Skip to main content

Matthews ne se soucie pas d'être le prochain capitaine des Maple Leafs

Le joueur de centre affirme que la décision appartient à l'entraîneur Babcock et au DG Dubas

par Mike Zeisberger @zeisberger / Journaliste NHL.com

TORONTO - Quand il est question du débat concernant le prochain capitaine des Maple Leafs de Toronto, Auston Matthews n'entre pas dans les discussions.

C'est à l'entraîneur Mike Babcock et au directeur général Kyle Dubas de décider, selon le joueur de centre.

« Ce n'est pas moi qui prends les décisions », a déclaré Matthews jeudi. « Au final, Kyle, Babs et tout le monde prônent la patience. Ils prendront une décision, mais ce n'est pas quelque chose dont je me soucie. Je me concentre seulement à devenir meilleur. »

À LIRE : Mise à jour 2018-19 : Maple Leafs de Toronto | Matthews et les Maple Leafs discutent d'un nouveau contrat | Marner est excité en vue de la prochaine saison avec Toronto

Le consensus à Toronto était que Matthews, qui aura 21 ans le 17 septembre, serait le prochain capitaine des Maple Leafs.

L'opinion générale a changé quand Toronto a mis sous contrat le centre John Tavares pour sept ans et 77 millions de dollars, le 1er juillet. Tavares, qui aura 28 ans le 20 septembre, a été capitaine des Islanders de New York de 2013 à 2018.

L'attaquant Mitchell Marner a indiqué que les joueurs ne se souciaient pas de qui serait le prochain capitaine.

« Pour les joueurs, je ne pense pas que ce soit important, a dit Marner jeudi. C'est ce qui est bien de notre équipe : tout le monde est un leader à sa façon. »

« Dans le vestiaire, les plus vieux mènent par l'exemple et les jeunes essaient d'apprendre de ça et de s'améliorer. Évidemment, le rôle de capitaine n'est pas un débat que les joueurs doivent avoir. C'est l'entraîneur et le DG qui décideront. »

Video: BUF@TOR: Matthews complète un beau jeu de passes

Même si ce n'est pas important pour les joueurs, la question de Matthews ou Tavares comme prochain capitaine des Maple Leafs a dominé les sujets de conversation dans les émissions sportives de Toronto.

Matthews a avoué ne pas avoir été capitaine très souvent dans le hockey mineur.

« Je jouais souvent dans des catégories plus élevées, donc tu donnes rarement le rôle de capitaine à un joueur de deux à trois ans plus jeune que les autres », a-t-il expliqué.

Toronto n'a pas de capitaine depuis que le défenseur Dion Phaneuf a été échangé aux Sénateurs d'Ottawa, le 9 février 2016. Phaneuf était capitaine depuis la saison 2010-11. La saison dernière, le défenseur Morgan Rielly et les attaquants Tyler Bozak et Leo Komarov avaient le rôle d'adjoint.

Lors de la conférence de presse pour présenter Tavares aux médias, Dubas a mentionné qu'il n'y avait pas d'urgence de nommer un nouveau capitaine.

Video: PHI@NYI: Tavares marque d'un tir précis en A.N.

« Selon moi, quand tu précipites une telle décision, ça tourne généralement mal pour l'organisation, avait dit Dubas. Je ne veux pas prendre une décision rapide, particulièrement avant de voir la chimie du groupe en place. Nous voulons voir comment le groupe travaille ensemble et nous verrons à partir de ce moment. »

Tavares a mentionné que le poste de capitaine n'a pas été soulevé lors de ses négociations avec Toronto.

Ça n'a pas empêché un ancien capitaine des Maple Leafs d'offrir son opinion durant la saison morte.

Lors d'une entrevue avec TSN 1050 Toronto, le 26 mai, cinq semaines avant que Tavares signe son contrat, Mats Sundin a déclaré que Matthews ne devrait pas nécessairement être le prochain capitaine des Maple Leafs.

« Ce serait facile de dire qu'Auston devrait être le capitaine », a mentionné Sundin, qui a été capitaine de Toronto de 1997 à 2008. « Cela dit, il faut que ce soit un joueur et une personne avec la volonté de porter cette responsabilité et de mieux jouer en portant le "C". »

« La plupart des grands meneurs avec qui j'ai joué menaient par l'exemple avec leur façon de jouer, de compétitionner, de traiter tout le monde dans le vestiaire avec professionnalisme. Ils traitaient tout le monde de la même façon, que ce soit un autre joueur, le gérant d'équipement ou la personne dans le garage de l'aréna où on stationnait nos voitures. »

« Ils sont professionnels hors de la glace et sont toujours les premiers dans le gymnase. Tu veux que ton leader conserve cette culture. Quand tu as quelqu'un qui possède ces qualités et qu'il est la vedette et le joueur le mieux payé, le reste de ton équipe va le suivre. Quand je regarde un meneur, c'est ce que je veux voir. »

Rick Vaive, qui a été capitaine des Maple Leafs de 1981 à 1986, a indiqué que Tavares serait son choix.

« Je pense qu'il faut lui poser la question d'abord, mais je ne crois pas qu'il refuserait parce qu'en étant capitaine, il va forcer les jeunes joueurs à travailler encore plus fort afin d'être à leur mieux », a dit Vaive sur les ondes de Sportsnet 590 Toronto, le 5 juillet. « Je ne veux pas dire qu'ils ne travaillent pas fort déjà, mais personne ne travaille aussi fort que Johnny, je vous le dis. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.