Skip to main content

Mise à jour 2018-19 : Maple Leafs de Toronto

Les Torontois sont prêts à passer à la prochaine étape alors que l'ère John Tavares s'amorce dans la Ville Reine

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Après le repêchage de la LNH, l'ouverture du marché des joueurs autonomes et plusieurs mouvements de personnel durant la saison morte, LNH.com dresse un portrait des différentes équipes. Aujourd'hui, les Maple Leafs de Toronto.

Les Maple Leafs de Toronto ont frappé un grand coup en mettant la main sur le joueur le plus convoité lors de l'ouverture du marché des joueurs autonomes, le centre John Tavares, et ils sont maintenant prêts à passer à la prochaine étape.

Le 1er juillet, Tavares, natif de Mississauga en banlieue de Toronto, a choisi de rentrer à la maison après avoir passé neuf saisons dans l'uniforme des Islanders de New York, où il a récolté 621 points (272 buts, 349 passes) en 669 matchs. Il a signé un contrat de sept ans d'une valeur de 77 millions de dollars.

Toronto s'est incliné au premier tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley lors des deux dernières saisons après avoir raté le tournoi printanier à 10 reprises en 11 saisons entre 2005-06 et 2015-16. Mais l'arrivée de Tavares ainsi que la présence de joueurs bourrés de talent comme Auston Matthews, Mitchell Marner et William Nylander laissent croire que les Maple Leafs pourraient atteindre un autre niveau en 2018-19.

Voici le portrait de l'équipe actualisé :

Fiche 2017-18 : 49-26-7, 105 points
Meilleur buteur : James van Riemsdyk (36)
Meilleur passeur : Jake Gardiner, Mitchell Marner (47)
Meilleur pointeur : Marner (69)

Les arrivées

John Tavares (A)
Tyler Ennis (A)
Par Lindholm (A)

Tavares s'ajoute à une ligne de centre déjà bien garnie chez les Maple Leafs avec la présence de Matthews et de Nazem Kadri, deux joueurs qui ont amassé plus de 30 buts la saison dernière. Kadri sera vraisemblablement responsable de pivoter le troisième trio de l'équipe. Les Maple Leafs seront donc difficiles à contenir et ils seront capables de faire du dommage, peu importe qui est sur la glace. Toronto a terminé au deuxième rang de la LNH pour l'efficacité sur le jeu de puissance la saison dernière (25 pour cent) et il y a fort à parier qu'ils seront tout aussi menaçants avec l'avantage d'un homme en 2018-19.

Video: NYI@DET: Tavares joue les héros en prolongation

Les départs

James van Riemsdyk (A)
Tyler Bozak (A)
Leo Komarov (A)
Tomas Plekanec (A)

L'attaquant van Riemsdyk constitue assurément la plus grosse perte chez les Maple Leafs, lui qui a signé une entente de cinq ans avec l'équipe qui l'a repêché, les Flyers de Philadelphie, le 1er juillet. La saison dernière, van Riemsdyk a fourni 36 buts, dont 11 avec l'avantage d'un homme, mais il est un joueur unidimensionnel. Tavares viendra combler son départ en plus de s'impliquer dans tous les autres aspects du jeu. Toronto fera place à la relève pour pallier les autres départs.

MISES À JOUR 2018-19 : Pittsburgh | San Jose | St. Louis | Tampa Bay | Vancouver

Ils cognent à la porte

Andreas Johnsson (A)
Travis Dermott (D)
Kasperi Kapanen (A)
Timothy Liljegren (D)

Avec un noyau de joueurs bien établi sur les deux premiers trios, Toronto intégrera quelques nouveaux visages dans des rôles de soutien. Des joueurs ayant déjà joué quelques rencontres dans la LNH devraient faire le saut pour de bon en 2018-19. C'est notamment le cas de l'attaquant Andreas Johnsson, qui a obtenu 54 points (26 buts, 28 aides) en 54 rencontres avec les Marlies de Toronto, le club-école des Maple Leafs, qui ont été sacrés champions de la Ligue américaine de hockey. Le défenseur Travis Dermott pourrait bien l'imiter, lui qui a impressionné avec 13 points (un but, 12 passes) et un différentiel de plus-16 en 37 rencontres avec les Maple Leafs la saison dernière, disputant au passage 28 parties avec les Marlies.

Video: NYI@TOR: Dermott creuse l'écart avec son 1er but

Les besoins

Bien nantis en attaque, les Maple Leafs auraient besoin d'un bon défenseur établi pour évoluer aux côtés de Morgan Rielly. L'an dernier, le vétéran Ron Hainsey a bien fait en étant le joueur le plus utilisé aux côtés de Rielly, mais à 37 ans, il demeure un arrière vieillissant et il est temps d'apporter du sang neuf au sein du top-4 défensif de Toronto.

Formation projetée 2018-19

Patrick Marleau -- Auston Matthews -- William Nylander
Zach Hyman -- John Tavares -- Mitchell Marner
Andreas Johnsson -- Nazem Kadri -- Kasperi Kapanen
Tyler Ennis -- Par Lindholm -- Connor Brown

Morgan Rielly -- Ron Hainsey
Jake Gardiner -- Nikita Zaitsev
Travis Dermott -- Connor Carrick

Frederik Andersen
Curtis McElhinney

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.