Skip to main content

Marc-André Fleury ne voulait pas y croire

Le gardien québécois s'inquiétait de devoir attendre trop longtemps dans les gradins du Bridgestone Arena en 2003

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Marc-André Fleury n'y a jamais vraiment cru. Même si on lui disait qu'il avait des chances d'être le tout premier choix du repêchage en 2003 et même si son impressionnante tenue au Championnat mondial junior avait fait grimper sa valeur en flèche, le gardien québécois ne se faisait pas d'idées.

En voir plus

Fleury et Lafrenière : un monde de différences

Le gardien des Golden Knights est loin d'avoir vécu la frénésie du repêchage que son jeune compatriote vit depuis trois ans

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Si la tendance se maintient, Marc-André Fleury et Alexis Lafrenière auront bientôt en commun le fait d'être les deux seuls Québécois réclamés au tout premier rang du repêchage de la LNH depuis le passage à l'an 2000.

Et, à bien y penser, c'est probablement une des seules choses qu'ils ont en commun. Ça ne fait pas si longtemps que les Penguins ont jeté leur dévolu sur Fleury, en 2003, mais l'attention accordée aux espoirs et au repêchage a décuplé depuis ce temps.

En voir plus

Tellement nerveux qu'il en a perdu son… anglais!

Pierre Turgeon revient sur son expérience comme tout premier choix au repêchage 1987

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

Pierre Turgeon était tellement rongé par la nervosité lors de la journée de son repêchage qu'il en a perdu son… anglais! Dans les gradins du Joe Louis Arena de Detroit, le 13 juin 1987, le « p'tit gars » de Rouyn-Noranda se trouvait bien loin de son Abitibi natale.

« Je ne pouvais pas m'exprimer en anglais comme je l'aurais voulu, et cette journée me stressait énormément », évoque l'ancien joueur de centre vedette », qui a accepté d'effectuer un retour dans le temps pour le compte de LNH.com. « Mes parents, mon frère et mon conseiller Pierre Lacroix étaient à mes côtés, mais j'étais tellement nerveux parce que je savais que je devais donner des entrevues en anglais. »

En voir plus

Le conseil en deux volets de Pierre Turgeon à Lafrenière

« Savoure la journée du repêchage et, surtout, reste dans le moment présent, tout le temps »

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

« Savoure pleinement la journée du repêchage, peu importe son déroulement, et, surtout, reste dans le moment présent, tout le temps. » C'est le conseil en deux volets que Pierre Turgeon, ancien premier choix au total au repêchage en 1987, lègue au premier choix pressenti du repêchage cette année, Alexis Lafrenière.

En voir plus

Le Repêchage 1970, l'ancêtre lointain de la loterie du repêchage

Gilbert Perreault représentait le gros lot à gagner pour les Sabres de Buffalo et les Canucks de Vancouver

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

À l'approche du Repêchage 2020 de la LNH, alors que le Québécois Alexis Lafrenière devrait être sélectionné au tout premier rang, LNH.com vous offre à nouveau sa série d'articles écrits après avoir discuté avec plusieurs joueurs francophones qui ont été repêchés au premier rang au total. Ces joueurs ont offert des conseils à Lafrenière et sont revenus sur la journée de leur propre repêchage.

Aujourd'hui, Gilbert Perreault, premier choix au total en 1970. 

La séance du Repêchage 1970 de la LNH est en quelque sorte l'ancêtre lointain de la loterie du repêchage, ou encore du jeu télévisé « La roue chanceuse ». Parlez-en à Gilbert Perreault qui représentait le gros lot à remporter.

Cette année-là, afin d'établir laquelle des deux nouvelles équipes dans la ligue -- les Sabres de Buffalo et les Canucks de Vancouver -- aurait le privilège de choisir la première au repêchage, on a pensé à organiser un tirage au sort avec une roulette.

En voir plus

Perreault souhaite à Lafrenière de « tomber dans une bonne équipe »

L'ancienne vedette des Sabres de Buffalo affirme qu'il faut se réjouir qu'un francophone soit pressenti comme le tout premier choix au repêchage

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

À l'approche du Repêchage 2020 de la LNH, alors que le Québécois Alexis Lafrenière devrait être sélectionné au tout premier rang, LNH.com vous offre à nouveau sa série d'articles écrits après avoir discuté avec plusieurs joueurs francophones qui ont été repêchés au premier rang au total. Ces joueurs ont offert des conseils à Lafrenière et sont revenus sur la journée de leur propre repêchage.

Aujourd'hui, Gilbert Perreault, premier choix au total en 1970. 

Gilbert Perreault n'a pas réellement de conseils à donner à Alexis Lafrenière, à titre d'ancien premier choix au repêchage de la LNH. Il lui souhaite simplement de tomber dans une bonne équipe qui saura bien favoriser son épanouissement.

Perreault dit être bien tombé lui, même s'il s'agissait de la première mouture des Sabres de Buffalo en 1970-71.

En voir plus

« Courage le jeune! »

Un mot fétiche qui est venu à la rescousse de Denis Potvin tout au long de son illustre carrière dans la LNH

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

À l'approche du Repêchage 2020 de la LNH, alors que le Québécois Alexis Lafrenière devrait être sélectionné au tout premier rang, LNH.com vous offre à nouveau sa série d'articles écrits après avoir discuté avec plusieurs joueurs francophones qui ont été repêchés au premier rang au total. Ces joueurs ont offert des conseils à Lafrenière et sont revenus sur la journée de leur propre repêchage.

Aujourd'hui, Denis Potvin, premier choix au total en 1973. 

Que redirait le Denis Potvin âgé de 66 ans à celui de presque 20 ans qui s'apprête à faire ses débuts dans la LNH, 46 ans après avoir été le tout premier choix de la séance de repêchage de la LNH en 1973?

En voir plus

Le 15 mai 1973, une journée palpitante pour Denis Potvin

Celui qu'on voyait comme le successeur de Bobby Orr était assis à la table des Islanders de New York avant même que l'équipe le repêche!

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

À l'approche du Repêchage 2020 de la LNH, alors que le Québécois Alexis Lafrenière devrait être sélectionné au tout premier rang, LNH.com vous offre à nouveau sa série d'articles écrits après avoir discuté avec plusieurs joueurs francophones qui ont été repêchés au premier rang au total. Ces joueurs ont offert des conseils à Lafrenière et sont revenus sur la journée de leur propre repêchage.

Aujourd'hui, Denis Potvin, premier choix au total en 1973. 

Denis Potvin conserve des souvenirs impérissables de sa sélection au tout premier rang de la séance de repêchage de la LNH en 1973.

« Je me souviens de plusieurs choses. C'était, dans le temps, la journée la plus palpitante de ma vie! », affirme en entrevue à LNH.com le Franco-ontarien natif d'Overbrook, aux portes de l'Outaouais.

En voir plus

Repêchage simulé : Après Lafrenière, qui retrouvera-t-on derrière?

New York détient le premier choix en vertu de la deuxième phase de la loterie; le Minnesota pourrait choisir un gardien

par LNH.com @LNH_FR

À la suite de la phase 2 de la Loterie du Repêchage, les journalistes Guillaume Lepage, Adam Kimelman et Mike G. Morreale font leurs prédictions des 15 premières sélections du Repêchage 2020 de la LNH.

Les Rangers de New York ont eu la main heureuse en remportant le gros lot de la deuxième phase de la loterie, lundi.

Si nos trois experts s'entendent sur le fait qu'Alexis Lafrenière sera le premier choix, les opinions divergent pour la suite.

En voir plus

Repêchage 2020 : Zary a rebondi après avoir été retranché du camp du CMJ

L'attaquant de Kamloops a amassé 45 points à ses 29 derniers matchs de la saison

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

Connor Zary a ressenti un peu plus de motivation pour produire cette saison, après avoir été retranché du camp de sélection de l'équipe junior canadienne en décembre.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.