Skip to main content

Pas de but, pas de passe, pas de tir pour Ovechkin

Les Penguins blanchissent l'attaquant vedette des Capitals et en profitent pour égaler la série

par Marc Tougas / Collaborateur LNH.com

Évidemment, Alex Ovechkin ne marque pas à tous les matchs et les Capitals de Washington ne s'en portent pas nécessairement plus mal. Même si ça roule toujours mieux quand le numéro 8 roule lui aussi.

Mais quand une équipe réussit non seulement à l'empêcher de marquer, mais aussi de tirer au but, elle améliore ses chances de l'emporter de façon importante.

Et ç'a sans doute fait la différence dans le match de jeudi soir, que les Penguins de Pittsburgh ont remporté 3-1 aux dépens des Capitals, à l'aide d'un but dans une cage déserte en fin de rencontre. Pittsburgh a ainsi pu égaler la série de deuxième tour dans l'Association de l'Est à deux matchs partout.

Ovechkin n'a décoché aucun tir ciblé en 21:01 de jeu, jeudi. C'était la première fois que ça lui arrivait dans un match des séries éliminatoires de la Coupe Stanley depuis le 7 mai 2012.

« Faites-moi confiance. Ovi va obtenir ses tirs au but », a lancé l'entraîneur des Capitals Barry Trotz après le match.

À LIRE: Murray et les Penguins de retour dans la série | Résumé match no 4 Capitals vs Penguins

Le problème, c'est que cette soirée sans tir pour Ovechkin coïncide avec l'absence de son ailier Tom Wilson. Celui-ci était absent en raison de la suspension qu'il a écopée pour avoir frappé Zach Aston-Reese, qui a subi une fracture de la mâchoire sur le jeu. Et le problème, c'est que jeudi, il purgeait seulement le premier match d'une sanction de trois et il ratera donc les deux prochaines rencontres aussi.

Wilson retient moins l'attention qu'Ovechkin et Evgeny Kuznetsov au sein du premier trio des Capitals, mais il a quand même récolté quatre mentions d'aide lors des trois premiers matchs de cette série contre les Penguins. Jeudi, Devante Smith-Pelly a pris la place de Wilson.

« Évidemment, Tom (Wilson) est un joueur important, mais j'ai quand même trouvé que le trio a bien fait », a affirmé Trotz.

Kuznetsov a décoché cinq tirs au but. Il a récolté une mention d'aide, mais en avantage numérique sur le but de T.J. Oshie. Comme Ovechkin, il a affiché un différentiel de moins-1. Smith-Pelly, lui, a montré un différentiel de moins-1 sans obtenir de tir au but.

Ce dernier a tenté de faire sentir sa présence en y allant de six mises en échec. Ovechkin a tenté d'avoir un impact sur le match autrement, lui qui a donné sept mises en échec, jeudi, son total le plus élevé depuis le début de la série; il en avait enregistré quatre dans chacune des victoires des Capitals contre les Penguins.

Évidemment, Ovechkin aurait pu contribuer au pointage autrement qu'en tirant au but, mais il n'a pas amassé de mention d'aide non plus, si bien qu'il a été blanchi pour la première fois de la série. Il avait inscrit trois buts et deux aides sur l'ensemble des trois premiers affrontements contre Pittsburgh.

En théorie, cela devrait encourager les Penguins à tenter de reproduire ce résultat lors du prochain match, mais le défenseur Kristopher Letang a rappelé qu'il est important de trouver le bon équilibre dans la façon de surveiller un joueur comme Ovechkin.

Video: Kris Letang revient sur le match no 4

« C'est sûr qu'il faut porter attention à un joueur qui a marqué trois buts en trois matchs, a reconnu le vétéran défenseur. Mais parfois, des joueurs de ce calibre, même s'ils ne vont pas nécessairement produire, vont donner tellement d'espace à d'autres joueurs que ça s'avère quand même aussi profitable (pour l'adversaire).

« Je dirais (que jeudi soir), on a fait un bon travail défensif collectivement, mais on a quand même laissé un peu d'espace pour que d'autres joueurs (qu'Ovechkin) réalisent des petits jeux, a ajouté Letang. Si on cherche trop à freiner des joueurs comme Ovechkin et Kuznetsov, ça peut libérer d'autres joueurs. »

C'est ce qui est d'ailleurs arrivé du côté des Penguins puisque Sidney Crosby, lui aussi, n'a enregistré aucun tir ciblé, sauf qu'il a amassé deux passes.

C'était quand même la première fois dans un match où Ovechkin et Crosby s'affrontaient qu'aucun des deux n'a même pas forcé le gardien à faire l'arrêt.

Certainement qu'ils chercheront tous les deux à corriger le tir - littéralement - lors du cinquième match de la série, samedi (19 h (HE); TVA Sports, SN, NBC). Ils devront toutefois trouver le moyen d'y arriver même si le jeu devient de plus en plus serré, comme c'est toujours le cas dans les séries.

« À chaque match qui se dispute dans une série, les équipes se connaissent un peu mieux, elles connaissent les tendances de l'adversaire, ses habitudes. Le jeu devient de plus en plus serré, alors il faut chercher à se donner quand même des chances de réaliser des jeux, tout en s'assurant de bien gérer la rondelle », a noté Crosby.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.