Skip to main content

CMJ : Le Canada n'a jamais arrêté la fête

Seulement deux joueurs ont été blanchis dans une écrasante victoire de 14-0 face au Danemark

par Guillaume Lepage< @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

VANCOUVER - Que no pare la fiesta, don't stop the party. N'arrête pas la fête, chante le rappeur Pitbull. Une chose est sûre, c'est qu'elle aurait pu se poursuivre jusqu'au petit matin au Rogers Arena de Vancouver, mercredi.

Heureusement pour le Danemark, un match de hockey dure 60 minutes.

À LIRE AUSSI: Lepage: Comtois est l'homme de la situation | Sept joueurs à surveiller au CMJ

La formation canadienne junior a pris les paroles de sa nouvelle chanson de but au pied de la lettre dans une écrasante victoire de 14-0 contre les pauvres Danois, qui n'ont pu que constater les dégâts.

Les Canadiens auraient pu lever le pied, mais le mot d'ordre était de jouer « de la bonne façon » du début à la toute fin du match, peu importe le score. Même si le résultat devenait quelque peu humiliant pour leurs adversaires, il n'était pas question de déroger du plan.

« Les gars ne peuvent pas abandonner le plan de match parce que c'est 5, 6, 7 ou 8-0 en troisième période, a justifié l'entraîneur-chef Tim Hunter. Ils ont continué de faire les bonnes choses autant que possible parce que nous savions que nous jouons demain. »

Le Canada croisera alors le fer avec la Suisse qui a tenu tête à la République tchèque pour finalement s'incliner 2-1, plus tôt dans la journée.

Dans la victoire, Morgan Frost a récolté cinq points - dont son premier tour du chapeau en carrière - et Maxime Comtois a inscrit quatre buts à son premier match à titre de capitaine de la formation.

Si les buts du Québécois ont été marqués alors que le match était hors de portée des Danois, Frost est celui qui a fait lever le party. Le troisième but de Frost a déclenché une avalanche de casquettes dans l'amphithéâtre et lui a permis de mettre la main sur le titre de joueur du match sous les cris de la foule qui chantait « Frosty! Frosty! »

« Tout fonctionnait pour moi ce soir, a commenté l'espoir des Flyers de Philadelphie. (Les chants à la fin), c'est l'un des moments les plus cools que j'ai vécus dans ma vie. C'était assez fou. Nous avons très bien joué et c'était un match incroyable. »

Incroyable dans tous les sens du terme. Seulement deux joueurs n'ont pas noirci la feuille de pointage : le jeune Alexis Lafrenière et le défenseur Noah Dobson. Même le gardien Michael DiPietro s'est joint à la fête en préparant le troisième filet de Frost en plus de signer un jeu blanc de 14 arrêts.

Avec ses quatre buts, Comtois est devenu le cinquième joueur canadien à atteindre ce plateau dans un match du Championnat mondial junior - le troisième Québécois. Les deux autres? Mario Lemieux en 1983 et Simon Gagné en 1999.

« C'est assez spécial. Ce n'est pas tous les jours que tu peux marquer quatre buts dans un match, a-t-il déclaré. Je suis content, mais je suis encore plus content de la manière dont on s'est comporté ce soir; on a super bien joué. Pour mes buts, j'étais à la bonne place et les gars ont fait du bon travail pour me donner la rondelle. »

Parmi les autres joueurs qui ont profité de ce duel à sens unique pour engraisser leur fiche personnelle, on retrouve les attaquants Cody Glass (quatre aides) et Brett Leason (deux buts, deux aides) ainsi que le défenseur Evan Bouchard (trois aides).

Ce n'est toutefois pas tous les jours Noël et les Canadiens devraient en principe recevoir une meilleure opposition de la Suisse, jeudi. On aura la réponse en soirée.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.