Skip to main content

Trevor Timmins laisse la porte grande ouverte

Le directeur général adjoint du Tricolore n'avait clairement pas l'intention de dévoiler son jeu à l'aube du repêchage

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

DALLAS -- Trevor Timmins reste bien vague sur ses intentions en vue du repêchage 2018 de la LNH depuis quelques semaines et il n'a pas changé son discours à l'aube de la séance de sélection, jeudi.

Dans les faits, le directeur général adjoint des Canadiens a indiqué qu'il aimerait bien mettre la main sur un joueur de centre, un ailier qui peut marquer des buts ou sur un défenseur à caractère offensif avec le troisième choix que détient l'organisation.

Difficile d'être moins précis.

Mais dans le contexte où toutes les équipes tentent d'envoyer les autres sur de mauvaises pistes, il ne fallait pas s'attendre à ce que le manitou du repêchage du Tricolore mette son plan sous les projecteurs.

« Je ne dévoilerai pas de secret », a-t-il lancé lorsqu'on lui a demandé s'il savait qui il repêcherait au troisième échelon.

« Nous avons fait nos devoirs. Mais la liste n'est jamais coulée dans le béton avant que nous nous présentions sur le plancher pour le repêchage. »

C'est surtout vrai cette année. Si les deux premiers choix - les Sabres devraient sélectionner Rasmus Dahlin et les Hurricanes choisiraient Andrei Svechnikov - semblent presque être une certitude, c'est tout le contraire pour le troisième.

À LIRE : Marc Bergevin est prêt pour toute éventualitéKotkaniemi dans le top-5? | Repêchage simulé du LNH.com | Courrier du repêchage : le Jour J

Toutes sortes de rumeurs ont circulé au cours des dernières semaines sur le joueur ciblé par le Tricolore et sur une potentielle transaction impliquant ce choix. Et les Canadiens n'ont rien fait pour clarifier les choses.

Ils ont annoncé publiquement en fin de soirée, mercredi, avoir invité les attaquants Svechnikov, Filip Zadina, Brady Tkachuk, Jesperi Kotkaniemi et Barrett Hayton à souper au cours des dernières semaines - une première en ce qui concerne Timmins.

Était-ce pour mêler les autres formations? Absolument pas, a a-t-il assuré avec un sourire en coin. Il a quand même semblé vouloir le faire au cours de son point de presse.

Même s'il ne s'avance habituellement pas sur des joueurs en particulier et qu'il ne se contentait que de répondre aux questions qui concernaient des espoirs de manière spécifique, Timmins a dérogé à la règle en lançant le nom de Zadina alors qu'on lui avait simplement demandé si cet encan était imprévisible sans parler du Tchèque.

« Au troisième rang, c'est un endroit difficile puisqu'il y a plusieurs bons joueurs et à des positions différentes, a-t-il amorcé. Zadina fait partie de ce groupe. Il est un marqueur né. Il a marqué plusieurs gros buts cette année. Il est aussi bon que les autres. »

Timmins s'est-il échappé sur sa préférence ou tentait-il seulement d'envoyer les journalistes sur une autre piste? La deuxième option serait davantage à considérer, mais on aura la réponse vendredi.

Pas d'inquiétudes envers Kotkaniemi

Plus que jamais, les échos et les rumeurs semblent pointer vers la sélection du joueur de centre Jesperi Kotkaniemi. Il y a certes des besoins à la position de centre chez les Canadiens, mais jamais le Finlandais n'a été considéré comme un choix top-5 au cours de la saison.

En ce sens, sa sélection au troisième échelon pourrait être perçue comme une surprise - surtout que Kotkaniemi a joué à l'aile tout au long de la saison en Liiga. Timmins s'est toutefois montré rassurant à cet égard.

« Quand des joueurs sont jeunes - et c'est la même chose dans la LNH - les entraîneurs veulent les voir jouer à l'aile soit parce qu'ils ne leur font pas confiance tout de suite en zone défensive ou parce qu'ils ne sont pas encore assez forts pour jouer au centre contre des hommes, ils ont 17 ans.

« Kotkaniemi a joué au centre toute sa vie. C'est un vrai centre. Quand il joue avec son groupe d'âge, c'est un centre. »

Peu importe quel joueur enfilera le chandail tricolore vendredi soir, Timmins a tenu à rappeler qu'il ne s'agira probablement pas d'une solution à court terme et que l'espoir en question aurait besoin de temps pour se développer.

« Ces jeunes joueurs vont avoir besoin de temps, a-t-il prévenu. Nous devons être patients. Nous avons une bonne équipe de développement et de bons entraîneurs. Nous sélectionnerons ces joueurs en fonction des projections et du potentiel que nous voyons en eux. Ensuite, nous les confierons à notre équipe de développement et ce sera leur mandat de les amener à leur plein potentiel. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.