Skip to main content

Matthews déçu des rumeurs selon lesquelles il quittera Toronto

L'attaquant a nié les spéculations affirmant qu'il voudrait jouer dans un marché américain

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

CHICAGO - Auston Matthews a déclaré que les rumeurs selon lesquelles il quittera les Maple Leafs de Toronto quand son contrat viendra à échéance dans cinq ans sont « un peu décevante. »

L'ancien dirigeant dans la LNH Brian Burke a déclaré à Sportsnet 590 The FAN, la semaine dernière, qu'il « miserait un bon montant d'argent » que Matthews prendra la direction d'un marché américain quand son contrat sera terminé en raison des impôts différents aux États-Unis comparativement au Canada.

À LIRE AUSSI : Matthews souhaite un contrat à Marner le plus vite possible31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Maple Leafs

Matthews s'est dit pris au dépourvu par les commentaires et la réaction des médias et des partisans.

« Je n'ai même pas entamé la première année de mon nouveau contrat, et voilà qu'on dit ça? », a lancé le joueur de centre de 21 ans, vendredi lors de la Tournée des médias des joueurs de la LNH. « Je pense que c'est le mois d'août, qu'il ne se passe rien et qu'on a simplement décidé de lancer une controverse. Quoi de mieux pour le faire que de parler des Maple Leafs de Toronto? »

Matthews, qui aurait pu devenir joueur autonome avec compensation durant la saison morte, a accepté une prolongation de contrat de cinq ans, le 5 février, d'une valeur annuelle moyenne de 11,634 millions $. L'entente est valide jusqu'au terme de la saison 2023-24.

« C'est un peu décevant, car c'est tellement loin dans le futur et on pourrait parler de plusieurs autres sujets, a-t-il fait valoir. Évidemment, tu peux parler de ce que tu veux. Ça crée de la controverse et ça génère beaucoup de clics. Ce n'est pas quelque chose qui me dérange, car je vis le moment présent et je veux faire de mon mieux lors de la saison à venir. »

Matthews, qui est né à San Ramon, en Californie, a grandi dans la région de Phoenix et a commencé à assister à des matchs des Coyotes de l'Arizona à l'âge de deux ans. Il admet souhaiter le succès à long terme des Coyotes, mais il accepte d'être constamment sous la loupe avec les Maple Leafs. Ça n'a pas toujours été le cas pour le premier choix au total du Repêchage 2016 de la LNH. 

« Je pense que c'est un ajustement, a affirmé Matthews. Lors de la première année, tu réalises ce que c'est, car tu n'es pas habitué à ce genre de situation. C'est différent. Tu deviens plus à l'aise, tu t'habitues et tu te retrouves à répondre aux mêmes questions que la journée d'avant. Ça vient avec le fait de jouer dans un marché comme celui-là. »

Video: TOR@BOS, #5: Matthews ouvre la marque en 3e période

Les Maple Leafs ont participé aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley lors de chacune des trois saisons de Matthews dans la LNH après s'être qualifiés une seule fois lors des 11 saisons précédentes (2012-13). Ils sont parmi les favoris pour remporter la Coupe Stanley, un exploit qu'ils n'ont pas accompli depuis 1967.

« Je l'ai dit souvent : je n'ai jamais rien tenu pour acquis lors de ces trois dernières années, a-t-il dit. J'adore jouer à Toronto. C'est incroyable. C'est la meilleure ville où jouer dans la LNH. Nos partisans sont exceptionnels. L'histoire de l'organisation est riche. Être sous la loupe vient avec le fait de jouer ici, et c'est quelque chose que j'ai appris à accepter. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.