Skip to main content

Les Blues passent au deuxième tour grâce à Binnington et Berube

Le brio du gardien recrue et des modifications importantes par l'entraîneur ont aidé St. Louis à achever les Jets en six matchs

par Louie Korac / Correspondant LNH.com

Les Blues de St. Louis ont accédé à la deuxième ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la troisième fois en quatre saisons grâce à une victoire en six matchs lors de leur série quatre de sept de première ronde dans l'Association de l'Ouest contre les Jets de Winnipeg.

St. Louis est devenu la première équipe à signer une victoire à domicile dans la série en remportant le match décisif, samedi. Les quatre gains des Blues ont tous été décidés par un seul but.

St. Louis affrontera le gagnant de la série entre les Predators de Nashville et les Stars de Dallas. Dallas mène la série 3-2 et passerait au deuxième tour avec une victoire à domicile lundi (20 h 30 (HE); CNBC, SN1, TVAS2, FS-SW, FS-TN).

À LIRE : Les Blues éliminent les Jets et passent au deuxième tour | Les Blues affronteront les Predators ou les Stars au deuxième tour

Voici cinq raisons qui expliquent pourquoi les Blues sont passés au deuxième tour :

1. Binnington inébranlable

Ses statistiques ont déjà été respectables (moyenne de buts alloués de 2,68, pourcentage d'arrêts de ,908). Si on ignore la défaite de 6-3 dans le match no 3, le gardien Jordan Binnington a guidé les Blues à travers une série éprouvante.

Binnington, qui a compilé une fiche de 24-5-1 en menant la LNH avec une moyenne de 1,89 et un taux d'efficacité de ,927 en saison régulière, a effectué des arrêts cruciaux, malgré les efforts des Jets d'intimider le gardien recrue. Les partisans des Jets ont tenté de l'énerver en scandant "Tu sembles anxieux", mais ce fut en vain.

Video: WPG@STL #6: Binnington capte le tir de Morrissey

« [Binnington] est très calme depuis un bon moment, a noté l'entraîneur des Blues Craig Berube. Il ne perd jamais ses moyens, mentalement. Il est toujours calme, tout comme notre équipe. Nous nous disons toujours de rester calme. Les hauts et les bas vont arriver, alors il faut garder le sang-froid. C'est exactement ce qu'il a fait. »

2. Les guerriers de la route

Les Blues ont remporté tous les trois matchs au Bell MTS Place et ils sont venus de l'arrière dans chacun. Winnipeg a fini la saison régulière à égalité au troisième rang dans l'Association de l'Ouest en subissant seulement 12 défaites à domicile.

St. Louis a remporté le match no 1 par la marque de 2-1 après avoir marqué deux buts en troisième période, puis ils ont remporté le match no 2 sur le but gagnant de Ryan O'Reilly en troisième période, et puis ils ont touché la cible trois fois en troisième période du match no 5 pour l'emporter 3-2 après avoir tiré de l'arrière 2-0.

« Nous avons simplement lancé la rondelle en fond de territoire, et puis nous nous sommes mis au travail et nous avons trouvé des moyens d'être efficaces, a expliqué l'attaquant Pat Maroon. Nous étions efficaces dans le match no 1. Nous sommes parvenus à rebondir dans ce match-là et le match no 2, nous avons continué d'être tenaces et nous n'avons pas tenté de trop faire. »

3. Berube a brouillé les cartes

Berube n'est pas un homme qui prend des décisions hâtives sur une petite taille d'échantillon. Mais quand son premier trio, composé de Brayden Schenn, O'Reilly et Vladimir Tarasenko, a connu des difficultés à l'attaque, Berube a remanié ses trios offensifs. Il a promu David Perron au sein du premier trio avec O'Reilly et Tarasenko, et il a muté Schenn au centre entre Jaden Schwartz et Oskar Sundqvist.

Schwartz a inscrit les quatre derniers buts des Blues dans la série, incluant un tour du chapeau dans la victoire de 3-2 lors du match no 6, ainsi que le but gagnant avec 15 secondes à jouer dans la victoire de 3-2 des siens dans le match no 5.

Video: WPG@STL, #6: Schwartz réussit un triplé

« Nous avons souvent remanié nos trios cette saison. Les joueurs sont tous familiers l'un avec l'autre, a expliqué Schwartz. [Schenn] préfère jouer au centre. Selon toute évidence, il excelle également à l'aile, mais il aime transporter la rondelle à travers la zone neutre, et il est solide en défense. [Sundqvist] est également joueur de centre, alors les deux joueurs sont très fiables. »

4. Museler les attaquants vedettes des Jets

Le premier trio de Winnipeg, compris de Kyle Connor, Mark Scheifele et Blake Wheeler, a amassé 15 points (six buts) lors des quatre premiers matchs de la série, incluant six points dans un gain de 2-1 en prolongation qui a permis aux Jets de niveler la série 2-2.

Lors des matchs no 5 et no 6, les Blues ont blanchi le trio en lui cédant un total de 17 tentatives de tir (10 tirs vers le filet). Le premier trio des Jets a enregistré un différentiel de moins-7 au cours des deux derniers matchs.

Et après avoir alloué un but à Patrik Laine dans chacune des trois premières rencontres, St. Louis l'a empêché de marquer sur neuf lancers dans les trois derniers matchs.

5. Remporter la troisième période

Les Blues et les Jets ont fini la série à égalité pour les buts (16-16), mais St. Louis a marqué 10 de ses 16 buts en troisième période, par rapport à six pour Winnipeg.

Video: STL@WPG, #1: Bozak complète Maroon et fait 2-1

Le but décisif de Tyler Bozak avec 2:05 à jouer a propulsé les Blues vers un gain de 2-1 dans le match no 1; le but gagnant d'O'Reilly avec 16:14 à jouer a aidé St. Louis à remporter le match no 2; Schwartz a brisé l'égalité avec 15 secondes à jouer dans le match no 5, et puis il a complété le premier tour du chapeau de sa carrière dans la LNH à 3:55 de la troisième dans une victoire de 3-2 dans le match no 6.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.