Skip to main content

Les Blues propulsés en séries par Berube et Binnington

Le changement d'entraîneur et le gardien recrue ont fait en sorte que St. Louis est de retour dans le tournoi printanier

par Tracey Myers @TraMyers_NHL / Journaliste NHL.com

Les Blues de St. Louis sont de retour en séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la septième fois au cours des huit dernières saisons, leur place ayant été assuré quand les Coyotes de l'Arizona ont perdu 3-2 en tirs de barrage contre l'Avalanche du Colorado vendredi au Pepsi Center.

Les Blues (41-28-8, 90 points), qui n'ont pas participé aux séries éliminatoires la saison dernière après l'avoir fait dans chacune des six saisons précédentes, sont troisièmes dans la section Centrale, à quatre points des Jets de Winnipeg et des Predators de Nashville, qui sont à égalité au sommet de la section. St. Louis et Winnipeg ont chacun un match en main sur Nashville.

À LIRE AUSSI : L'acquisition de Stone a aidé Vegas à se qualifier pour les sériesLes Capitals en séries grâce à Ovechkin et à leur profondeur

Voici cinq raisons qui expliquent pourquoi les Blues ont décroché leur place en séries :

1. Changement d'entraîneur

Ce n'est pas facile pour un entraîneur de débarquer derrière le banc un mois après le début de la saison. C'est ce qu'a vécu Craig Berube quand il a été embauché comme entraîneur par intérim après que les Blues eurent congédié Mike Yeo le 19 novembre. Mais Berube, qui a pris le relève quand les Blues montraient un dossier de 7-9-3, les a aidés à renverser la vapeur. St. Louis a conservé une fiche de 34-19-5 depuis.

Ç'a pris un peu de temps, mais Berube est parvenu à insuffler de la cohésion au jeu des Blues. Ils excellent en défensive, ayant accordé 208 buts en 77 matchs (sixièmes dans la LNH). Leur unité de désavantage numérique (81,7 pour cent) est huitième dans la Ligue. Berube connaissait également le potentiel du gardien Jordan Binnington pour l'avoir dirigé avec Chicago dans la Ligue américaine de hockey (LAH) en 2016-17.

Il y a eu sept changements d'entraîneur dans la LNH cette saison, mais Berube est le seul nouveau pilote à avoir conduit son équipe en séries. En considérant ce qu'il a accompli, il ne serait pas surprenant que Berube soit considéré pour le trophée Jack Adams, remis au meilleur entraîneur de la LNH.

2. L'émergence de Binnington

Les Blues ont rappelé le portier de 25 ans, le 5 janvier, et cette décision a tout changé. Binnington montre une fiche de 21-5-1 avec une moyenne de buts alloués de 1,85 et un pourcentage d'arrêts de ,928. Quand les Blues ont remporté 11 parties de suite du 23 janvier au 19 février, Binnington a gagné neuf d'entre elles, un record pour une recrue chez les Blues. Il a également réussi quatre jeux blancs durant cette séquence.

Binnington a été nommé recrue du mois de février dans la LNH, quand il a conservé un dossier de 10-1-0 avec une moyenne de 1,44 et un pourcentage de ,945. Il est le neuvième gardien recrue de l'histoire de la Ligue avec 10 gains dans un mois, le premier depuis Jimmy Howard, des Red Wings de Detroit, qui l'avait fait en mars 2010 (12-2-1).

Greg Redquest, l'entraîneur des gardiens d'Owen Sound dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL), n'est pas surpris par ce qu'a accompli Binnington.

« Il a dû être patient pour se rendre où il est aujourd'hui », a affirmé Redquest, qui a dirigé Binnington avec Owen Sound de 2009 à 2013. « Il a toujours été un bon gardien. Sous mes ordres, il a été exceptionnel, il écoutait toujours et était respectueux. On savait qu'il allait atteindre la LNH. Ce n'était qu'une question de temps. »

3. Une série de victoires qui a tout changé

Le 23 janvier, les Blues montraient un dossier de 21-22-5 et étaient à trois points de l'Avalanche du Colorado et de la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries dans l'Association de l'Ouest. Ce jour-là, ils ont vaincu les Ducks d'Anaheim 5-1 pour entamer une série de 11 gains, un record de concession. Quand ils ont complété cette séquence avec un gain de 3-2 en prolongation contre les Maple Leafs de Toronto, le 19 février, les Blues affichaient un dossier de 32-22-5, bon pour le troisième rang dans la section Centrale.

« C'est toujours bon, surtout avec la façon dont nous avons entamé la saison, c'est une bonne séquence pour nous », avait dit le défenseur Alex Pietrangelo après la victoire contre Toronto. « Nous avons fait beaucoup de chemin. »

4. O'Reilly s'est imposé en attaque

Ryan O'Reilly a amélioré la profondeur de St. Louis au centre tout en étant un joueur efficace sur les unités spéciales. Acquis par les Blues dans une transaction avec les Sabres de Buffalo en retour des attaquants Patrik Berglund, Vladimir Sobotka et Tage Thompson, d'un choix de première ronde au repêchage 2019 de la LNH et d'un choix de deuxième ronde en 2021 le 1er juillet, O'Reilly a été l'un des joueurs les plus constants chez les Blues depuis le début de la saison.

Video: VGK@STL: O'Reilly brise l'égalité tard en deuxième

O'Reilly mène St. Louis avec 72 points (27 buts, 45 passes). Il est également le meneur chez les Blues avec 20 points en avantage numérique (cinq filets, 15 aides).

5. Tarasenko s'est ressaisi

Lors de la tournée des médias des joueurs de la LNH à Chicago au mois de septembre, Vladimir Tarasenko avait dit être déçu de sa saison 2017-18 et vouloir contribuer plus largement cette saison.

Video: STL@NYR: Tarasenko inscrit son 30e but de la saison

Tarasenko n'a pas bien commencé, mais à l'image des Blues, il s'est amélioré au fil de la saison, amassant notamment au moins un point dans 12 parties de suite entre le 19 janvier et le 17 février, quand il avait totalisé 22 points (11 buts, 11 passes). Tarasenko est deuxième chez les joueurs de St. Louis avec 61 points (30 buts, 31 passes), deuxième avec 19 points en avantage numérique, et premier avec 11 filets sur le jeu de puissance.

Tarasenko, qui a raté cinq parties en raison d'une blessure au haut du corps plus tôt en mars, a marqué au moins 30 buts pour une sixième saison consécutive.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.