Skip to main content

Boucher : Déjà une tête au-dessus de la mêlée pour le Calder

Notre chroniqueur Philippe Boucher dit revoir un jeune Kristopher Letang en Cale Makar de l'Avalanche du Colorado

par Philippe Boucher @Booboo4343 / Chroniqueur LNH.com

Philippe Boucher a disputé 17 saisons dans la LNH récoltant 94 buts et 300 points en 748 matchs. Le défenseur natif de Saint-Apollinaire a notamment connu deux saisons de 40 points et plus. Il a participé au Match des étoiles en 2007, en plus de soulever la Coupe Stanley avec les Penguins de Pittsburgh à sa dernière saison dans la LNH en 2009. Choix de première ronde (13e au total) des Sabres de Buffalo en 1991, il a successivement porté les couleurs des Sabres, des Kings de Los Angeles, des Stars de Dallas et des Penguins. Au terme de sa carrière de joueur, il a occupé des postes de direction chez l'Océanic de Rimouski, les Remparts de Québec et les Voltigeurs de Drummondville dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Philippe a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com afin de traiter de divers sujets de l'actualité du hockey.

Il n'y a qu'un peu plus que le quart de la saison de passé, mais une tête s'élève déjà au-dessus de la mêlée dans la lutte pour l'obtention du titre de meilleure recrue dans la LNH. Je parle ici du défenseur Cale Makar de l'Avalanche du Colorado. 

À LIRE AUSSI : Sur le radar: Si on parlait du repêchage de 2017…Repêchage 2020 : Justin Barron veut s'amuser avant tout

Je l'avoue : je me suis laissé prendre au piège en faisant mes prédictions avant la saison. Je voyais les deux premiers choix de la plus récente cuvée du repêchage, les attaquants Jack Hughes des Devils du New Jersey et Kaapo Kakko des Rangers de New York, être les principaux candidats pour le trophée Calder.

C'est souvent comme ça. On pense davantage à des attaquants, on leur accorde un préjugé favorable quand vient le temps de faire des prédictions. Mon choix était Kakko, devant Hughes. Je voyais Makar faire la lutte au duo, mais j'aurais dû mieux savoir, moi qui suis un ancien défenseur!

Makar avait connu une rentrée fracassante dans la LNH en séries éliminatoires, la saison dernière. Je l'avais remarqué. Il a amorcé sa première saison de la même façon. Il est tout simplement exceptionnel. Il joue un rôle important dans les succès de l'Avalanche, avec déjà 25 points à sa fiche.

Je revois en lui un jeune Kristopher Letang chez les Penguins de Pittsburgh, ou encore Erik Karlsson à ses débuts chez les Sénateurs d'Ottawa.

Makar est plus âgé que Kakko et Hughes, à 21 ans. Il a été le premier choix de l'Avalanche en 2017, le quatrième au total.

Video: COL@MIN: Makar inscrit l'Avalanche au pointage

Son plus proche poursuivant dans la lutte qui se dessine est un autre défenseur, Quinn Hughes, qui est le frère de l'autre, des Canucks de Vancouver. Hughes a 19 points à son dossier.

Makar, Hughes, Thomas Chabot des Sénateurs d'Ottawa, et j'ajouterai le nom de Miro Heiskanen des Stars de Dallas, sont les prototypes de la nouvelle génération de défenseurs élites dans la LNH.

Heiskanen a été réclamé un rang devant Makar au Repêchage 2017, mais il a plus de vécu parce qu'il a déjà une saison dans la LNH derrière la cravate.

Makar et Heiskanen ont connu des courbes de progression très différentes. Makar a joué dans une ligue junior A avant d'être un choix de huitième tour dans la Ligue junior de l'Ouest tandis que Heiskanen a rapidement évolué contre des hommes dans la Ligue élite de Finlande.

Plus frêle que Heiskanen, Makar a emprunté la voie des rangs universitaires américains, mais après deux saisons le voilà prêt à être dominant dans le plus fort calibre. Il remportera le trophée Calder au terme de la saison, s'il évite les blessures. C'est ma prédiction révisée, mais finale.

*****

L'Avalanche est une pépinière de jeunes joueurs talentueux. Gabriel Landeskog a été un des premiers et maintenant les Nathan MacKinnon et Mikko Rantanen sont davantage sous les feux de la rampe. Makar est le nouveau quart-arrière, mais il ne faut pas passer sous silence le brio de Samuel Girard à ses côtés.

Quand on y regarde de près, on constate que l'échange de l'attaquant Matt Duchene qui a permis à l'Avalanche de mettre la main sur Girard ainsi que plusieurs choix de repêchage, le 5 novembre 2017, n'a pas fini de fournir de solides joueurs à l'Avalanche. 

Video: CBJ@COL: Girard l'égalise avec une belle frappe

Il y a déjà Vladislav Kamenev qui porte les couleurs de l'équipe comme troisième centre.

Makar fait beaucoup parler de lui, mais le nom de Bowen Byram, un autre défenseur surdoué, vous sera tout autant familier dans peu de temps. L'Avalanche a pu le réclamer au repêchage de juin à l'aide du premier choix des Sénateurs obtenu dans la transaction, le quatrième au total.

Juustus Annunen, un gardien au grand potentiel évoluant déjà chez les pros en Finlande, et Danila Zhuravlov, un défenseur qui joue dans la KHL, représentent d'autres espoirs très prometteurs, qu'on a pu sélectionner en 2018 à l'aide de choix acquis dans l'échange. 

C'est sans parler des attaquants Shane Bowers, qui a fait le saut dans la Ligue américaine cette saison, et Matthew Stienburg, qui joue à l'Université Cornel, qui sont d'autres morceaux de l'échange.

À l'époque où les transactions majeures sont rares, le directeur général de l'Avalanche Joe Sakic a réalisé le coup de maître des 20 dernières années. Il mérite en tout cas qu'on lui lève notre chapeau, avec une mention honorable au groupe de recruteurs de l'Avalanche. 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.