Skip to main content

Courrier du repêchage: le Jour J

Notre journaliste répond aux questions des amateurs en vue de la séance de sélection de la LNH qui se tient cette fin de semaine

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Nous y voilà enfin. Après des mois de spéculations, le repêchage 2018 de la LNH est à nos portes.

La première ronde sera présentée au American Airlines Center de Dallas, vendredi (19h30 HE; TVAS, SN, NBCSN), tandis que les rondes deux à sept se tiendront samedi (11h HE; TVAS, SN, NHLN).

Les Sabres de Buffalo ont, selon toutes vraisemblances, remporté la loterie Rasmus Dahlin, mais plusieurs questions restent en suspens quant aux choix subséquents - surtout celui des Canadiens de Montréal au troisième rang.

À LIRE : L'intérêt pour Nicolas Beaudin est palpable | Quatre espoirs liés depuis leur enfance | Philippe Boucher voit Dobson très gros en vue du repêchage

Pour la dernière fois de la saison, nous ouvrons donc les lignes virtuelles pour répondre à vos questions.

Est-ce que les Canadiens devraient opter pour un produit de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) en Filip Zadina ou mettre la main sur un besoin nécessaire en Jesperi Kotkaniemi? - @olimaurice23

Les opinions diffèrent certainement à ce sujet. Si je détenais le troisième choix au total, j'irais avec le meilleur joueur disponible plutôt que de tenter de combler un besoin. C'est sûr que Zadina est un joueur attrayant à ce rang et il y en a plusieurs autres - l'ailier Brady Tkachuk et les défenseurs Quintin Hughes et Noah Dobson, par exemple.

À mon avis, l'idée de sélectionner Kotkaniemi dès le troisième rang est un risque trop grand pour le Tricolore. Ça voudrait dire que Trevor Timmins et Marc Bergevin laisseraient passer au moins les quatre joueurs que j'ai nommés plus haut... Je ne suis pas à l'aise avec cette possibilité. Oui, Kotkaniemi est un centre. Mais peut-on affirmer qu'il deviendra le prochain centre no 1 de l'équipe? Je ne crois pas. Plusieurs le voient même comme un centre de deuxième trio, au sommet de son art.

Le Finlandais a connu une très bonne saison dans la Liiga contre des hommes, c'est vrai. Mais ce qu'on ne mentionne pas souvent, c'est qu'il jouait à l'aile. C'est compréhensible parce qu'il était encore jeune et le poste de centre vient avec beaucoup de responsabilités, mais on ne peut pas vraiment se faire une idée claire sur son potentiel au centre.

Détrompez-vous, j'aime bien Kotkaniemi. Il m'a impressionné - comme plusieurs autres - au Championnat mondial des moins de 18 ans où il a aidé son équipe à décrocher l'or. Il ne faudrait toutefois pas oublier que ça n'a pas toujours été facile dans son cas, y compris lors des séries en Finlande où il s'est quelque peu effacé.

Si le CH veut vraiment sélectionner le centre finlandais, je lui suggérerais de tenter de se reculer légèrement pour le choisir à une position qui conviendrait mieux en plus de mettre la main sur un joueur et/ou un autre choix.

Parce que si les Canadiens ne le repêchent pas, je pense qu'il pourrait glisser au moins jusqu'au septième rang.

Qui pourrait encore être disponible aux 14e et 19e rangs et qui serait le choix logique pour les Flyers de Philadelphie? - Hugo De Bellefeuille

C'est difficile de prédire qui sera encore disponible lorsque les Flyers se présenteront au micro pour la première fois, mais le joueur que je ciblerais au 14e rang est l'attaquant Serron Noel. C'est le prototype de l'attaquant que les Flyers aiment bien. Premièrement, il mesure 6 pieds 5 pouces et pèse 204 livres à 18 ans seulement... Inutile de vous dire qu'il est en mesure de se servir de son corps.

Noel offre aussi bien plus.

Il a l'un des meilleurs coups de patin de cette cuvée malgré son gabarit. Il a amassé 28 buts et récolté 25 mentions d'aide en 62 matchs cette saison avec les Generals d'Oshawa en plus de faire bonne impression au Championnat mondial des moins de 18 ans en fin de saison. Lorsqu'il sera un produit fini, j'ai l'impression qu'il pourrait s'apparenter à un style de joueur comme Wayne Simmonds.

Au 19e échelon, je pense que les Flyers pourraient opter pour un défenseur s'ils choisissent d'aller de l'avant avec un attaquant au choix précédent. Dans mon repêchage simulé qui sera publié demain - vous avez une primeur! - je leur offre le défenseur montréalais Bode Wilde. Il pourrait toutefois ne plus être disponible parce qu'il offre un ensemble complet d'habiletés : gabarit, coup de patin et instinct offensif. Mais s'il l'est, ils pourraient sauter dessus.

À quel point croyez-vous aux chances de voir les Hurricanes de la Caroline sélectionner Zadina à la place d'Andrei Svechnikov en raison de la chimie du Tchèque avec son compatriote Martin Necas? - Mathieu Savoie-Martel

Le directeur général Don Waddell a indiqué il y a une dizaine de jours que les Hurricanes sélectionneraient Andrei Svechnikov si le repêchage avait eu lieu à ce moment. Je doute fort que son opinion ait changé.

Mais je vais vous avouer que j'ai longtemps pensé que l'option de réunir Zadina et Necas allait convaincre les Hurricanes d'opter pour le Tchèque. C'est pourquoi dans tous les repêchages simulés auxquels nous avons procédé dans les mois qui ont mené au repêchage, je plaçais Zadina au deuxième échelon.

Les deux compatriotes ont été époustouflants au Mondial junior et ont été à l'origine de plusieurs des chances de marquer des leurs. Les Hurricanes risquent tout de même de ne pas se tromper en sélectionnant le Russe, qui est à mon avis l'attaquant le plus près de la LNH.

Peu de gens parlent de Benoit-Olivier Groulx, quel type de joueur est-il? Est-il vraiment un choix de première ronde? - Nicholas Richard

C'est vrai qu'on entend moins parler de Benoit-Olivier Groulx. Ce n'est pas un joueur de centre aussi spectaculaire ou aussi productif que certains de ses homologues de cette cuvée, mais il est très efficace dans les trois zones.

Ce n'est quand même pas pour rien qu'il a terminé sa saison recrue sur le premier trio des Mooseheads en compagnie de Nico Hischier et qu'il a pivoté ce trio tout au long de la dernière saison. Les deux entraîneurs qu'il a eus jusqu'à maintenant dans la LHJMQ lui ont confié des missions importantes sur les différentes unités spéciales, ce qui met en valeur sa polyvalence.

J'ai rarement entendu des commentaires négatifs sur lui de la part de recruteurs ou d'observateurs du monde du hockey. Pour ce qui est de savoir s'il est un choix de première ronde, nous allons devoir attendre à vendredi.

Je ne crois pas que sa valeur ait diminué en cours de saison, mais il est certain que d'autres joueurs l'ont devancé dans le classement de quelques équipes. Je crois toujours qu'il sera réclamé en fin de première ronde parce qu'il s'agit d'un choix sûr.

Ce ne sera pas un centre de premier trio dans la LNH, mais l'ensemble de ses habiletés font de lui un joueur qui a de bonnes chances d'éventuellement se tailler un poste dans la LNH, que ce soit dans un rôle offensif ou défensif.

Est-ce que Brady Tkachuk peut vraiment devenir un meilleur joueur que son frère Matthew? - Éric Dufault

La plupart des observateurs sont convaincus. Matthew l'est aussi et je le crois également.

Dans les derniers mois, Tkachuk a été dépeint par plusieurs comme un joueur simplement physique et arrogant qui aime se salir le nez, à l'image de son frère. Ce qui m'agace, c'est qu'on le dise presque de manière négative.

Tout cela n'est pas faux. Mais Brady Tkachuk, ce n'est pas que ça.

Il a du talent et certains semblent l'oublier. Ses qualités de fabricant de jeu et de passeur sont indéniables et il est capable de mettre la petite rondelle noire au fond du filet. Il n'est peut-être pas aussi talentueux qu'un Andrei Svechnikov ou qu'un Filip Zadina au chapitre des habiletés individuelles, mais l'ensemble de ses qualités font de lui un joueur qui sera tout aussi important pour une équipe.

Matthew est un joueur physique, arrogant et qui aime se salir le nez. Matthew a aussi marqué 24 buts et récolté 25 aides en 68 matchs à sa deuxième saison dans la LNH. Si personne ne se trompe et que Brady devient effectivement un joueur plus imposant, plus talentueux et plus productif que son frère, je suis convaincu que l'équipe qui le sélectionnera ne le regrettera pas de sitôt.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.