Skip to main content

L'âge et le manque d'offensive coulent les Kings

Los Angeles a bon espoir qu'un vent de jeunesse pourra propulser l'équipe vers de futurs succès en séries éliminatoires

par Jon Lane @JonLaneNHL / Journaliste NHL.com

Les Kings de Los Angeles ne participeront pas aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la deuxième fois en trois saisons après s'être qualifiés pendant cinq saisons consécutives et avoir remporté la Coupe Stanley en 2012 et 2014.

Les Kings (25-39-8) ont été éliminés de la course pour une place en séries lorsqu'ils se sont inclinés 3-2 contre les Jets de Winnipeg lundi. Los Angeles n'a qu'une victoire à ses sept derniers matchs et montre une fiche de 2-12-4 lors de ses 18 plus récents affrontements.

À LIRE AUSSI : La saison des Devils a déraillé en raison des nombreuses blessuresDetroit rate encore les séries, mais le jeune noyau permet de l'optimismeLes Sénateurs ratent les séries pour une deuxième saison consécutive

Voici un survol de ce qui s'est passé en 2018-19 et les raisons pour lesquelles le vent pourrait tourner pour les Kings en 2019-20 :

Les infos

Joueurs autonomes sans compensation potentiels: Johnny Brodzinski, C; 

Joueurs autonomes avec compensation potentiels: Alex Iafallo, AG; Adrian Kempe, AG; Brendan Leipsic, AG; Cal Petersen, G

Potentiels choix au repêchage en 2019: 10

Ce qui leur a fait mal

Affaires internes: Les Kings ont brassé la soupe après 13 matchs en début de saison en congédiant l'entraîneur John Stevens le 4 novembre alors que la fiche de l'équipe était de 4-8-1. Dix jours plus tard, les Kings échangeaient Tanner Pearson aux Penguins de Pittsburgh en retour de Carl Hagelin. Ces décisions n'ont toutefois pas permis à Los Angeles de retrouver une étincelle sous les ordres de Willie Desjardins. Les Kings ont encaissé dix revers de suite (0-6-4) entre le 9 et le 28 février, en plus d'échanger Hagelin, Jake Muzzin et Nate Thompson avant la date limite des transactions 2019 de la LNH. Les Kings ont conservé un dossier de 2-6-0 après leur séquence de revers avant d'être officiellement éliminés. 

Noyau vieillissant: À 35 ans, Ilya Kovalchuk était l'aîné d'une équipe qui mise encore sur six joueurs qui ont remporté la Coupe Stanley en 2012 et 2014: Dustin Brown, 33 ans, Jeff Carter, 33 ans, Jonathan Quick, 32 ans, Trevor Lewis, 31 ans, Alec Martinez, 31 ans, et Anze Kopitar, 30 ans. L'embauche de Kovalchuk et le nouveau contrat accordé au défenseur Drew Doughty (huit ans, 88 millions $) ont été les plus importantes décisions prises par les Kings au cours de la saison morte, mais l'incapacité de l'équipe à suivre le rythme du reste de la LNH, qui devient plus jeune et plus rapide, explique en partie les insuccès de l'équipe. 

Video: CHI@LAK: Kovalchuk frappe avec un tir sur réception

Attaque sans tonus: Les Kings occupent le dernier rang de la LNH au chapitre des buts marqués (168) et l'avant-dernier rang devant les Ducks d'Anaheim (2,30) pour les buts marqués par match (2,33). Les unités spéciales n'ont guère fait mieux. Los Angeles se trouve au 26e rang du circuit en avantage numérique (15,6 pour cent) et le 30e rang en infériorité numérique (75,4 pour cent). Le changement d'entraîneur n'a pas eu d'incidence sur le rendement de l'équipe en attaque, alors que les Kings ont inscrit 140 buts, pour une moyenne de 2,37 par partie, après le 4 novembre.

Raisons d'être optimiste

Candidats derrière le banc: Si Desjardins n'est pas de retour l'an prochain, le bassin de candidats potentiels pour le poste d'entraîneur-chef est bien garni. Des gagnants de la Coupe Stanley Joel Quenneville et Randy Carlyle sont disponibles, tout comme des vétérans comme Todd McLellan, Alain Vigneault et Mike Yeo. Si Los Angeles décide de se tourner vers un entraîneur plus jeune, leurs options comprennent l'entraîneur adjoint Marco Sturm ainsi que les entraîneurs de la Ligue américaine de hockey Sheldon Keefe et Jay Woodcroft. Un candidat qui passe un peu plus sous le radar est Ralph Krueger, un vétéran sur la scène internationale qui a guidé Équipe Europe à une deuxième place à la Coupe du monde de hockey 2016.

Adrian Kempe: Les Kings attendent depuis un moment que l'un de leurs choix au repêchage connaisse une belle éclosion. Le centre de 22 ans a finalement trouvé ses repères avec 12 points (six buts, six passes) en 22 matchs après la pause du Match des étoiles 2019 de la LNH. Comme Kempe a conclu la saison régulière 2017-18 sans trouver le fond du filet à ses 25 derniers matchs, et qu'il n'en a marqué que cinq à ses 49 premières parties cette saison, sa progression en deuxième moitié de saison pourrait indiquer que l'éclosion totale pourrait survenir en 2019-20.

Video: LAK@ARI: A. Kempe marque un but impressionnant

Dans le système: Kempe et un groupe d'espoirs ont le potentiel de faire entrer les Kings dans une nouvelle ère. Carl Grundstrom a établi une chimie instantanée à la gauche de Kempe lorsque les deux joueurs ont été réunis, eux qui ont déjà évolué ensemble avec Modo dans la Ligue élite de Suède. L'attaquant de 21 ans, acquis dans une transaction avec les Maple Leafs de Toronto en retour de Muzzin le 28 janvier, est devenu le 19e joueur de l'histoire des Kings à toucher la cible à son premier match dans la LNH, lui qui avait obtenu 39 points (16 buts; 23 passes) en 55 matchs dans la LAH. Jaret Anderson-Dolan, un centre de 19 ans sélectionné en deuxième ronde (41e au total) du repêchage 2017 de la LNH, a poursuivi sa progression avec Spokane dans la Ligue de hockey de l'Ouest (43 points; 20 buts, 23 passes en 32 matchs) avant qu'il ne fasse le saut dans la LAH avec Ontario. Il faut aussi surveiller un autre centre de 19 ans, Akil Thomas. Choix de deuxième tour (51e au total) du repêchage 2018 de la LNH, Thomas a amassé 102 points (38 buts, 64 passes) en 63 parties avec Niagara dans la Ligue de hockey de l'Ontario cette saison, et il a signé un contrat de recrues de trois ans le 16 mars.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.