Skip to main content

Carter Hart, le rayon de soleil à Philadelphie

Le capitaine des Flyers Claude Giroux dit voir des ressemblances entre le gardien d'avenir de l'organisation et un dénommé Carey Price

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

SAN JOSE - Claude Giroux ferait sûrement un bon président d'un Club optimiste. D'un autre côté, peut-on le blâmer de croire encore aux chances des Flyers de Philadelphie de participer aux séries éliminatoires cette saison?

À la pause du Match des étoiles, les Flyers (19-23-6, 44 points) accusent un long retard dans la course dans l'Association de l'Est. Ils sont à 14 points des Penguins de Pittsburgh, qui occupent la deuxième place de quatrième as, avec cinq autres équipes prétendantes devant eux.

Les Flyers ont congédié cette saison le directeur général Ron Hextall et l'entraîneur Dave Hakstol, ils ont déjà utilisé sept gardiens, mais le dernier en lice, le jeune Carter Hart, donne toutes les raisons à Giroux d'espérer.

À LIRE AUSSI : Chabot débarque en coup de vent à San JoseHart vole le match sous les yeux de son idoleGagné : Une expérience inoubliable!

« Nous allons dans la bonne voie », a argué le capitaine des Flyers, jeudi, lors de la Journée des médias du Match des étoiles de la LNH présentée par adidas.

Giroux ne veut pas s'enflammer rapidement, mais il ne cache pas voir dans le gardien recrue de l'équipe l'émule de Carey Price des Canadiens de Montréal.

« C'est drôle que vous disiez ça », a répondu Giroux en s'esclaffant quand on a soumis la comparaison entre Hart et Price.

« Dans une des premières séances d'entraînement où il était avec nous, je me suis tourné à un moment donné vers mon coéquipier Sean Couturier pour lui mentionner qu'il jouait pareil comme Price, a continué Giroux. Il a encore des croûtes à manger avant d'être l'égal de Price, mais sa façon de se comporter devant le filet, son calme et son positionnement, c'est très motivant pour nous. »

Video: Giroux discute de la saison des Flyers

Hart fait déjà sa marque dans la LNH à l'âge de 20 ans, avec une fiche de 6-5-1, une moyenne de buts accordés par match de 2,66 et un pourcentage d'arrêts de ,918, mais c'est beaucoup lui demander d'emmener les Flyers jusqu'en séries cette saison.

« Il est très jeune et c'est déjà impressionnant ce qu'il fait pour nous », a relevé Giroux.

L'ingrédient principal de la recette du positivisme du franco-ontarien âgé de 31 ans et natif de Hearst, c'est de demeurer dans un bon état d'esprit. Il le fait très bien malgré les déboires des Flyers, comme le montre sa fiche de 52 points (14 buts, 38 passes) en 48 matchs - la meilleure de l'équipe.

Video: PHI@WSH: Giroux défonce le filet en fin de match

« Il faut garder le plaisir de jouer, même si ça va moins bien. Si vous êtes passionnés par votre sport, de bonnes choses finiront par arriver.

« Comme équipe, c'est sûr que nous sommes dans une position précaire, mais nous jouons du bon hockey depuis quelque temps - quatre victoires en cinq matchs avant la pause -- et la confiance est de retour, a-t-il avancé. Ce ne sera pas facile, mais s'il y a une équipe qui peut le faire c'est nous. Nous avons la capacité de partir sur une séquence de victoires. Dans la situation dans laquelle nous nous retrouvons, nous n'avons pas le choix d'aborder les matchs un à la fois. »

Giroux a dit souhaiter que l'organisation garde le vétéran ailier Wayne Simmonds, qui écoule sa dernière année contractuelle. On pourrait être tenté de monnayer ses services afin de poursuivre la cure de rajeunissement.

« Wayne est l'âme de notre équipe, un joueur que tu sais qu'il va se défoncer à tous les matchs. C'est un joueur coriace qui a à cœur les succès de l'équipe et un de nos leaders. Nous ne connaissons pas les plans des dirigeants. Nous n'avons aucun contrôle là-dessus, mais nous pouvons espérer qu'il reste avec nous », a-t-il résumé. 

Un coup de vieux

Giroux s'est présenté au Match des étoiles animé de l'objectif d'avoir du plaisir. Il ne se lasse pas, même s'il s'agit de sa sixième participation à l'événement.

« Ma première participation a revêtu un cachet très particulier, mais j'apprécie toujours de prendre part au Match des étoiles. On visite des villes différentes chaque fois. J'aime jouer à San Jose, il règne une belle ambiance au SAP Center. »

Giroux prendra un coup de vieux cette année en réalisant qu'il a été l'idole d'enfance d'au moins une jeune étoile, Mathew Barzal des Islanders de New York.

« Quand on me demandait plus jeune quel genre de joueur j'étais, je répondais que j'étais comme Claude Giroux. C'est un joueur que j'apprécie énormément et que j'ai hâte de rencontrer », n'a pas caché Barzal, qui est âgé de 21 ans.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.