Skip to main content

Les Bruins gâchent la fête à St. Louis

Boston défait les Blues 5-1 et provoque la présentation d'un match no 7 en Finale

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

ST. LOUIS - La fête tant espérée d'une première conquête de la Coupe Stanley n'a pas eu lieu à St. Louis, dimanche. Les Bruins de Boston l'ont bousillée en défaisant les Blues 5-1 devant 18 890 spectateurs au Enterprise Center. 

La Coupe et le trophée Conn-Smythe sont repartis de l'amphithéâtre dans leur caisson.

À LIRE AUSSI : Les Blues ont de bonnes raisons d'être optimistes | Bergeron a inspiré les BruinsBoston sera l'hôte d'un match no 7 de la Finale pour la première fois

La Finale se retrouvant dans une impasse à 3-3, les deux équipes devront donc en découdre pour une dernière fois au TD Garden, mercredi (20 h TVAS, CBC, NBCSN, SN).

Brad Marchand, son neuvième des séries cette année, Brandon Carlo, Karson Kuhlman, David Pastrnak et Zdeno Chara, dans un filet désert, ont réussi les filets des Bruins.

« C'était notre objectif et nous y voilà », a commenté le joueur de centre Patrice Bergeron. « Nous avons apporté les correctifs à des aspects qui nous avaient fait mal dans les trois derniers matchs et nous avons saisi nos chances à l'attaque. »

Ryan O'Reilly, son septième du printemps, a été l'unique marqueur des Blues.

Tuukka Rask (28 arrêts) a remporté son duel face à Jordan Binnington (27).

« J'estime que ç'a été un match passablement égal, a analysé l'entraîneur des Blues Craig Berube. Il y avait peu d'espace sur la patinoire. Il faut donner du mérite aux Bruins. Ils ont bien joué et bien défendu. Ils nous ont accordé peu de marge de manœuvre et nous leur en avons également donné peu. Est-ce que nous pouvons être meilleurs? La réponse est oui. »

Video: Boston force la présentation d'un match ultime

Les Bruins tentent d'être la huitième équipe dans l'histoire de la LNH qui remporte la Coupe Stanley après avoir surmonté un recul de 2-3 en Finale. Ils ont d'ailleurs été les derniers qui ont signé l'exploit en 2011 - leur plus récente conquête.

Crampe au cerveau

Les Blues ont paru quelque peu tendus d'entrée de jeu. Ils ont reçu une première chance en supériorité tôt et, même s'ils n'en ont pas profité, ça les a galvanisés. Tout allait bien pour eux jusqu'à ce que Brayden Schenn écope une pénalité inutile pour avoir donné de la bande, à 7:17.

À la reprise de l'action, O'Reilly a réussi à parvenir seul devant Rask, mais il n'a pas pu cadrer de tir. Quelques instants plus tard, à 8:19, il a écopé une pénalité pour avoir envoyé la rondelle dans les gradins.

Les Bruins n'allaient pas louper cette occasion unique avec l'avantage de deux patineurs. Blotti du côté droit, Marchand a fait mouche sur réception de la passe de Pastrnak dans le haut du but, à 8:40. Les Bruins ont égalé un record d'équipe avec un 24e but en supériorité numérique cette année.

Video: BOS@STL, #6: Marchand brise l'impasse en A.N.

Les Blues se sont ressaisis après avoir écoulé le reste de la punition d'O'Reilly. Ils ont eu l'avantage territorial jusqu'à la fin du deuxième vingt, malgré la légère avance des Bruins 20-19 dans la colonne des lancers.

Les Blues ont créé plusieurs occasions au cours des trois autres attaques massives qu'ils ont pu déployer. Rask a vu la chance lui sourire en deuxième période, la rondelle heurtant le poteau avant de lui rebondir dans le dos et de voir son coéquipier Charlie McAvoy l'empêcher de pénétrer dans le but. 

« J'ai aimé notre début de match, nous exercions une bonne pression et nous avons provoqué plusieurs chances en supériorité numérique avec 12 tirs au total, a avancé Berube. Schenn a pu tirer à bout portant au cours de notre première attaque massive. Si nous avions marqué à ce moment, le déroulement du match aurait été très différent. Mais c'est fini et nous devons tourner la page. »  

Bond favorable

En troisième, Carlo a coupé court à la tentative de remontée des Blues en trompant la vigilance de Binnington à l'aide d'un lancer bondissant, à 2:31. Kuhlman leur a jeté une douche froide, à 10:15.

Video: BOS@STL, #6: 1er but en séries pour Kuhlman

« Le but chanceux nous a déstabilisés et, sur la séquence du troisième but, la couverture en défense a fait défaut », a commenté Berube. « Le match a déraillé à partir de là pour nous. »

O'Reilly a brièvement redonné espoir aux partisans à 12:01, avant que Pastrnak et Chara ne montent le score.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.