Skip to main content

Claude Julien se porte à la défense de Carey Price

L'entraîneur des Canadiens s'emporte quand on lui suggère que le gardien vedette montre des signes d'essoufflement

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Au rythme où les Canadiens de Montréal sabordent les avances cette saison, et particulièrement dernièrement, l'entraîneur Claude Julien va perdre le peu de cheveux qui lui reste.

Julien fulminait intérieurement en se présentant devant les journalistes à la suite d'une autre débandade de ses troupiers, jeudi. Une question au sujet de Carey Price l'a fait exploser. On lui a demandé si le gardien vedette, qui a entrepris 17 des 18 derniers matchs de l'équipe, commençait à montrer des signes d'essoufflement.

À LIRE AUSSI : Les Rangers tournent déjà le coinTout s'est écroulé pour le CH en troisième période

« Je n'irai pas là, fichez-nous la paix avec ça. Les gars, posez des questions qui ont du sens, s'est-il emporté en anglais. On lui donne une journée de congé entre chacun des matchs et il ne va pas sur la patinoire le matin des matchs. Il a fait des arrêts incroyables ce soir. On va s'attarder sur un but qu'il aurait dû empêcher et se demander s'il est fatigué. Que dites-vous de tous les arrêts qu'il a faits? S'il vous plait les gars, soyez sérieux. »

Price s'en voulait d'avoir cédé le troisième but aux Rangers, la rondelle envoyée de loin par le défenseur Adam Fox lui passant sous le bras gauche.

Il est vrai que Price a permis trois buts ou plus dans chacune de ses neuf dernières sorties depuis le 10 février, incluant sept qui se sont soldées par des défaites. Mais son rendement n'est pas l'explication à tous les maux de l'équipe.

Julien avait auparavant commencé la rencontre de presse en mentionnant calmement ne pas savoir comment stopper l'hémorragie.

« Nous sommes capables de jouer pendant 40 minutes. Nous ne sommes pas capables de jouer pendant 60 minutes, a-t-il relevé. Nous encourageons les joueurs à jouer pendant 60 minutes. Nous leur disons de jouer sur le bout des pieds et pas sur les talons en troisième période. Nous leur disons d'essayer de jouer la troisième période comme ils ont joué les deux premières périodes, mais ça n'arrive pas.

« Tu regardes les buts que nous donnons, nous sommes sur les talons, a-t-il poursuivi. Nous ne pouvons pas jouer à la place des joueurs. À un moment donné, il faut que l'initiative vienne d'eux. Ils doivent arrêter de dire qu'ils manquent de confiance et commencer à jouer de la bonne façon. Il n'y a rien d'autre que je puisse dire parce que nous essayons de demander aux joueurs de jouer pendant 60 minutes de la bonne façon. »

On a beau répéter qu'on ne baissera pas les bras et qu'on va se battre jusqu'au bout, le sentiment d'urgence et le niveau de désespoir ne sont pas au rendez-vous.

« Je ne sais pas (pourquoi), a répété Julien en anglais. La raison que je dis ça, c'est parce qu'une partie du plan de match consiste à jouer pendant 60 minutes. Nous demandons aux joueurs de ne pas changer leur façon de jouer et nous leur répétons ce qu'ils doivent faire.

« Ce soir, ce ne sont pourtant pas les chances de marquer qui ont manqué, a-t-il estimé. Nous aurions pu facilement prendre les devants 3-0 ou 4-0. Nous répétons aux joueurs qu'ils doivent soulever la rondelle dans le haut du but quand ils obtiennent des retours de lancers. Nous devons réussir ces jeux et nous ne le faisons pas. C'est ce qui est frustrant à la longue, pour tout le monde. »

La situation est en voie d'atteindre le point de non-retour pour le CH, qui a été refoulé à neuf points d'une place en séries éliminatoires, avec 16 matchs à jouer.

En vainquant les Panthers de la Floride 5-3, les Maple Leafs ont consolidé leur emprise sur la troisième position de la section Atlantique. C'est la position la plus accessible pour les Canadiens, mais qui l'est de moins en moins.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.