Skip to main content

Des ajustements à faire en supériorité pour les Bruins

L'entraîneur de Boston Bruce Cassidy reproche à ses meilleurs éléments de trop forcer la note

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BOSTON - Patrice Bergeron a dû avoir du mal à trouver le sommeil au terme d'une longue soirée de travail, samedi. Après avoir failli procurer la victoire aux Bruins de Boston au cours de la première période de prolongation, la pénalité bête qu'il s'est vu décerner au début de la deuxième période s'est avérée coûteuse.

Le but de Matt Duchene inscrit en supériorité numérique a permis aux Blue Jackets de Columbus de quitter Boston sur une égalité de 1-1 dans la série de deuxième tour de l'Association de l'Est entre les deux équipes.

Bergeron et Brad Marchand ont été blanchis au score depuis le début de la série.

À LIRE AUSSI: Duchene permet aux Blue Jackets de faire 1-1 dans la série

L'entraîneur des Bruins Bruce Cassidy a dit après la rencontre qu'il n'a rien à redire du jeu des deux attaquants vedettes à égalité numérique.

« Clairement, ils auraient pu être meilleurs en supériorité numérique », a-t-il avancé en incluant David Pastrnak dans le groupe. « On veut qu'ils se mettent en marche et la meilleure façon serait qu'ils débloquent en supériorité. Ils ne sont pas proches du niveau d'excellence qu'ils ont affiché en saison régulière dans cet aspect. Ils forcent la note au lieu d'exécuter les jeux qu'ils devraient faire. C'est le seul reproche que je peux leur adresser.

« Les Blue Jackets utilisent leurs bâtons à merveille pour couper des jeux, il faut le reconnaître », a enchaîné l'entraîneur. « Ce n'est pas par chance qu'ils ont présenté le deuxième meilleur taux de réussite de la LNH en infériorité en saison régulière.

« Nous avons pour notre part affiché un des meilleurs jeux de puissance. Il faut faire les ajustements nécessaires. » 

Cassidy a admis que les Blue Jackets font du bon travail afin de compliquer la tâche à Bergeron et à Marchand à égalité numérique. Il a toutefois relevé les bonnes occasions que Bergeron a eues au cours de la première période de prolongation.

Video: CBJ@BOS, #2: Bobrovsky vole Bergeron en surtemps

« Il faut parfois lever notre chapeau au gardien. Sergei Bobrovsky a été excellent. » 

L'entraîneur a fait remarquer que sur les séquences des trois buts des Blue Jackets, ses troupiers avaient au préalable la rondelle sur leurs bâtons.

« Nous avons manqué notre sortie de zone sur leur premier but en supériorité (Zdeno Chara) et un manque de communication dans notre territoire a été à la source de leur deuxième but (Charlie Coyle), a-t-il expliqué. Ç'a mieux été par la suite. Nous avons minimisé leurs chances à l'attaque.

« Sur le but gagnant, notre structure en infériorité a connu des ratés, a poursuivi Cassidy. Nous avons eu la chance de déblayer la rondelle, ils nous en ont empêchés. Nous nous sommes retrouvés avec un joueur trop haut dans notre zone et un autre trop bas. Bang! Bang! La rondelle est rendue au filet, retour et but. Il faut leur donner du mérite.

Video: CBJ@BOS, #2: Duchene compte en 2e prolongation

« C'est décevant parce que nos joueurs qui étaient dans la mêlée ont été bons pour nous en infériorité pendant toute la saison régulière. J'attribue davantage ça à de la fatigue psychologique. Nous avons joué beaucoup de hockey dernièrement. 

« Physiquement, nous étions corrects. Nous patinions et bataillions ferme pour l'obtention de la rondelle. C'est l'aspect psychologique qui a fait défaut. Artemi Panarin nous a battus deux fois en supériorité. Ça ne devrait pas arriver. Nous avions abordé le sujet ensemble. Nous allons en reparler. »

En ce sens, la journée de congé additionnelle avant le match no 3 mardi est la bienvenue.

« Nous allons en profiter pour refaire le plein d'énergie, a souligné Bergeron. Le deuxième tour s'est rapidement mis en branle après la fin de la série contre les Maple Leafs de Toronto. Nous devons faire bon usage de cette journée de plus à notre disponibilité. »
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.