Skip to main content

Seth Jones, le « moteur » des Blue Jackets

Le géant défenseur de Columbus est inépuisable, comme les Bruins l'ont constaté samedi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BOSTON - Seth Jones venait de connaître son deuxième match le plus occupé dans la LNH, mais rien ne paraissait. Le jeune défenseur des Blue Jackets de Columbus était frais comme une rose, tôt dimanche, à l'issue de la victoire de 3-2 des siens en deuxième prolongation samedi.

Jones venait de passer au cœur de l'action 38:01 en 48 présences sur la glace pendant les 83:42 de la durée du match no 2 de la série contre les Bruins de Boston. 

Il a été de loin le joueur le plus utilisé des deux équipes. Son coéquipier Zach Werenski a suivi avec 33:33. Le défenseur Brandon Carlo a été le joueur des Bruins qui a vu le plus d'action, avec 32:50.

À LIRE AUSSI : Des ajustements à faire en supériorité pour les BruinsDuchene permet aux Blue Jackets de faire 1-1 dans la série« La parité est là pour vrai », affirme Patrice Bergeron

« Je vais bien », a répondu Jones, sourire en coin, quand on lui a demandé s'il commençait à ressentir de la fatigue.

« J'aime ça (jouer en masse) », a renchéri l'Américain natif d'Arlington, au Texas. « Je ne dirai jamais non à une présence de plus sur la glace. Je me sentais bien ce soir. J'ai fait de bons jeux et j'ai été assez robuste. »

La soirée de travail de Jones en chiffres se lit comme suit : deux passes principales sur les deux buts d'Artemi Panarin, en plus de six tirs vers le but - incluant deux cadrés - à l'attaque, et cinq mises en échec et trois tirs bloqués en défense.

Video: CBJ@BOS, #2: Panarin l'égalise avec un boulet

Une force de la nature

Le fils de l'ancien basketteur de la NBA Ronald Jerome « Popeye » Jones est une force de la nature. Un vrai rejeton de « Popeye », quoi! Il pourrait jouer six périodes dans une même soirée sans être à bout de souffle. Il y a quatre ans, le 21 avril 2015, Jones avait avalé 43:40 de temps de jeu au cours d'un match en séries des Predators de Nashville, son ancienne équipe, contre les Blackhawks de Chicago. Les Blackhawks l'avaient emporté 3-2 en troisième prolongation. 

« On se taquine souvent les deux à savoir lequel est le plus fort physiquement », a confié le joueur de centre Pierre-Luc Dubois, samedi. « Il dit que c'est lui. J'aime croire que c'est moi, mais je commence à penser qu'il a peut-être raison », a-t-il ajouté en s'esclaffant.

Jones, un jeune vétéran de six saisons déjà dans la LNH à l'âge de 24 ans, s'attire également les éloges de ses coéquipiers pour son rendement sur la patinoire. Après avoir connu sa meilleure saison en 2017-18 (57 points), le gaillard qui mesure 6 pieds 4 pouces et qui pèse 210 livres a enchaîné avec une saison de 46 points, incluant neuf buts, en 75 matchs.

Video: TBL@CBJ #4: Jones marque d'un boulet de canon

« Seth est un défenseur complet. Il est super bon tant en défense qu'à l'attaque, a affirmé Dubois. Il possède tellement une bonne intelligence au jeu. Il sait quand appuyer l'attaque ou rester en retrait. Il joue en supériorité et en infériorité numérique. Il est partout sur la glace. Il n'y a pas beaucoup de défenseurs comme lui dans la LNH. »

C'est ce que pense également le joueur de centre Matt Duchene, même s'il n'est son coéquipier que depuis quelques mois.

« Seth est incroyable », a-t-il commenté peu de temps après avoir procuré la victoire aux Blue Jackets, samedi. « Je n'ai jamais vu un joueur, surtout un jeune défenseur, présenter un tel équilibre entre la défense et l'attaque. Il obtient des points et il fait des jeux à l'attaque, tout en ne donnant rien sur le plan défensif. C'est un joueur très spécial. Il va être une super-vedette dans la LNH pendant plusieurs saisons. »

Avant le début des séries, l'entraîneur John Tortorella avait fait la prédiction que Jones deviendrait avant longtemps un abonné pour l'obtention du trophée Norris, qu'on accorde au défenseur par excellence de la LNH.

« Il est notre moteur, c'est lui qui nous montre le rythme à suivre », l'a de nouveau encensé Tortorella, samedi soir. « Il amasse des points, mais l'aspect de son jeu qui passe le plus inaperçu, c'est la constance qu'il affiche sur le plan défensif dans l'exécution de gros jeux à des moments cruciaux. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.