Skip to main content

Marner est excité en vue de la prochaine saison avec les Maple Leafs

L'attaquant discute de Tavares, de Toronto et de charité dans une entrevue avec NHL.com

par Mike Zeisberger @zeisberger / Journaliste NHL.com

TORONTO - Cette saison, Mitchell Marner pourrait avoir la chance de jouer sur la même ligne que John Tavares, un joueur qu'il a regardé jouer en grandissant.

Tavares, âgé de 27 ans, a signé un contrat de sept ans d'une valeur de 77 millions de dollars avec les Maple Leafs de Toronto, le 1er juillet.

L'entraîneur Mike Babcock a révélé que son plan initial était de faire jouer Tavares sur une ligne avec Marner et Zach Hyman, un scénario qui fait en sorte que Marner est gonflé à bloc en vue de la saison.

À LIRE : Tavares devrait être le prochain capitaine des Maple Leafs, dit Vaive | Sandin émerge comme un défenseur offensif chez les Maple Leafs

« Je suis très excité, a dit Marner. C'est un gars qu'on voyait à la télévision quand on jouait au hockey mineur et un joueur dont on s'inspire. Il apporte tellement de talent et de leadership à notre formation. »

Mais Marner, âgé de 21 ans, a démontré ses propres qualités de leadership cet été, particulièrement au sein de la communauté.

Il a été rapide pour réagir sur Twitter (@Marner93), dimanche, afin de soutenir les personnes touchées par la fusillade dans le quartier Greektown de Toronto, où deux personnes sont décédées et 13 ont été blessées.

« Choqué et attristé d'apprendre qu'il y a eu une fusillade sur la rue Danforth. Mes pensées vont aux personnes touchées par la tragédie. Quand l'un d'entre nous souffre, c'est tout le monde qui le ressent. #TorontoStrong », a écrit Marner sur Twitter.

Il tiendra son événement Marner All-Star jeudi et vendredi à Toronto. L'événement de bienfaisance, qui inclut la présence d'Auston Matthews, de Hyman et de Connor Brown lors d'un concours d'habiletés sur glace, amasse de l'argent pour le fonds d'assistance Marner, qui soutient les organisations qui tentent de créer du changement dans la vie des enfants et leur futur.

Dans un tête-à-tête avec NHL.com, Marner a pris le temps de discuter de plusieurs sujets, incluant l'impact de Tavares, les objectifs des Maple Leafs en 2018-19 et sa relation avec une jeune fille de 6 ans atteinte du cancer originaire de London.

Tout d'abord, quelle a été ta première réaction quand tu as appris que John Tavares avait décidé de signer un contrat avec les Maple Leafs?

« Beaucoup d'excitation. J'ai grandi en le regardant jouer, puis j'ai joué contre lui lors des deux dernières années. Il augmente le niveau de talent de notre équipe, et ça nous aidera. Nous sommes maintenant bien nantis au centre. Nous serons difficiles à battre au cercle des mises en jeu. Évidemment, nous voulons avoir une meilleure fiche que l'an dernier (record de concession avec 105 points). On veut qu'elle soit meilleure chaque année, et il peut nous aider à y arriver. »

Video: NYI@DET: Tavares joue les héros en prolongation

Mike Babcock a révélé plus tôt que son plan initial est de te faire jouer avec Tavares et Hyman. Qu'en penses-tu?

« C'est très excitant. Évidemment, Tavares est un grand joueur. Il peut mettre la rondelle dans le fond du filet, et c'est très important pour un joueur comme moi. Ce n'est pas un secret que j'adore distribuer la rondelle. Il crée également beaucoup d'espace et d'occasions pour ses coéquipiers. Il est très bon pour alimenter ses compagnons de trio. C'est pour cela que je dois être prêt à décocher des tirs également. Au final, nous avons beaucoup de profondeur au centre, donc peu importe avec qui tu joues, il y a de bonnes chances que tu connaisses du succès. Je suis très excité de sauter sur la glace à nouveau et de développer une routine avec ces gars-là. »

As-tu souvent parlé à Tavares depuis qu'il a signé son contrat?

« Je l'ai appelé une fois ou deux pour lui dire à quel point j'étais content qu'il se joigne à nous. Je lui ai parlé quelques fois par message texte également. Je sais que son mariage approche, donc je ne veux pas trop le déranger. Il y a beaucoup de stress avec son mariage et le fait qu'il se joigne à une nouvelle équipe. Je suis certain que j'aurai la chance de le croiser cet été et que nous aurons l'occasion de rattraper le temps perdu pour discuter de hockey. »

Video: FLA@TOR: Marner marque sur son deuxième lancer

Il semblait y avoir une croyance selon laquelle les joueurs ne voulaient pas jouer à Toronto, car ils sont toujours sous les projecteurs. Mais toi, Tavares, Hyman et Connor Brown êtes tous des gars de la région de Toronto qui semblez aimer les Maple Leafs. Est-ce que Toronto est devenu une destination attirante pour les joueurs, même les locaux?

« On veut tous ce qu'il y a de mieux pour cette équipe. Je pense pouvoir parler au nom de Brown et Hyman en disant que nous ne sommes pas des gars très gênés. Nous aimons nous amuser et nous balader dans le coin. Évidemment, on connait beaucoup de gens ici. C'est génial pour nous d'être ici. Nous voulons créer un environnement où les joueurs pourront venir et ne pas se sentir stressés par le marché dans lequel nous évoluons. On se fait confiance sur la glace comme dans les médias. Ç'a été deux années amusantes. Je suis certain qu'il n'y a aucune autre place comme Toronto. On ne voit pas vraiment les médias et la pression populaire comme un problème. C'est certain que tout est amplifié ici, mais il n'y a pas meilleur endroit où être, surtout quand les choses vont bien. »

Même à un si jeune âge, tu es dévoué envers la communauté avec des œuvres de bienfaisance comme l'invitation Marner All-Star. Comment as-tu lancé ce projet?

« J'ai toujours eu envie de lancer mon propre événement de bienfaisance. J'ai participé à certains événements d'autres joueurs et j'ai pris conscience de l'impact qu'ils ont sur la communauté. Ç'a été génial. Quand j'évoluais dans les rangs juniors avec [London dans la Ligue de hockey de l'Ontario], nous faisions la tournée des hôpitaux et on voyait notre impact sur les enfants. C'est génial. C'est exactement ce que je veux accomplir. »

Tu as développé une relation spéciale avec Hayden Foulon, une jeune fille de six ans atteinte de leucémie, qui remonte à ton passage à London. Quel impact a-t-elle eu sur toi?

« Ç'a été formidable d'aller lui rendre visite. Après tout ce qu'elle a dû affronter, de voir un sourire sur son visage lorsqu'elle m'a vu, ç'a ma gonflé à bloc. Évidemment, ça signifiait beaucoup pour moi également. C'est une guerrière. J'espère pouvoir continuer de lui parler et faire partie de sa vie. Elle est en rémission maintenant et c'est absolument génial. Je serai toujours là si elle ou sa famille ont besoin de quelque chose. C'est une guerrière de qui je m'inspire. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.