Skip to main content

Poolers : Des nouvelles de l'infirmerie

Le retour de Shea Weber aura un impact majeur sur les Canadiens

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Après tout près d'un an d'attente, Shea Weber effectuera son retour au jeu, mardi, alors que les Canadiens de Montréal affronteront les Hurricanes de la Caroline au Centre Bell (19 h 30 (HE); RDS, TSN2, FS-CR, NHL.TV). Ce retour au jeu du nouveau capitaine de l'équipe, qui a été opéré à la cheville et au genou, est accompagné de multiples interrogations.

La plus évidente touche la contribution que le défenseur étoile pourra apporter à l'équipe après une telle absence. Bien sûr, il y aura de la rouille et une période de temps sera nécessaire à Weber pour retrouver ses repères, surtout qu'il fait face à une situation qu'il n'a pas vécue depuis longtemps, lui qui n'avait pas raté plus de quatre matchs dans une seule saison depuis la campagne 2007-2008.

À LIRE AUSSI: Poolers: Top 25 gardiens | Poolers: Top 100 attaquants

Mais ce n'est pas la facette qui me préoccupe le plus. C'est plutôt son adaptation au jeu de la LNH en 2018 qui devrait représenter son plus important défi. Depuis deux ans, le jeu n'a jamais été aussi rapide, aussi fluide. Les défenseurs sont des éléments centraux de la relance offensive et ils doivent réagir en une fraction de seconde pour trouver une cible. À l'inverse, la tâche des défenseurs pour arrêter les attaquants s'est grandement compliquée grâce à un arbitrage plus serré. Ce n'est pas pour rien qu'il se marque autant de buts depuis deux ans.

Weber a fait l'expérience de ces nouvelles tendances l'an dernier lors des 26 matchs qu'il a disputés avec les Canadiens avant de devoir faire une croix sur sa deuxième saison à Montréal. Il avait amassé 16 points (six buts, 10 passes) durant cette période, et ce, même s'il jouait blessé - il avait raté six des 32 premiers matchs de l'équipe. Il avait d'ailleurs été blanchi à ses quatre dernières parties avant d'être placé sur la liste des blessés à long terme et de passer sous le bistouri. 

Cette production de Weber la saison dernière - il était sur un rythme qui lui aurait permis d'amasser 51 points si on transpose ses statistiques sur 82 matchs - permet aux amateurs du Tricolore d'être optimistes. Que sera-t-elle maintenant que Weber est complètement rétabli, avec un genou bien nettoyé et en pleine santé? Cette année de repos pourrait s'avérer une cure de jeunesse pour un défenseur au style physique comme le vétéran de 33 ans, nommé capitaine durant l'entre-saison.

Surtout, cette production de l'année dernière a été réalisée avec une équipe moins efficace offensivement et moins rapide que ne le sont les Canadiens cette saison. Lorsque le défenseur a été placé sur la liste des blessés, les Canadiens occupaient le 23e rang pour les buts marqués dans la LNH. Après 11 matchs cette saison, ils sont 11e. 

Le CH pourrait être encore plus haut dans cette liste s'il n'avait pas connu de nombreux ennuis en avantage numérique. Le jeu de puissance des Canadiens est 30e dans la Ligue et devance uniquement celui des Blackhawks de Chicago. Weber, et son puissant lancer frappé, devrait rapidement reprendre sa place sur la première unité de jeu de puissance. Il avait obtenu deux buts et cinq points en avantage numérique l'an dernier avant de tomber au combat.

Video: ARI@MTL : Weber marque en fin de periode

Le retour de Weber fera de nombreux gagnants, mais aussi un grand perdant.

Les gagnants

Les Canadiens, en général : On n'accueille pas un joueur avec un tel parcours, une telle expérience et un tel talent sans qu'il y ait des répercussions positives majeures pour une équipe, même si les meilleures années de Weber sont probablement derrière lui.

Surtout, ce retour se fait un peu plus rapidement que prévu, puisque c'est la mi-décembre qui avait été ciblée par l'organisation à l'origine. Montréal avait un seul objectif cette saison en attendant le retour de Weber : rester dans la course aux séries éliminatoires. C'est mission accomplie.

On a toutefois assisté à une baisse de régime dernièrement, particulièrement en défensive. Le retour du double médaillé d'or olympique devrait permettre de colmater ces brèches, mais aussi de calmer une défensive qui a trop souvent perdu la tête dès qu'elle était déstabilisée.

David Schlemko : C'est David Schlemko qui devrait se retrouver aux côtés de Weber lors du match de mardi. L'an dernier, l'entraîneur-chef avait évoqué la possibilité de ce duo. Les deux ont été blessés, si bien qu'ils n'ont évolué que 16:40 ensemble. Schlemko profitera de cette union, lui qui a fait preuve de jeu inconstant dernièrement, en se disant qu'il a à ses côtés un arrière capable de réparer ses gaffes.

Victor Mete : Les deux défenseurs ont évolué ensemble pendant 209:36 l'an dernier. Pour un jeune arrière, l'expérience de Weber sera inestimable pour son développement. La paire pourrait être réunie.

Le perdant

Jeff Petry : Que peut-on reprocher à Jeff Petry lors des 24 premiers matchs de la saison des Canadiens? Pas grand-chose. Il a prouvé que plusieurs le sous-estimaient en livrant la marchandise au sein d'une brigade où il manquait d'éléments pour l'appuyer. Ses 17 points en 24 matchs le placent au 13e rang des marqueurs chez les défenseurs cette saison. Les Canadiens profiteront toutefois davantage du tir de Weber, si bien que Petry devrait être relégué à la deuxième unité d'avantage numérique. 

Toutefois, la présence de deux défenseurs de calibre sur deux paires différentes à cinq contre cinq permettra de stabiliser la ligne bleue des Canadiens, ce dont elle a bien besoin.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.