Skip to main content

Les Maple Leafs ne se soucient pas du dossier Marner, dit Rielly

L'attaquant demeure joueur autonome avec compensation à l'aube de l'ouverture du camp d'entraînement

par Dave McCarthy / Correspondant indépendant NHL.com

MILTON, Ontario - Mitchell Marner est toujours joueur autonome avec compensation chez les Maple Leafs de Toronto, qui amorcent leur camp d'entraînement jeudi. Même si l'absence potentielle de l'attaquant de 22 ans, qui a été le meilleur marqueur de Toronto au cours des deux dernières saisons, n'est pas idéale, les autres joueurs de l'équipe ont affirmé que leur préparation est la priorité.

« (Les négociations du contrat de Marner) ne sont pas une grande source d'inquiétude pour nous, les joueurs », a assuré le défenseur des Maple Leafs Morgan Rielly, mercredi. « Nous devons nous préparer pour le camp d'entraînement. Nous devons nous concentrer sur autre chose. Nous voulons être meilleurs et nous assurer d'être prêts. Nous laissons la direction s'en occuper et nous verrons ce qui se produira. »

À LIRE AUSSI: Tavares voit plusieurs bons candidats pour le poste de capitaineMatthews déçu des rumeurs selon lesquelles il quittera Toronto

L'entraîneur Mike Babcock a déclaré à TSN, mercredi, qu'il espère que Marner acceptera un nouveau contrat, mais qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

« Tu es optimiste que ça se règle, a dit Babcock. Je laisse le côté business au (directeur général Kyle) Dubas. Je ne suis pas tellement impliqué là-dedans. Nous avons juste hâte de revoir Mitch. »

Marner, qui a établi un sommet en carrière dans la LNH au chapitre des buts (26), des passes (68) et des points (94), la saison dernière, pourrait devenir le deuxième joueur des Maple Leafs en autant de saisons à rater le camp d'entraînement. L'attaquant William Nylander était joueur autonome avec compensation jusqu'à ce qu'il accepte un contrat de six ans avant la date limite du 1er décembre 2018 à 17 heures (heure de l'Est). Les joueurs autonomes avec compensation sans contrat avant cette date limite ne sont pas admissibles à jouer dans la LNH pour le reste de la saison.

Video: TOR@BOS, #1: Marner trompe Rask pour son 2e but

« Tu dois composer avec la situation comme elle est, car c'est hors de notre contrôle comme joueur, a souligné Rielly. Nous avons parlé à Mitch et nous voulons bien sûr qu'il soit ici, car il est une partie importante de notre groupe et un excellent coéquipier. Nous voulons qu'il fasse partie de l'équipe, mais comme joueur, nous ne pouvons pas changer beaucoup de choses. Nous devons nous préparer et nous soucier de notre jeu. Le camp commence demain, et nous allons être très occupés. Nous allons laisser les autres s'occuper de la situation de Mitch. »

Le joueur de centre Auston Matthews, qui a signé une prolongation de contrat de cinq ans avec les Maple Leafs, le 5 février, a mentionné lors de la Tournée des médias des joueurs de la LNH, la semaine dernière à Chicago, qu'il espère que la situation de Marner ne s'étirera pas jusqu'en saison régulière comme ç'a été le cas pour Nylander.

« Willie n'a pas aimé être à l'écart de l'équipe lors de ces trois mois, a affirmé Matthews. C'est difficile physiquement et mentalement de sauter dans l'action au beau milieu de la saison quand tu n'as pas joué pendant six ou sept mois. Personne ne veut que ça s'étire. Évidemment, nous aimerions qu'il soit sous contrat le plus vite possible. Il est une partie importante de cette équipe, donc quand la saison commencera, nous voulons qu'il soit sur la glace avec tout le monde. »

Rielly s'attend à ce que la section Atlantique soit meilleure que la saison dernière, quand les Maple Leafs, les Bruins de Boston et le Lightning de Tampa Bay ont été les seules équipes de la section à se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. C'est une autre raison pour laquelle les Maple Leafs espèrent que Marner sera disponible. Dans tous les cas, Rielly a mentionné que c'est aux joueurs qui participeront au camp de se préparer pour que Toronto soit dans la meilleure position possible au début de la saison.

« C'est évident que plusieurs équipes de notre section se sont améliorées, a noté Rielly. Mais quand tu regardes autour de la Ligue, c'est ce qui se produit partout. C'est très compétitif. Les joueurs veulent gagner, et les équipes veulent la victoire maintenant. Tu n'as pas le choix de composer avec ça, de te préparer et d'être prêt pour le camp d'entraînement en espérant que ce sera la même chose pour tes coéquipiers. Notre équipe est très motivée, donc ce n'est pas un problème. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.