Skip to main content

Crosby souhaite que Lafrenière en profite au maximum

L'attaquant vedette a pris soin d'offrir quelques conseils au jeune Québécois lors du retrait de son chandail à Rimouski

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

RIMOUSKI, Québec - C'était la soirée de Sidney Crosby à Rimouski, mais les similitudes entre son parcours et celui de la jeune sensation Alexis Lafrenière sont simplement trop évidentes pour que le sujet ne soit pas abordé, quelques heures avant le retrait de son chandail no 87. 

Même si près de 15 ans séparent les deux époques, Crosby sait une chose ou deux sur ce que s'apprête à vivre Lafrenière à son année d'admissibilité au Repêchage de la LNH. 

À LIRE AUSSI : Crosby immortalisé à Rimouski | Retrait du 87 à Rimouski: Une frénésie encore inégaléeRetrait du 87 à Rimouski: Un héritage qui perdure

« Je lui dirais de s'amuser avec les choses qu'il va vivre », a déclaré le capitaine des Penguins de Pittsburgh. « Si on parle de lui, c'est qu'il y a une raison. Et il s'est tellement déjà amélioré dans les dernières années.

« Un jour, il va regarder derrière et il aura de superbes souvenirs. C'est certain qu'il y a de la pression et des attentes, ce genre de choses, mais je lui conseille de demeurer sur le même chemin et d'en profiter parce que ce sont certaines des meilleures années de sa vie. »

Avant même d'être sélectionné par l'Océanic de Rimouski au premier rang du repêchage 2003 de la LHJMQ, Crosby était déjà identifié comme le premier choix au total du Repêchage 2005 dans la LNH. Deux années à dominer le circuit Courteau, à attirer l'attention des médias et à faire courir les foules partout où il allait.

Deux années au cours desquelles l'organisation a tout fait en son pouvoir pour s'assurer que le 87 progresse et évolue dans un environnement coupé de la majeure partie des distractions. Un peu comme ce qu'on observe présentement avec Lafrenière.

« Je donne beaucoup de mérite aux gars de l'équipe, surtout aux vétérans, qui ont agi le plus normalement possible avec moi, a-t-il expliqué. Ça ne devait pas être facile de voir un jeune arriver avec toute cette attention, mais ils m'ont très bien accueilli.

« Le personnel d'entraîneurs et toute l'organisation ont bien pris soin de moi et ont essayé de m'isoler le mieux possible. Les foules adverses étaient très hostiles, et les gens étaient nombreux aux matchs de la LHJMQ parce qu'il y avait un lock-out dans la LNH. Ça m'a beaucoup aidé à me préparer au prochain niveau. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.