Skip to main content

Le CH officiellement dans une mauvaise passe

« Toutes les équipes passent par là et nous devons y mettre fin le plus rapidement possible », affirme Shea Weber

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les Canadiens de Montréal sont officiellement dans une passe difficile à la suite de la très mauvaise soirée au bureau qu'ils ont connue, mardi. 

Au terme de l'humiliante défaite de 8-1 subie face aux Bruins de Boston, le joueur de centre Phillip Danault a admis que la confiance de l'équipe est fragilisée. L'entraîneur Claude Julien a souligné l'importance pour le groupe de ne pas céder à la panique.

À LIRE AUSSI : Les Bruins sans pitié pour Price et le CHPas de Bergeron, pas de problème pour les Bruins

Le constat est que le CH doit remettre de l'ordre dans sa structure, et le plus tôt sera le mieux.

« Nous devons être meilleurs des deux côtés de la rondelle », a autrement illustré le gardien Carey Price.

« Toutes les équipes connaissent un passage à vide et nous devons y mettre fin le plus rapidement possible », a affirmé le défenseur Shea Weber.

Comme l'a par la suite relevé le capitaine du navire, c'est dans la tempête que se révèlent les bons matelots. On verra maintenant de quel bois se chauffe l'équipage du CH, qui tentera de se remettre à flot contre les Devils du New Jersey au Centre Bell, jeudi (19 h 30 HE; RDS, SN, MSG+, NHLN).

Le Tricolore va tenter de stopper une descente de cinq rencontres sans victoire (0-3-2), à son quatrième match d'un séjour de cinq à domicile.

Julien a réitéré sa confiance au groupe parce que ce sont les mêmes joueurs qui ont connu du succès ensemble au cours du premier quart de la saison.

« Nous étions meilleurs que ça dans les 20 premiers matchs. Est-ce que nous faisions des erreurs? Oui, a-t-il relevé. Au bout du compte, nous gagnions des matchs. Maintenant, les erreurs que nous commettons sont plus coûteuses qu'avant. Nous prenons une mauvaise tangente et nous devons nous y attaquer. »

Il a avancé que le redressement de situation n'est pas difficile à faire si ses troupiers mettent réellement l'épaule à la roue.

« C'est un manque de concentration. Nous gérons mal la rondelle. Ç'a été l'explication pour trois des buts des Bruins. Nous n'avons pas bien protégé la façade du but. C'est ce que nous devons corriger parce que des erreurs semblables ne pardonnent pas. La rondelle finit dans le fond de ton filet. »

Le défenseur Jeff Petry, qui a terminé le match avec un rendement en défense de moins-4, a fait son mea culpa.

« Nous devons être meilleurs et plus vigilants, moi le premier, a-t-il avoué sans ambages. J'ai commis deux erreurs qui ont donné des buts aux Bruins. Nous ne pouvons pas faire des erreurs semblables. Nous devons simplifier les choses et nous serrer les coudes tous ensemble. Si nous ne croyons pas à chacun d'entre nous, ça ne fonctionnera pas. »

Outre Petry, son partenaire Victor Mete ainsi que les attaquants Max Domi et Nick Suzuki ont été sur la glace pour quatre buts des Bruins à égalité numérique, mardi.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.