la LNH. « Il ne pourra que s'améliorer au cours de la prochaine année. »

Lafrenière cumule 185 points (79 buts, 106 mentions d'aide) en 121 rencontres en carrière dans la LHJMQ, amassant en moyenne 1,53 point par match.

« Il me rappelle Gilbert Perreault », a affirmé le membre du Temple de la renommée Wayne Gretzky à Sportsnet. « Il a un bon coup de patin et est excellent pour manier la rondelle. Il est toujours près de la rondelle. Quand tu es aussi intelligent avec la rondelle et que tu es aussi rapide… Je le vois être un joueur de centre au prochain niveau. »

Lafrenière n'est pas le seul joueur de la LHJMQ qui devrait attirer l'attention la saison prochaine. Le centre Hendrix Lapierre (6-0, 165), de Chicoutimi, l'ailier droit Dawson Mercer (6-0, 170), de Drummondville, et le défenseur Justin Barron (6-2, 192), de Halifax, sont trois espoirs de premier plan qui devraient trouver preneur en première ronde.

Lapierre a terminé au deuxième rang chez les Saguenéens avec 45 points (13 buts, 32 passes) et au premier rang avec 16 aides en avantage numérique. Mercer a totalisé 64 points (30 buts, 34 mentions d'aide) en 68 parties avec les Voltigeurs, et Barron a récolté 41 points (neuf buts, 32 passes) en 68 rencontres avec Halifax, qui s'est incliné en finale de la Coupe Memorial.

« La cuvée de 2020 est équilibrée, en ce sens où le talent est encore plus réparti dans différentes ligues qu'au cours des dernières saisons », a noté le directeur du Bureau central Dan Marr. « Même s'il y a de beaux talents au sein de toutes les cuvées, les dernières années ont été plus calmes dans certaines ligues. Le constat initial pour 2020 est qu'il y aura plus de profondeur et que ce sera mieux réparti partout en Amérique du Nord. »

Le Programme de développement de l'équipe nationale américaine (USNTDP) ne verra peut-être pas autant de ses joueurs être repêchés en première ronde (huit) comme ç'a été le cas cette année, mais les défenseurs Jake Sanderson (6-2, 170), Brock Faber (6-0, 188) et Tyler Kleven (6-4, 190) ainsi que les attaquants Ty Smilanic (6-1, 167) et Dylan Peterson (6-4, 185) pourraient être choisis rapidement durant le repêchage.

Sanderson, le fil de l'ancien attaquant de la LNH Geoff Sanderson, est un défenseur mobile capable de bien bouger la rondelle avec un excellent coup de patin et une bonne éthique de travail. Faber, selon l'entraîneur de l'équipe des moins de 18 ans en 2019-20, Seth Appert, est solide sur ses patins et difficile à affronter. Kleven est capable de changer le cours d'un match avec quelques mises en échec, car il est un joueur imposant physiquement, un bon athlète et tout un compétiteur.

Smilanic, qui a amassé 38 points (20 buts, 18 passes) et a inscrit huit buts sur le jeu de puissance en 54 rencontres avec l'équipe des moins de 17 ans, est un patineur digne de l'élite. Peterson, qui a récolté 29 points (huit filets, 21 mentions d'aide) en 53 parties la saison dernière, est un attaquant de puissance très talentueux capable de mettre beaucoup de points au tableau lorsqu'il se retrouve autour du filet.

Les joueurs à surveiller de la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL) sont les centres Marco Rossi (5-9, 179), qui a obtenu 65 points (29 buts, 36 aides) en 53 matchs avec Ottawa, Quinton Byfield (6-4, 214), qui a cumulé 61 points (29 filets, 32 mentions d'aide) en 64 parties avec Sudbury, et Cole Perfetti (5-10, 185), qui a terminé à égalité avec l'espoir à l'attaque des Panthers de la Floride Owen Tippett au premier rang des marqueurs de Saginaw avec une récolte de 74 points (37 filets, 37 mentions d'aide) en 63 rencontres.

Le défenseur d'Erie Jamie Drysdale (5-11, 165), qui a obtenu 40 points (sept filets, 33 passes) en 63 matchs, pourrait être sélectionné dans le top-10.

La Ligue de hockey de l'Ouest (WHL) n'aura peut-être pas autant d'espoirs parmi les meilleurs du repêchage comme cette année, mais les défenseurs Braden Schneider (6-2, 209), de Brandon, et Kaiden Guhle (6-3, 187), de Prince Albert, sont des joueurs à surveiller. Schneider a amassé 24 points (huit filets, 16 aides) et a décoché 106 tirs en 58 rencontres, et Guhle a totalisé 17 points (trois filets, 14 passes) et 74 lancers en 65 matchs.

Il y a un bon groupe d'espoirs internationaux, incluant Lucas Raymond, de Frolunda dans la Ligue élite de Suède (SHL), qui pourrait être sélectionnés dans le top-2. L'ailier droit (5-10, 165) a amassé 48 points (13 buts, 35 passes) en 37 parties avec l'équipe des moins de 20 ans de Frolunda la saison dernière avant de disputer 10 rencontres et d'inscrire deux buts en SHL. Il a obtenu huit points (quatre filets, quatre aides) en sept matchs pour aider la Suède à remporter sa première médaille d'or au Championnat du monde des moins de 18 ans 2019 de la FIHG. Il a notamment réussi un tour du chapeau dans un gain de 4-3 en prolongation contre la Russie lors de la finale.

« Raymond est un joueur très compétitif possédant beaucoup de vitesse et d'habiletés », a indiqué Goran Stubb, directeur du dépistage européen de la LNH. « Il est toujours très agressif pour obtenir la rondelle, il crée des jeux et est une force chaque fois qu'il est sur la glace. Il est intelligent, possède de bons instincts offensifs et comprend bien ses responsabilités défensives. Il fera partie des trois meilleurs espoirs européens en vue du Repêchage 2020. »

L'ailier droit Alexander Holtz (6-0, 183), de Djugarden (SHL), le centre Anton Lundell (6-1, 183), de HIFK en Liiga, la meilleure ligue professionnelle de hockey en Finlande, et le gardien Yaroslav Askarov, du SKA 1946 de Saint-Pétersbourg, dans la ligue de hockey mineure de Russie, sont également considérés comme des espoirs de premier plan. Askarov (6-3, 163) a conservé une moyenne de buts alloués de 2,31 et un pourcentage d'arrêts de ,916 en six parties pour aider la Russie à terminer en deuxième place au Championnat du monde des moins de 18 ans au mois d'avril.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.