Skip to main content

Detroit rate encore les séries, mais le jeune noyau permet de l'optimisme

Les blessures et l'absence de Zetterberg ont mené à une troisième exclusion du tournoi printanier de suite

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

Les Red Wings de Detroit ont échoué dans leur tentative de se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour une troisième année de suite après y avoir participé pendant 25 saisons consécutives.

À LIRE AUSSI: Les Red Wings se tournent déjà vers l'an prochainCourse aux séries: L'Arizona se hisse en deuxième place de quatrième as

Les Red Wings (24-36-10) ont été officiellement éliminés de la course aux séries lorsqu'ils ont perdu 3-1 contre les Canadiens de Montréal mardi.

Voici un survol de ce qui s'est passé en 2018-19 et les raisons pour lesquelles le vent pourrait tourner pour les Red Wings en 2019-20. 


Les infos


Joueurs autonomes sans compensation potentiels: Jimmy Howard, G; Niklas Kronwall, D; Thomas Vanek, A; Luke Witkowski, D

Joueurs autonomes avec compensation potentiels: Martin Frk, A

Nombre potentiel de choix au repêchage 2019 de la LNH: 10


Ce qui leur a fait mal


Absence de Zetterberg: La saison s'est amorcée avec la nouvelle que l'attaquant Henrik Zetterberg avait échoué à ses tests médicaux au camp d'entraînement, ce qui a poussé les médecins à lui suggérer qu'il ne devait plus jouer au hockey en raison d'une blessure dégénérative au dos. Les Red Wings ont ainsi perdu leur capitaine, leur centre numéro un et leur deuxième pointeur en 2017-18. Les Red Wings perdaient ainsi un autre joueur d'élite, après le départ du centre Pavel Datsyuk pour sa Russie natale en 2016. Le défenseur Nicklas Lidstrom avait quant à lui pris sa retraite en 2012.

Blessures: Les blessures à la ligne bleue ont été un facteur important dans le dossier de 1-7-2 compilé par Detroit, ce qui a placé l'équipe dans une situation précaire. Les blessures en général ont eu un impact tout au long de la saison. Trevor Daley (27) et Danny DeKeyser (27) ont été les plus durement touchés à la défense, alors que les attaquants Darren Helm (21) et Anthony Mantha (15) ont été les attaquants les plus souvent absents.

Trop peu: Les Red Wings ont le sentiment d'avoir été plus compétitifs cette saison. Ils occupent toutefois le 27e rang de la ligue au chapitre des buts marqués par match (2,66) et le 28e pour les buts accordés (3,37). Aucun de leurs joueurs ne fait partie des 46 premiers pointeurs de la LNH, et aucun de leurs défenseurs ne fait partie des 52 premiers pointeurs à leur position.


Raisons d'être optimistes


Jeunes joueurs: Le centre Dylan Larkin, âgé de 22 ans, a été un sommet en carrière avec 27 buts. L'attaquant Andreas Athanasiou, 24 ans, a récolté deux sommets en carrière pour les buts (24) et les points (42). Même situation avec l'attaquant de 24 ans Tyler Bertuzzi, avec 16 buts et 33 points. Mantha, 24 ans, n'a jamais marqué de buts à un rythme aussi élevé à ses quatre premières saisons dans la LNH, soit 0,31 but par match. L'attaquant recrue Michael Rasmussen, 19 ans, a passé toute la saison à Detroit. Les défenseurs recrues Dennis Cholowski (52 matchs) et Filip Hronek (34 matchs), tous deux âgés de 21 ans, ont pu acquérir de l'expérience dans la LNH avant d'être cédés à Grand Rapids dans la Ligue américaine de hockey. L'attaquant de 19 ans Filip Zadina, le sixième choix au total du repêchage 2018 de la LNH, a passé la majeure partie de la saison dans la LAH, mais a été rappelé en fin de saison. Il a obtenu deux points (un but, une passe) en huit matchs dans la LNH.

Abondance de choix au repêchage: Lorsque les Red Wings ont compris que leur séquence de participations consécutives aux séries éliminatoires allait prendre fin en 2017, ils ont commencé à accumuler les choix au repêchage afin de regarnir leur bassin d'espoirs. Ils ont sélectionné 11 joueurs en 2017, puis 10 en 2018, incluant quatre joueurs au cours des deux premières rondes. Quatre de leurs 10 choix à l'encan 2019 se situent dans les deux premiers tours, et ils pourraient obtenir jusqu'à quatre choix au cours des deux premières rondes du repêchage 2020 en fonction des différentes conditions de leurs transactions.

Changements à prévoir: Le vice-président sénior Jimmy Devellano et le directeur général Ken Holland ont travaillé pour les Red Wings depuis les années 1980. Ils ont aidé à bâtir les équipes championnes de la Coupe Stanley en 1997, 1998, 2002 et 2008 et sont déterminés à sortir l'équipe de ce cycle, ou du moins à jeter les bases pour y parvenir. Devellano a indiqué en octobre que les Red Wings allaient être agressifs après la saison en cours, et peut-être même utiliser des outils « non conventionnels ». Holland, qui a devancé Jack Adams en février pour le plus grand nombre de victoires à titre de directeur général des Red Wings avec 914, a un contrat valide pour encore une saison, et il a indiqué qu'il allait prendre des décisions qui allaient servir l'intérêt supérieur des Red Wings.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.