Skip to main content

Les Canucks ratent les séries malgré la bonne tenue de Pettersson

Les blessures et les ratés en avantage numérique font partie des raisons qui expliquent pourquoi Vancouver ne participera pas au tournoi printanier

par Kevin Woodley / Correspondant NHL.com

Les Canucks de Vancouver ont été incapables de participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour une quatrième saison consécutive et une cinquième fois en six ans.

Les Canucks (33-35-10, 76 points) ont été exclus des séries éliminatoires, vendredi, quand l'Avalanche du Colorado a vaincu les Coyotes de l'Arizona 3-2 en tirs de barrage.

À LIRE AUSSI : Les Blues propulsés en séries par Berube et BinningtonL'acquisition de Stone a aidé Vegas à se qualifier pour les sériesLes Capitals en séries grâce à Ovechkin et à leur profondeur

Voici un survol de ce qui s'est passé en 2018-19 et les raisons pour lesquelles le vent pourrait tourner pour les Canucks en 2019-20.

Les infos

Potentiels joueurs autonomes sans compensation : Alexander Edler, D; Luke Schenn, D

Potentiels joueurs autonomes avec compensation : Brock Boeser, AD; Nikolay Goldobin, AG; Josh Leivo, AG; Markus Granlund, C; Tyler Motte, AG; Ben Hutton, D; Derrick Pouliot, D; Josh Teves, D; Thatcher Demko, G

Nombre potentiel de choix au repêchage 2019 de la LNH : 9

Ce qui leur a fait mal

L'attaque en panne sèche : Les Canucks sont à égalité au 24e rang de la LNH avec une moyenne de 2,68 buts par match et ont été blanchis 10 fois, un sommet dans la LNH, mais ces chiffres sont biaisés par une bonne première moitié de saison au cours de laquelle ils ont inscrit en moyenne trois buts par rencontre. En deuxième moitié de saison, Vancouver a été blanchi sept fois en 37 parties. Le jeu de puissance, qui devait bénéficier de la présence du talentueux Elias Pettersson aux côtés de Brock Boeser, se classe au 26e rang de la LNH (16,3 pour cent). Les Canucks ont affiché un taux d'efficacité de 4 en 53 (7,5 pour cent) lors de la période allant du 4 février au 9 mars, séquence au cours de laquelle ils ont conservé un dossier de 4-10-3.

Des nouveaux venus qui ont déçu : Les Canucks ont mis sous contrat les attaquants Jay Beagle et Tim Schaller, le 1er juillet 2018, mais aucun n'a été en mesure de produire comme attendu cette saison. Beagle a 12 points (trois buts, neuf passes) en 53 matchs, et Schaller totalise huit points (deux buts, six passes) en 43 parties et a été retranché de la formation 35 fois. L'attaquant Loui Eriksson, qui doit encore écouler trois années à son contrat de six ans d'une valeur de 36 millions $ signé le 1er juillet 2016, n'a que 27 points (11 filets, 16 mentions d'aide) en 77 parties et a récemment été retranché pour la première fois de sa carrière.

Video: VAN@EDM: Beagle inscrit les Canucks au pointage

Des blessures et encore des blessures : Vancouver a à nouveau été l'une des équipes les plus affligées par les blessures avec un total de 275 parties ratées par ses joueurs après les matchs de vendredi, mais ce n'est pas surprenant après quatre saisons consécutives parmi le top-5 des équipes de la LNH à ce chapitre. Des blessures à des défenseurs clés comme Edler (26 matchs en raison de deux blessures différentes) et Christopher Tanev (22; trois blessures) font en sorte qu'il est difficile de compter sur eux comme première paire défensive. Le joueur de centre défensif Brandon Sutter (60; deux blessures) a raté beaucoup de matchs pour la troisième fois en quatre saisons avec les Canucks.

Raisons d'être optimistes

Pettersson en tête du virage jeunesse : Le centre de 20 ans a établi un nouveau record des Canucks pour une recrue en amassant 65 points (27 buts, 38 passes) en 67 matchs, surpassant le record d'équipe de 60 points établi par Pavel Bure et Ivan Hlinka. Pettersson, Bo Horvat (27 buts, 59 points) et Boeser (26 buts, 54 points) sont les trois meilleurs marqueurs des Canucks, alors que Jake Virtanen a établi un nouveau sommet en carrière dans la LNH avec 15 buts et 25 points en jouant la plupart de ses matchs sur le troisième trio. Aucun de ces quatre attaquants n'a plus de 23 ans.

Video: VAN@CHI: Pettersson inscrit un record des Canucks

L'éclosion de Markstrom : Les Canucks auraient été exclus des séries éliminatoires bien plus rapidement si ça n'avait pas été du jeu de Markstrom, qui a fait des progrès importants à sa première année sous la férule de l'entraîneur des gardiens Ian Clark. Après avoir eu besoin d'un peu de temps pour s'habituer à des changements dans sa posture, dans ses mouvements dans son demi-cercle et dans son jeu près des poteaux, Markstrom a conservé une fiche de 19-13-6 avec un pourcentage d'arrêts de ,920 après le 6 décembre.

Hughes signe un contrat et fait ses débuts : Le défenseur Quinn Hughes a épaté la galerie lorsqu'il a obtenu une mention d'aide à ses débuts dans la LNH, jeudi, et il promet d'apporter de l'offensive et du dynamisme à une brigade défensive qui est l'une des moins productives parmi toute la LNH. Septième choix au total du repêchage 2018 de la LNH, Hughes a amassé 33 points (cinq buts, 28 passes) en 32 matchs à l'université du Michigan avant de signer son contrat de recrue le 10 mars.

Video: LAK@VAN: Premier point de Hughes sur le but de Boeser

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.