Skip to main content

Enfin le Jack-Adams pour Mike Babcock?

L'entraîneur des Maple Leafs sera couronné entraîneur de l'année pour la première fois, prédit l'équipe de LNH.com

par Marc Tougas / Collaborateur LNH.com

Avec le calendrier régulier de la saison 2018-19 de la LNH qui s'amorcera dans les prochains jours, LNH.com publie une série d'articles sur ceux qui seraient susceptibles de remporter les différents trophées individuels qui seront remis à l'issue de la campagne. Aujourd'hui, les prédictions pour le trophée Jack-Adams, décerné à l'entraîneur de l'année dans la LNH.

Mike Babcock va enfin être déclaré entraîneur de l'année dans la LNH à l'issue de la présente saison, estime l'équipe de rédaction de LNH.com.

L'actuel entraîneur des Maple Leafs de Toronto n'a jamais remporté le trophée Jack-Adams, pas même lorsqu'il a raflé la Coupe Stanley à la barre des Red Wings de Detroit au printemps 2008, mais cette fois sera la bonne selon nos collaborateurs, qui lui ont accordé trois votes de première place, faisant de lui le seul des entraîneurs nommés comme candidats à se retrouver en tête de liste plus d'une fois.

À LIRE AUSSI : Karlsson est la favori pour remporter le trophée Norris | Pettersson grand favori pour gagner le trophée Calder

Reste que de telles considérations sont secondaires aux yeux du vétéran pilote, qui a dirigé les Mighty Ducks d'Anaheim à ses débuts comme entraîneur-chef dans la LNH en 2002-03.

« Je crois fermement que l'entraîneur de l'année, c'est celui qui obtient le droit de soulever la grande Coupe argentée à la fin », avait dit Babcock lorsqu'il avait été nommé finaliste pour le trophée Jack-Adams en 2014. « Mais c'est toujours bien d'être honoré de la sorte. »

Babcock ne manque pas d'exploits à son palmarès, lui qui est le premier entraîneur dans l'histoire du hockey à avoir remporté une Coupe Stanley, une médaille d'or olympique, une Coupe du monde, un championnat du monde senior et un championnat du monde junior.

L'équipe de LNH.com calcule sans doute que Babcock saura tirer le meilleur d'une équipe, les Maple Leafs, dont les jeunes joueurs sont en pleine ascension avec Auston Matthews en tête et qui ont ajouté à leur formation un joueur de premier plan en John Tavares, pour en faire une des puissances de la Ligue. Babcock a prouvé maintes fois par le passé qu'il sait diriger avec doigté une équipe où le talent foisonne, notamment à la tête d'Équipe Canada, avec qui il a remporté les tournois olympiques de 2010 et 2014, ainsi que la Coupe du monde 2016.

« Un entraîneur est un enseignant et je crois que son travail, c'est de rendre meilleurs les gens qui sont autour de lui », avait dit Babcock lorsqu'il a été présenté aux médias torontois, au mois de mai 2015, à la suite de son embauche par les Maple Leafs. « Nous avons de bonnes personnes ici. Nous irons chercher de bonnes personnes et nous allons les rendre meilleures. »

Babcock semble tenir cette promesse jusqu'ici et l'équipe de LNH.com juge que le vétéran entraîneur récoltera dans les prochains mois ce qu'il a semé ces dernières années.

À noter toutefois que le scrutin chez les collaborateurs de LNH.com a été plutôt varié. Sept entraîneurs différents ont reçu au moins un vote de première place et pas moins de 15 entraîneurs ont reçu au moins un vote.

Rick Tocchet a fini deuxième au scrutin, ce qui signifie que l'équipe de LNH.com estime que les Coyotes de l'Arizona, derniers au classement de l'Association de l'Ouest la saison dernière, montreront un tout autre visage cet hiver. 

Nos collaborateurs voient aussi les Panthers de la Floride et les Sharks de San Jose dans leur soupe puisqu'ils placent Bob Boughner et Peter DeBoer à égalité au quatrième rang du scrutin, derrière Jon Cooper, du Lightning de Tampa Bay.

Résultats du scrutin (cinq points pour un vote de première place, quatre points pour un vote de deuxième place, etc.) : 1. Mike Babcock, Maple Leafs de Toronto, 22 points ; 2. Rick Tocchet, Coyotes de l'Arizona, 15 ; 3. Jon Cooper, Lightning de Tampa Bay, 14 ; é-4. Bob Boughner, Panthers de la Floride, 13 ; é-4. Peter DeBoer, Sharks de San Jose, 13 ; 6. Paul Maurice, Jets de Winnipeg, 10 ; 7. Jared Bednar, Avalanche du Colorado, 9 ; 8. Mike Yeo, Blues de St. Louis, 8 ; 9. Peter Laviolette, Predators de Nashville, 7 ; é-10. Bruce Cassidy, Bruins de Boston, 5 ; é-10. Todd Reirden, Capitals de Washington, 5 ; é-12. Gerard Gallant, Golden Knights de Vegas, 4 ; é-12. Bill Peters, Flames de Calgary, 4 ; é-14. Rod Brind'Amour, Hurricanes de la Caroline, 3 ; é-14. John Hynes, Devils du New Jersey, 3.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.