Skip to main content

Une fleur pour Fleury, enfin?

Le vétéran gardien des Golden Knights trouverait 'cool' d'être finaliste pour l'obtention du trophée Vézina pour la première fois de sa carrière

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

SAN JOSE - Marc-André Fleury n'en fait pas une obsession, mais ça lui ferait une fleur qu'on pense à lui vers la fin de la saison régulière quand viendra le temps de choisir les finalistes pour l'obtention du trophée Vézina.

Ce serait une première pour le vétéran gardien qui en est à sa 15e saison dans la LNH. Croyez-le ou pas, avec la feuille de route qu'il présente. 

« L'important pour moi, ç'a toujours été de gagner des matchs pour l'équipe, pas les honneurs individuels. En même temps, je n'ai jamais eu cette nomination-là. Il reste encore beaucoup de matchs à jouer, mais ce serait 'cool' si ça arrivait », a avoué le représentant des Golden Knights de Vegas au Match des étoiles de la LNH.

Fleury montre des statistiques dignes d'un candidat passé la mi-chemin en saison régulière. Il domine la LNH au chapitre des victoires (27) et des jeux blancs (6). Il montre une moyenne de buts accordés par match de 2,49 et un pourcentage d'arrêts de 0,911.

À LIRE AUSSI : Letang savoure davantage sa présence parmi les étoiles cette annéeHart, le rayon de soleil à Philadelphie | Chabot débarque en coup de vent à San Jose

Il attribue une grande partie des succès qu'il connaît à ses coéquipiers des Golden Knights.

« L'équipe joue bien, les gars sont soucieux de leur rendement en défense, les attaquants font de bons replis, ça me facilite la tâche. »

Il a fait remarquer qu'au cours des 13 saisons qu'il a passées chez les Penguins de Pittsburgh, l'équipe préconisait un style basé davantage sur l'attaque et que ç'a ait pu jouer en sa défaveur auprès des décideurs.

N'ayez crainte, « Flower » ne perdra pas son éternel sourire d'adolescent s'il n'est pas choisi encore cette saison. Il nourrit de grandes ambitions pour les Golden Knights qui sont de retour aux avant-postes dans l'Association de l'Ouest après avoir connu un début de deuxième saison d'existence chancelant.

À la pause du Match des étoiles, les Golden Knights (29-19-4, 62 points) occupent le troisième rang de la section Pacifique.

Video: PIT@VGK: Fleury s'étire et vole Kessel

« Nous avons connu des hauts et des bas, mais nous nous sommes replacés et nous affichons de la constance. Nous avons démontré beaucoup de caractère pour revenir fort au classement. »

L'équipe de deuxième année dans la LNH a perdu 12 de ses 20 premières rencontres, avant de ne subir que 11 revers dans ses 32 matchs suivants.

Après avoir connu une première saison de rêve, les Golden Knights ont dû redescendre de leurs nuages.

« Nous avons eu besoin quelques claques dans la face », a imagé Fleury.

La plus forte a été la défaite de 7-2 que leur ont infligée les Flames de Calgary, le 19 novembre. C'est à ce moment que les joueurs ont cessé de penser à la saison dernière.

« C'était un peu ça le problème, on pensait trop à notre première saison. Nous avions eu du succès parce que nous étions une équipe tellement vaillante. Ç'avait été notre marque de commerce. On aurait dit en début de saison que nous avons pris les choses à la légère en croyant que le succès viendrait plus facilement et que nous pourrions gagner des matchs sans avoir à travailler. »

La dégelée encaissée à Calgary a été le déclic. Les Golden Knights ont gagné leurs cinq matchs suivants et neuf de leurs 11 après la gifle des Flames.

Video: VGK@ARI: Fleury frustre Archibald et Crouse

Fleury a souligné que les Golden Knights ont manqué les services de rouages importants au cours des premiers mois de la campagne. Le défenseur Nate Schmidt a raté les 20 premiers matchs en raison d'une suspension et les nouveaux venus à l'attaque Paul Stastny et Max Pacioretty ont dû s'absenter pour des blessures. Erik Haula, un autre attaquant, n'a joué que 15 matchs cette saison.

« Ces absences ont créé un trou à l'attaque. Les gars sont revenus au jeu pour la plupart et ça va mieux. » 

Fleury continue de s'amuser comme un larron en foire à l'âge de 34 ans. Dernièrement, on l'a vu tenter de former un muret de neige devant son filet qu'il devait abandonner afin de permettre aux siens de créer l'égalité en fin de match.

Le stratagème n'a pas échappé à la vigilance de l'équipe de révision de la LNH, basée à Toronto. 

« Ce n'était pas prémédité, j'ai fait ça spontanément », rigolait encore Fleury en s'expliquant encore. « Je retournais au banc après un arrêt de jeu et j'ai remarqué qu'il y avait beaucoup de neige. J'ai pensé l'entasser un peu, on ne sait jamais la rondelle aurait pu changer de trajectoire. J'aurais dû faire un mur plus solide, mais ça n'a pas fonctionné de toute façon. Les arbitres ont été mis au courant et ils l'ont défait. »

Video: MTL@VGK: Fleury dit non au CH avec trois arrêts

Fleury a dit que les Golden Knights possèdent les atouts afin de connaître un autre long parcours en séries éliminatoires cette année. La déception s'être tombée à court en Finale de la Coupe Stanley en 2018 est encore vive.

« C'est décevant de perdre en Finale. C'est frustrant de se rendre si loin en séries parce qu'on sait qu'une occasion semblable n'arrive pas nécessairement tous les ans. Quand vous touchez presque à l'objectif, vous voulez y retourner et achever le travail », a résumé le Sorellois.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.