Skip to main content

Sur le radar : De gros plans pour Samuel Bolduc

L'espoir des Islanders aura un grand rôle à jouer dans le parcours du Phoenix en séries

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Stéphane Julien n'avait pas vraiment besoin d'être rassuré, mais Samuel Bolduc lui a quand même envoyé tout un message, dimanche : il n'aura aucun problème à s'acquitter des tâches pour lesquelles le Phoenix de Sherbrooke a fait son acquisition à la date limite des transactions.

Dans une victoire convaincante de 6-1 face aux Saguenéens de Chicoutimi, une autre équipe prétendante au titre, l'imposant défenseur a été son homme de confiance - jouant près de 30 minutes.

À LIRE AUSSI : NTDP: Tourner la page sur 2019NTDP: Tout laisser sur la table, jour après jourRepêchage 2020 : Thomas Bordeleau se plaît chez l'Oncle Sam

« Il a été notre meilleur joueur, et de loin, a déclaré Julien au bout du fil. Il est comme ça, il élève son niveau de jeu dans les gros matchs. On sait que c'est un gars qui génère beaucoup quand il a beaucoup de temps de glace et il en a encore eu beaucoup.

« Je ne veux pas le comparer à Noah Dobson en termes de joueur, mais Dobson était un gars qui prenait beaucoup de minutes et qui a joué un grand rôle dans les conquêtes des Huskies et du Titan. Nous avons pris la même approche parce que c'est un gars qui est régulièrement capable de jouer durant 30 minutes. »

Bolduc sait très bien ce qui l'attend.

Non seulement a-t-il lui aussi été repêché par les Islanders de New York, mais il a été à même de constater la charge de travail qui était réservée au défenseur prince-édouardien lorsque l'Armada et le Titan - leurs anciennes formations respectives - ont croisé le fer en Finale de la Coupe du Président en 2018.

Dobson avait à peine le temps de s'asseoir au banc qu'il rembarquait sur la patinoire. On exagère à peine.

« Je n'ai pas de difficulté à faire ça, a déclaré Bolduc. C'est un temps de jeu similaire à celui que j'avais à Blainville-Boisbriand. Ma bonne condition physique joue un rôle, c'est sûr, mais l'important c'est de jouer de manière intelligente pour ne pas dépenser trop d'énergie pour rien. »

Le Phoenix n'est pas rendu en finale, mais il a de grandes ambitions. Et c'est exactement pour cette raison que les dirigeants de la formation sherbrookoise n'ont pas hésité à sacrifier notamment trois choix de repêchage pour mettre la main sur le défenseur de 6 pieds 4 pouces et 211 livres.

Bolduc n'avait peut-être qu'un rôle de soutien à l'époque à laquelle l'Armada a atteint la Finale avec les Alex Barré-Boulet, Drake Batherson et Pierre-Luc Dubois comme meneurs, mais il est bien au courant des mois intenses et éprouvants qui attendent les siens au printemps.

La seule différence avec ce qu'il a vécu, il y a deux ans, c'est qu'il est maintenant l'un des vétérans et qu'il s'agit probablement de sa dernière chance de mettre la main sur la couronne.

« Mon approche ne change pas vraiment, a-t-il commenté. La chose qui change, c'est que je vais pouvoir apporter un peu d'expérience aux autres gars parce que ce n'est pas la première fois que je m'y rends. Je vais pouvoir leur partager mes aventures et leur faire part de ce qu'il faut pour se rendre jusqu'au bout. »

« Il a l'expérience et c'était ce que nous voulions, a renchéri Julien. C'est aussi un défenseur complet. On voulait un gars capable de jouer sur 200 pieds, d'amener de l'offensive avec sa relance et de défendre. C'est un joueur qui est en mesure de relâcher la pression dans notre territoire. »

Poulin détrôné

L'arrivée de Bolduc dans le vestiaire du Phoenix a aussi eu pour effet de détrôner le capitaine Samuel Poulin de son siège de roi de la salle d'entraînement. L'espoir des Penguins devait s'y attendre puisqu'il s'entraîne avec le puissant défenseur au cours de la période estivale.

« C'est exactement la même chose pendant l'été, a rigolé Bolduc. Mais il est capable de me suivre la majorité du temps. »

Ce n'est pas la première fois qu'on entend parler des prouesses physiques de l'arrière de 19 ans. On se souviendra qu'il avait été invité à joindre l'équipe nationale des moins de 24 ans de bateau-dragon après avoir impressionné les dirigeants de la formation lors d'une activité avec l'Armada, il y a quelques années.

« Poulin était le gars le plus fort de notre équipe au cours des trois dernières années et il a été déclassé assez rapidement, a lancé Julien en riant. Sa force physique est incroyable, il est très, très fort. Je suis heureux pour lui parce que ce n'est pas tout le monde qui a cette génétique. » 
 

Dans le calepin

- Nomination bien méritée pour André Tourigny, qui pilotera la prochaine édition d'Équipe Canada junior alors que le tournoi sera présenté en sol canadien à Edmonton et à Red Deer. Le pilote québécois a mené la formation des moins de 18 ans à la médaille d'or à la Coupe Hlinka-Gretzky à l'été 2018 et a été adjoint à Dale Hunter lors de la récente conquête du Canada au CMJ. 

VOIR : Tourigny va diriger le Canada au CMJ 2021

- Quelques semaines après avoir demandé aux Rangers de l'échanger, voilà que Lias Andersson s'alignera avec le HV71, dans la Ligue élite de Suède. L'organisation new-yorkaise a décidé de prêter les services du septième choix au total en 2017 au club suédois en attendant de lui trouver une possible destination.

- Il semble que Shea Weber peut aller se rhabiller. Deux jours après que le capitaine des Canadiens eut remporté le concours du tir le plus puissant au Match des étoiles de la LNH avec un tir à 106,5 milles à l'heure, l'espoir des Kings Martin Frk l'a éclipsé avec un boulet à 109,2 milles à l'heure au concours de la Ligue américaine. Zdeno Chara détient le record de la LNH (108,8 mph).

Tweet from @TheAHL: More information
 

2020 sous la loupe

- Le défenseur américain Jake Sanderson a laissé une forte impression au Match des meilleurs espoirs américains, la semaine dernière. Celui qui est considéré comme le 11e meilleur espoir en Amérique du Nord a récolté deux aides et a démontré toutes ses habiletés offensives.

Tweet from @FSHockeycenter: More information

- L'équipe des moins de 18 ans du Programme de développement de l'équipe nationale de USA Hockey (NTDP) a signé une troisième victoire de suite contre les équipes de la NCAA en défaisant Michigan 4-1, samedi. La troupe de Seth Appert maintenait une fiche de 2-10-2 contre les formations universitaires avant cette série de succès, un signe de sa progression.

Tweet from @USAHockeyNTDP: More information

- Souvent limité à moins de 10 minutes par match, l'espoir suédois Lucas Raymond a démontré ce qu'il pouvait faire avec un peu de temps de jeu. Le deuxième meilleur espoir international a récolté un but et deux aides en 12:58 dans un gain facile de 8-4 de Frolunda sur Brynas, jeudi dernier.

Tweet from @TPEHockey: More information
 

L'indice Lafrenière

En hausse : Le capitaine de l'Océanic de Rimouski s'est approché à un petit point du plateau des 300 en carrière dans la LHJMQ - en 180 matchs, séries incluses - en récoltant six aides en trois matchs, la semaine dernière. La formation du Bas-Saint-Laurent est demeurée invaincue au cours de cette séquence.

Le potentiel premier choix du prochain repêchage de la LNH a toutefois reçu une suspension de trois matchs lundi, lui qui avait été expulsé du match de dimanche face aux Remparts du Québec pour avoir servi une mise en échec à la tête de Thomas Caron en début de troisième période. 

Crédit photo : Vincent L. Rousseau, Phœnix Sherbrooke

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.