Skip to main content

Fleury a au moins gardé « son record »

Le doyen des étoiles Henrik Lundqvist a signé une performance de 12 arrêts d'affilée dans l'épreuve de la série d'arrêts du Concours d'habiletés

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

SAN JOSE - Au moins, Marc-André Fleury a conservé son « record » d'arrêts au Défi de la série d'arrêts Ticketmaster du Concours d'habiletés SAP 2019 de la LNH, vendredi.

Le doyen des étoiles Henrik Lundqvist des Rangers de New York est passé à deux arrêts d'égaler la marque de Fleury, en remportant l'épreuve haut la main avec 12 arrêts d'affilée.

Jeff Skinner des Sabres de Buffalo a mis fin à la séquence du « Roi Henrik ».

À LIRE AUSSI : Une fleur pour Fleury, enfin? | Letang savoure davantage sa présence parmi les étoiles cette annéeHart, le rayon de soleil à Philadelphie |

« Il a bien fait ça, mais j'étais content qu'il reste un peu sous mon record », a commenté Fleury, qui a lui-même réalisé six arrêts de suite avant d'être battu par Blake Wheeler des Jets de Winnipeg.

Le gardien des Golden Knights de Vegas avait tout de même eu le temps d'effectuer quelques arrêts spectaculaires, au grand plaisir de la foule de 16 722 personnes au SAP Center.

« C'est une épreuve peu commode pour les gardiens parce que nous nous présentons devant le but à froid après avoir passé beaucoup de temps à ne rien faire, a dit Fleury. On utilise les premières échappées afin de retrouver de bonnes sensations. L'aspect compétitif revient rapidement, mais la crainte de subir une blessure n'est jamais loin. »

Le défenseur Kris Letang des Penguins de Pittsburgh a fait bonne figure dans l'épreuve de précision.

Letang a chauffé l'attaquant David Pastrnak des Bruins de Boston, qui a mis la barre haute dès le départ en atteignant les cinq cibles en 11,309 secondes. Letang l'a imité en 12,693 secondes.

« Pastrnak a réglé ça en partant. Nous savions que nos chances de l'emporter n'étaient pas très bonnes », a commenté Letang qui a remplacé son coéquipier Sidney Crosby, malade.

Video: Série d'arrêts : Fleury offre son bâton à un fan

« J'ai fait de mon mieux et je suis tombé à court d'une seconde ou à peu près. »

Letang a dit à la blague qu'au moins il n'a pas eu à viser la caricature de son visage qui était sur une cible, mais attaché au but à l'autre extrémité de la patinoire.

Dans les autres épreuves, Connor McDavid des Oilers d'Edmonton est demeuré le maître incontesté de l'épreuve du patineur le plus rapide Bridgestone. Il a réalisé un chrono de 13,378 secondes afin d'être sacré champion pour la troisième année d'affilée - une première dans le Concours d'habiletés.

Son plus proche poursuivant a été Jack Eichel des Sabres en 13,582 secondes. Une mention fort honorable à la joueuse de l'équipe nationale américaine Kendall Coyne qui a survolé la patinoire en 14,226 secondes. Première femme participante au Concours d'habiletés de la LNH, Coyne a été appelée à remplacer Nathan MacKinnon de l'Avalanche du Colorado, blessé.

Johnny Gaudreau des Flames de Calgary a gagné le Défi du maniement de rondelle à relais Gatorade, ou l'épreuve des mains les plus agiles, pour la deuxième année de suite. Gaudreau a tout juste devancé Patrick Kane des Blackhawks de Chicago, en réalisant le parcours en 27,045 secondes. Kane avait fait stopper le chrono en 28,611 secondes.

La toujours populaire épreuve du tir le plus puissant SAP a été l'affaire du défenseur John Carlson des Capitals de Washington qui a décoché deux boulets de canon au-delà des 100 milles à l'heure. Son premier qui a sifflé à 102,8 milles à l'heure lui a valu la victoire. Il a fait honneur à son coéquipier Alex Ovechkin, qui avait gagné en 2018 avec un tir de 101,3 milles à l'heure. Le favori de la foule Brent Burns des Sharks de San Jose a été le seul qui s'est approché de la marque de Carlson avec un tir ayant atteint les 100,6 milles à l'heure. Steven Stamkos du Lightning de Tampa Bay et Seth Jones des Blues Jackets de Columbus sont demeurés dans les 90 milles à l'heure.

On est demeuré très loin de la marque de la compétition appartenant à Zdeno Chara (108,8 en 2012).

L'épreuve du Meilleur passeur Enterprise a été remportée par l'attaquant Leon Draisaitl des Oilers. Draisaitl a rempli toutes les exigences du parcours en 1:09, neuf secondes de mieux que Sebastian Aho des Hurricanes de la Caroline.

Le défenseur québécois Thomas Chabot des Sénateurs d'Ottawa était en voie de prendre les devants devant Aho, mais il a eu de la difficulté dans la portion finale du parcours, qui consistait à atteindre cinq cibles dispersées en territoire offensif.

Chabot a finalement conclu l'épreuve en 1:41.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.