Skip to main content

Course aux trophées : Pettersson favori incontesté pour le Calder

L'attaquant recrue des Canucks de Vancouver a charmé le jury de LNH.com avec son départ canon

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

Alors que nous avons complété le premier quart de la saison 2018-19, LNH.com publie une série d'articles sur ceux qui mériteraient de remporter les différents trophées individuels à ce stade-ci de la campagne. Aujourd'hui, le trophée Calder, remis à la recrue de l'année dans la LNH.

Lors des prédictions du début de saison, le panel de LNH.com avait identifié Elias Pettersson comme grand favori pour remporter le trophée Calder à l'issue de la présente campagne. Alors que nous en sommes déjà au quart de saison, la situation n'a pas changé. Au contraire, la jeune sensation des Canucks fait maintenant l'unanimité.

La candidature de Pettersson ne fait aucun doute. L'espoir des Canucks a récolté le maximum de points, c'est-à-dire 50 sur une possibilité de 50, devenant ainsi le choix de prédilection pour le trophée Calder. Il a devancé son plus proche rival par 28 points.

Décidément, les Canucks de Vancouver peuvent s'estimer chanceux. Après avoir vu Brock Boeser participer à la course au trophée Calder tout au long de la dernière saison, voilà que c'est au tour de Pettersson, qui semble même en avance sur Boeser à pareille date l'an dernier. 

À ses 17 premiers matchs dans la LNH, le cinquième choix au total du repêchage 2017 a déjà récolté 19 points (12 buts, sept passes), ce qui représente un sommet chez les recrues du circuit. Il est devenu le troisième joueur de l'histoire des Canucks à inscrire 11 buts ou plus lors de ses 16 premiers matchs avec le club. Seuls Alexander Mogilny (15) et Greg Adams (14) ont fait mieux au cours de la même période. 

Les débuts fulgurants du jeune Suédois lui ont même valu les compliments de « La Merveille », Wayne Gretzky, qui voit plusieurs similitudes entre son jeu jadis et le jeu du jeune homme de 20 ans aujourd'hui.

Video: MTL@VAN: Petterson déjoue Price d'un laser en A.N.

« De mon point de vue, il y a beaucoup de ressemblances [entre son jeu et mon jeu] » a déclaré Gretzky à Sportsnet 650 la semaine dernière. « Son sens du hockey et ses qualités de fabricant de jeux sont aussi bons que n'importe qui. C'est probablement de là que viennent les comparaisons. »

S'il est en mesure de maintenir la cadence et de rester en santé - il a raté six matchs en raison d'une commotion cérébrale - Pettersson est en voie de connaître une saison de 92 points, ce qui constituerait le troisième plus haut total de points par une recrue depuis le début des années 2000, derrière Sidney Crosby (102) et Alex Ovechkin (106).

À LIRE AUSSI : Gretzky voit un peu de lui-même en Pettersson | Table ronde: Outre Pettersson, quelle recrue vous impressionne le plus?

On dit également que le jeune homme natif de Sundsvall, en Suède, est le joueur le plus excitant à avoir endossé le chandail de Canucks depuis Pavel Bure. Une autre comparaison généreuse, qui aurait de quoi faire monter le tout à la tête du jeune homme. Pas selon son entraîneur-chef, Travis Green.

« Certains joueurs sont destinés à avoir du succès, ça se voit, et je pense que c'est son cas, a déclaré Green à NHL.com. Il reste lui-même, et il a toujours été très humble et ne s'enfle pas trop la tête avec tout ça. »

Or, après avoir récolté 17 points à ses 11 premiers matchs, le jeune joueur de centre, à l'image de son équipe, s'est quelque peu essoufflé au cours des dernières rencontres. Pettersson a trouvé le fond du filet face aux Canadiens de Montréal, samedi soir, pour mettre fin à une disette de cinq matchs sans marquer et quatre matchs sans récolter de point. Il a ajouté un autre but contre les Jets de Winnipeg lundi. 

Contre toute attente, les Canucks ont amorcé la saison avec une fiche de 8-6-0, grâce notamment au brio de Pettersson, mais depuis le début du mois de novembre la formation de Travis Green a de la difficulté. Vancouver présente un dossier de 2-5-2 ce mois-ci et a perdu ses six derniers duels.

Le jeune homme n'a pas l'intention de se laisser abattre, il va continuer de travailler et veut s'améliorer quotidiennement.

« Personne n'est parfait. Bien sûr, il y a certains aspects du jeu dans lesquels j'excelle davantage, mais je veux travailler sur l'ensemble de mon jeu. Si mon tir était parfait, je marquerais à chaque coup. Plus on s'entraîne, meilleur on sera durant les matchs. Ça a toujours été mon objectif », a conclu Pettersson lors de son entrevue avec NHL.com.

Au deuxième rang, avec 22 points, arrive le fougueux attaquant des Sénateurs d'Ottawa, Brady Tkachuk, et ce, même s'il n'a joué que dix matchs, lui qui a dû s'absenter pendant près d'un mois en raison d'une blessure au genou. Or, durant les dixrencontres qu'il a disputées, il a démontré de très belles choses. Le quatrième choix au total de l'encan 2018 a amassé dix points, en plus de faire preuve de courage et de leadership à plusieurs occasions.

Video: FLA@OTT: Tkachuk capitalise sur le retour

L'espoir des Canadiens de Montréal, Jesperi Kotkaniemi, complète le podium, en prenant la troisième place avec une récolte de 17 points. Le jeune homme de 18 ans a fait plaisir aux partisans montréalais à plusieurs reprises, en récoltant 12 points en 21 rencontres, prouvant en cours de route qu'il était voué à un bel avenir.

Video: VGK@MTL : Kotkaniemi donne les devants au Tricolore

Résultats du scrutin (cinq points pour un vote de première place, quatre points pour un vote de deuxième place, etc.) : 1-Elias Pettersson, Canucks de Vancouver, 50 points ; 2-Brady Tkachuk, Sénateurs d'Ottawa, 22 points; 3-Jesperi Kotkaniemi, Canadiens de Montréal, 20 points; 4-Rasmus Dahlin, Sabres de Buffalo, 16 points; 5-Miro Heiskanen, Stars de Dallas, 13 points; 6-Dennis Cholowski, Red Wings de Detroit, 11 points; 7-Colin White, Sénateurs d'Ottawa, 6 points; 8-Brett Howden, Rangers de New York, 5 points; 9-Maxime Lajoie, Sénateurs d'Ottawa, 4 points; 10-Henri Jokiharju, Blackhawks de Chicago, 3 points; 11-Oskar Lindblom, Flyers de Philadelphie, 1 point

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.