Skip to main content

Course aux trophées : Rielly a une longueur d'avance pour le Norris

Le début de saison remarquable du défenseur des Maple Leafs a convaincu le panel de LNH.com

par Siniša Šindik @SinisaSindik / Collaborateur LNH.com

Alors que nous avons complété le premier quart de la saison 2018-19, LNH.com publie une série d'articles sur ceux qui mériteraient de remporter les différents trophées individuels à ce stade-ci de la campagne. Aujourd'hui, le trophée Norris, remis au défenseur de l'année dans la LNH.

Avant le début de la présente campagne, personne ne voyait Morgan Rielly mettre la main sur le trophée Norris, si bien que lors des prédictions du début de saison, son nom n'est jamais apparu sur les bulletins de vote. On peut dire que 22 matchs plus tard, le défenseur des Maple Leafs a plaidé sa cause.

L'arrière de 24 ans, qui en est à sa sixième saison dans la LNH, a récolté 39 points lors du scrutin de LNH.com pour ainsi s'emparer du titre de favori au trophée Norris. Avec 26 points (neuf buts, 17 passes) en 22 matchs disputés, Rielly domine tous les défenseurs du circuit à ce chapitre. 

Après avoir connu la meilleure saison de sa carrière l'an dernier, avec une récolte de 52 points (six buts, 46 aides), Rielly continue d'impressionner ses coéquipiers.

Course aux trophées : Pettersson favori incontesté pour le CalderJulien en voie de remporter le trophée Jack-AdamsLe vétéran Rinne pourrait conserver le Vézina

« Il fait tout sur la patinoire », a déclaré Auston Matthews au réseau TSN cette semaine. « Il contribue au jeu dans les deux sens de la patinoire et il joue avec beaucoup de confiance. Il sait appuyer l'attaque aux bons moments pour nous aider à créer des occasions. Il est un véritable pilier pour nous depuis le début de la saison. »

Les Maple Leafs, qui sont surtout reconnus pour leur puissance offensive, présentent des statistiques défensives relativement intéressantes depuis le début de la saison. En fait, dans l'Association de l'Est, ils revendiquent la deuxième meilleure fiche défensive, avec 58 buts concédés en 22 matchs, six de plus que les Bruins. 

Rielly s'inscrit dans ce groupe de défenseurs des Maple Leafs qui veulent prouver à la LNH que leur équipe n'est pas uniquement fondée sur les canons offensifs. Le défenseur de 24 ans semble avoir développé une belle chimie avec Ron Hainsey sur la première paire. Une complicité qui remonte à l'année dernière.

Video: TOR@LAK: Rielly double l'avance tôt en deuxième

Le cinquième choix au total du repêchage 2012 de la LNH est une importante pièce du casse-tête offensif des Maple Leafs, comme en témoigne sa fiche en attaque, mais pour la première fois de sa carrière, il semble démontrer une certaine maturité défensive.

Rielly présente un différentiel de plus-11 depuis le début de l'année, ce qui représente le quatrième meilleur rendement de la Ligue chez les défenseurs, tout juste derrière son coéquipier, Hainsey (plus-15, premier). 

Or, selon son entraîneur, Mike Babcock, son jeune défenseur a encore du pain sur la planche avant de faire partie de l'élite des défenseurs de la ligue au point de vue défensif.

« Je ne sais pas [quand cela va arriver]. Je pense que cela prend du temps. Je suppose que je vous ferai savoir quand cela se produira », a déclaré Babcock à TSN avec le sourire aux lèvres.

Il reste que ce dernier a tout de même confiance en Rielly, en faisant de lui le défenseur le plus sollicité de l'équipe avec un temps d'utilisation moyen dépassant les 22 minutes. 

Voyant son équipe au deuxième rang la section Atlantique avec une fiche de 15-7-0 (30 points), le défenseur gaucher se dit satisfait du début de saison, mais il reconnaît qu'il peut toujours faire mieux.

« Nos entraîneurs font un très bon travail en nous soulignant toujours les aspects à améliorer », a déclaré Rielly à TSN. « Après les 20 premiers matchs, on peut dire qu'il y a eu des aspects positifs sur lesquels nous pouvons bâtir. Par contre, lorsqu'on regarde notre dossier à la maison, ce n'est pas assez bon. Nous devons commencer à gagner à la maison. »

Au deuxième rang du scrutin arrive le jeune défenseur des Sénateurs d'Ottawa et successeur d'Erik Karlsson, Thomas Chabot, qui a amassé 24 points dans notre scrutin. À 21 ans seulement, et à sa deuxième saison dans la LNH, l'arrière de Sainte-Marie a récolté 25 points (six buts, 19 passes) en 22 matchs. Chabot est manifestement devenu l'homme de confiance de son entraîneur, alors qu'il passe, en moyenne, plus de 23 minutes par match sur la glace et qu'il est utilisé à toutes les sauces.

Video: OTT@MIN : Une puissante frappe de Chabot en I.N.

John Carlson complète le podium avec un total de 18 points après le vote. Le défenseur américain de 28 ans, qui vient de remporter la Coupe Stanley avec les Capitals de Washington et qui a signé un lucratif contrat au cours de l'été, semble avoir repris là où il avait laissé.

En 20 matchs, il a amassé 22 points (cinq buts, 17 mentions d'aide), dont 12 en avantage numérique, ce qui constitue un sommet chez les défenseurs du circuit, à égalité avec Keith Yandle des Panthers de la Floride. 

Résultats du scrutin (cinq points pour un vote de première place, quatre points pour un vote de deuxième place, etc.) : 1-Morgan Rielly, Maple Leafs de Toronto, 39 points; 2-Thomas Chabot, Sénateurs d'Ottawa , 24 points; 3-John Carlson, Capitals de Washington, 18 points; 4-Mark Giordano, Flames de Calgary, 16 points; 5-Brent Burns, Sharks de San Jose, 13 points; 6-Roman Josi, Predators de Nashville, 13 points; 7-Seth Jones, Blue Jackets de Columbus, 10 points; 8-Tyson Barrie, Avalanche du Colorado, 7 points; 9-Ryan Suter, Wild du Minnesota, 7 points; 10-P.K. Subban, Predators de Nashville, 2 points; 11-Rasmus Ristolainen, Sabres de Buffalo, 1 point

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.