Skip to main content

Après la pluie, le beau temps?

De fortes averses lundi ont perturbé la préparation des Bruins et des Blackhawks pour la Classique hivernale

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

SOUTH BEND, Indiana - La pluie est venue chambouler les plans des Blackhawks de Chicago et des Bruins de Boston dans leur préparation pour la Classique hivernale Bridgestone 2019, lundi.

Les deux équipes ont dû s'entraîner au sec, au Compton Family Ice Arena, plutôt que sur la patinoire aménagée au Notre Dame Stadium en raison du mauvais temps. Il a plu à boire debout pendant la majeure partie de la journée à South Bend, ville de 100 000 personnes située à environ deux heures de route à l'est de Chicago. 

À LIRE AUSSI : Bergeron heureux d'être de retour en santé | Pastrnak rend hommage au football de Notre Dame avec ses bâtonsSavard et Bourque prêts pour la Classique hivernale

« Nous aurions voulu avoir l'occasion de nous entraîner sur la patinoire extérieure dans le gros stade, mais les deux équipes sont dans le même bateau », a fait remarquer l'entraîneur des Blackhawks Jeremy Colliton.

Heureusement, on prévoit un refroidissement de la température qui devrait être propice à des conditions de jeu très favorables au moment où le duel se mettra en branle, mardi (13 h HE; TVA Sports, SN, NBC). À la brunante lundi, le temps était d'ailleurs beaucoup plus clément.

« Ce sera un défi additionnel pour les deux équipes parce qu'aucune n'a pu se familiariser avec la patinoire extérieure », a noté le joueur de centre Patrice Bergeron des Bruins. « Il faudra le faire rapidement pendant la période de réchauffement, tester les bandes et tous ces détails qui peuvent être importants dans un match disputé en plein air. »

Ce n'est pas la première fois que la situation se produit. Pas plus tard que la saison dernière, le 3 mars 2018, on a été contraint d'annuler les séances d'entraînement la veille du match de la Série des stades entre les Maple Leafs de Toronto et les Capitals de Washington, à Annapolis au Maryland.

On avait permis aux équipes de se familiariser avec leur nouvel environnement en étirant la période de réchauffement d'une dizaine de minutes. C'est ce qui risque de se produire avant le dépôt initial de la rondelle, mardi.

Bergeron possède une longueur d'avance sur la majorité de ses coéquipiers parce qu'il en sera à sa troisième participation à un match extérieur. Il a été de la partie pour les Classiques hivernales 2010 et 2016, qui ont été présentées au Fenway Park et au Gillette Stadium, à Boston et à Foxboro respectivement.

Ce qu'il trouve le plus dépaysant, c'est de ne pas voir d'amateurs avec le nez rivé sur les baies vitrées autour de la surface de jeu.

Video: NJD@BOS: Bergeron marque à l'aide de son patin

« Je trouve ça étrange, c'est différent. Peut-être suis-je le seul qui pense de la sorte. La surface de jeu est tellement étendue, on dirait que nous jouons au milieu de nulle part. Pour moi, c'est un ajustement à faire. Je dois trouver des repères et identifier où je suis exactement sur la glace. C'est plus facile quand il y a des gens assis derrière les baies vitrées. »

Cela dit, Bergeron a ajouté grandement apprécier de prendre part à des événements semblables.

« Le message que je peux livrer à mes jeunes coéquipiers, c'est de savourer l'expérience et de réaliser la chance qu'ils ont, a-t-il soulevé. Ils devront toutefois vite se familiariser avec leur nouvel environnement parce qu'il y a deux points de classement à l'enjeu. »

Duel Rask-Ward

Les quelque 80 000 spectateurs qui garniront les gradins, mardi, assisteront à un duel de gardiens entre Tuukka Rask des Bruins et Cam Ward des Blackhawks.

« C'est un choix difficile parce que les deux gardiens auraient mérité de jouer », a mentionné l'entraîneur des Bruins Bruce Cassidy, en évoquant le brio cette saison de l'autre gardien de l'équipe, Jaroslav Halak.

Les Bruins (21-14-4, 46 points) devraient saluer le retour au jeu de l'ailier droit Brad Marchand après une absence d'un seul match en raison d'une blessure au haut du corps. Marchand a raté la rencontre contre les Sabres de Buffalo, samedi.

Video: NSH@BOS: Marchand fait 3-2 d'un tir sur réception

« La décision sera prise avant le match, mais ça augure bien », a annoncé Cassidy, en indiquant que le défenseur Charlie McAvoy ne sera assurément pas de la partie. McAvoy ne s'est pas entraîné avec ses coéquipiers, lundi.

Les Bruins manqueront les services de l'attaquant David Backes qui est sous le coup d'une suspension de trois matchs. Backes a été sanctionné pour le coup illégal qu'il a porté à l'endroit de l'attaquant Blake Coleman des Devils du New Jersey lors de l'affrontement entre les deux équipes, jeudi.

Les Blackhawks (15-20-6, 36 points) seront à la recherche d'un premier gain au grand air, à leur sixième tentative (0-5-0). Ils espèrent surtout poursuivre sur leur lancée: ils ont remporté cinq de leurs six dernières rencontres (5-1-0) et six en neuf (6-2-1), après avoir connu une exécrable séquence de huit défaites (0-8-0) vers la fin de novembre et le début de décembre.   

« C'est un gros événement, mais ce ne sera pas un seul match qui nous définira comme équipe », a affirmé Colliton, qui a succédé à Joel Quenneville le 6 novembre. « Nous ne serons pas plus une mauvaise équipe si nous le perdons, comme nous ne serons pas plus une meilleure équipe si nous le gagnons.

« La seule chose si nous l'emportons, ça ferait grandement de bien au moral en consultant le classement de la Ligue le lendemain », a-t-il renchéri.

C'est que les Blackhawks occupent le 13e rang de l'Association de l'Ouest, à sept points des Stars de Dallas, qui occupaient avant lundi la seconde place de quatrième as dans l'association.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.