Skip to main content

Berube est fébrile d'entamer la défense du championnat des Blues

L'entraîneur de St. Louis a discuté du défi de remporter la Coupe Stanley à nouveau et de la charge de travail de Binnington avec LNH.com

par Shawn P. Roarke @sroarke_nhl / Directeur de la rédaction NHL.com

TRAVERSE CITY, Michigan - Craig Berube a vécu l'un des meilleurs étés - et le plus court - de sa longue carrière dans le hockey.

L'entraîneur des Blues de St. Louis a passé la saison morte à célébrer la première conquête de la Coupe Stanley de St. Louis depuis l'entrée de l'équipe dans la LNH en 1967 et à se réjouir du rôle qu'il a joué en remplaçant Mike Yeo, congédié le 19 novembre 2018.

À LIRE AUSSI : Eichel inspiré par la conquête de la Coupe Stanley des BluesGagner la Coupe à nouveau ne sera pas facile pour les Blues, dit CrosbyBinnington vise une deuxième Coupe Stanley avec les Blues

Les Blues occupaient la dernière place dans la LNH, le 3 janvier, mais ont terminé avec une fiche de 30-10-5, établissant au passage un record d'équipe avec 11 victoires consécutives. Les Blues (45-28-9, 99 points) ont pris le troisième rang dans la section Centrale, avant de vaincre les Jets de Winnipeg, les Stars de Dallas et les Sharks de San Jose en séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Ils ont finalement eu le dessus sur les Bruins de Boston en sept matchs en Finale de la Coupe Stanley.

Il s'agit d'un premier championnat pour Berube, un attaquant non repêché ayant joué 17 ans dans la LNH avec les Flyers de Philadelphie, les Maple Leafs de Toronto, les Flames de Calgary, les Capitals de Washington et les Islanders de New York.

Berube a été finaliste au trophée Jack-Adams 2019, remis chaque année au meilleur entraîneur de la LNH, mais s'est incliné devant Barry Trotz, des Islanders. Berube s'est entendu pour trois ans avec les Blues, le 24 juin.

Il a été sur un nuage tout l'été, mais il est prêt à placer l'extase derrière lui.

« C'est l'heure de se remettre au travail », a lancé Berube, vendredi, avant d'aller assister au match des Blues contre les Maple Leafs de Toronto au Center Ice Arena dans le cadre du Tournoi des recrues de Traverse City.

Les Blues tenteront de devenir la première équipe à remporter la Coupe Stanley une deuxième année de suite depuis que les Penguins de Pittsburgh l'ont fait en 2017, ce qui était la première fois depuis les Red Wings de Detroit en 1998.

Berube a discuté de la situation des Blues dans une entrevue avec LNH.com.

Remporter la Coupe Stanley deux fois de suite a été réussi seulement deux fois au cours des 20 dernières années. As-tu pensé à ce que ça prendra et au message que tu enverras à ton équipe?

« Bien sûr, nous avons commencé à y penser durant l'été. Nous avons gardé le contact avec nos joueurs. Ils ont l'air préparés. J'ai rencontré la plupart d'entre eux à St. Louis et ils semblent en forme et concentrés sur la tâche à accomplir. C'est une bonne ligue. Participer aux séries est un défi. Il sera très important que nos joueurs soient concentrés et prêts à mettre les efforts lors du camp d'entraînement. En tant qu'entraîneur, c'est notre travail de s'en assurer. »

Video: STL@BOS, #7: Une première Coupe Stanley aux Blues

Cette tâche est-elle plus difficile en évoluant dans la section Centrale?

« C'est une bonne section, il n'y a aucun doute. Ce sera difficile. Ç'a été difficile l'année dernière. Il y a plusieurs bonnes équipes et nous ne sommes que l'une d'entre elles. Évidemment, un gros défi se dresse devant nous, mais j'ai l'impression que nos joueurs sont prêts à le relever. Nous sommes chanceux que notre équipe au complet soit de retour. Le seul joueur que nous avons perdu est Pat Maroon (l'attaquant a signé un contrat avec le Lightning de Tampa Bay comme joueur autonome). De jeunes joueurs sont sur le point de s'amener avec nous et ils cadrent parfaitement avec le style que nous voulons pratiquer, donc nous verrons comment ça ira. »

As-tu discuté avec quelqu'un à propos des difficultés reliées à la conquête d'un deuxième championnat de suite?

« J'ai contacté quelques connaissances et des entraîneurs qui ont vécu pareille situation. C'est la même chose. Tu dois fonctionner avec ton instinct et avec ce que tu vois de ton équipe. C'est probablement l'élément le plus important, car chaque équipe est différente. Mais j'ai tout de même parlé à quelques personnes et j'ai obtenu de bons conseils de leur part sur ce qu'ils ont fait et sur ce à quoi je dois m'attendre. »

Quel est le meilleur conseil que tu as reçu?

« Tu dois être prudent. Tu dois pousser ton équipe au camp d'entraînement. Nous allons jouer huit matchs préparatoires, ce qui est beaucoup. Nous devrons être prudents avec la gestion de nos joueurs lors de toutes ces parties, car nous étions encore en train de jouer, il n'y a pas si longtemps. Le côté positif, c'est que les gars sont restés en bonne condition physique. Ils semblent en pleine forme. Je pense qu'il est important que ça demeure le cas jusqu'au début de la saison. »

L'un des joueurs clés des Blues la saison dernière a été le gardien recrue Jordan Binnington. Qu'est-ce qui te fait croire qu'il reprendra là où il a laissé?

« Il est tout simplement un joueur fort mentalement. Il compose bien avec toutes les situations, que ce soit une défaite ou un mauvais but accordé. Il fait confiance à ses habiletés. Sa force mentale est sa plus grande qualité. Je ne m'attends pas à ce que ça change. Il est qui il est, c'est-à-dire un gardien agressif, confiant, et je ne pense pas que ça aura changé. En lui parlant à St. Louis, j'ai pu voir qu'il est en forme et qu'il est prêt à se mettre au boulot. Du point de vue mental, il est très solide. »

Video: STL@BOS, #7: Binnington frustre Boston en 1re période

Tu as parlé plus tôt de devoir gérer la charge de travail de tes joueurs pour les garder en bonne condition physique. Est-ce particulièrement important avec Binnington en raison de tout le travail qu'il a accompli en deuxième moitié de saison et durant les séries, combiné au fait qu'il n'a pas encore disputé une saison complète dans la LNH?

« Il est débarqué tard durant la saison, au mois de janvier. Mais tu as raison, ç'a été une grosse charge de travail pour lui avec les séries. Mais nous avons deux bons gardiens. Jake Allen a été un partant dans la LNH pendant plusieurs années. Les deux joueront et les deux auront beaucoup de pain sur la planche. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.