Skip to main content

La Coupe du monde de hockey pourrait revenir

Les dirigeants de la LNH et de l'Association des joueurs sont « alignés à 100 pour cent » dans leurs efforts pour ramener le tournoi, affirme le commissaire adjoint Bill Daly

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

PRAGUE -- La LNH et l'Association des joueurs de la LNH veulent ramener la Coupe du monde de hockey, a fait savoir le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly, vendredi.

« Nous sommes tout à fait, à 100 pour cent alignés avec l'Association des joueurs en ce qui concerne la valeur que nous donnons à cette propriété, la croissance et la promotion du hockey et la mise sur pied d'un tournoi compétitif et divertissant », a déclaré Daly, qui a pris la parole avant le match de la Série globale 2019 disputé au O2 Arena entre les Flyers de Philadelphie et les Blackhawks de Chicago. « La forme que cela prendra et le temps qu'il faudra, et les détails… c'est toujours difficile de régler les détails. »

Étant donné que la convention collective entre la LNH et l'AJLNH ne sera échue que le 15 septembre 2022, Daly a dit estimer qu'il y a maintenant une occasion d'élaborer un calendrier international qui comprendrait une Coupe du monde. Ce tournoi disputé par plusieurs pays a été disputé pour la dernière fois en 2016 à Toronto.

À LIRE AUSSI : Konecny et les Flyers battent les Blackhawks à la Série globale | La LNH est optimiste après les discussions avec l'AJLNH, dit Bettman

« Tout cela est lié à une discussion plus élargie que nous devons avoir avec l'Association des joueurs au sujet du calendrier international, a indiqué Daly. J'ai fait allusion ces derniers jours à nos discussions en cours avec l'Association des joueurs sur plusieurs sujets ayant trait à la convention collective. Un de ces sujets, c'était le calendrier international et la nécessité d'en élaborer un, surtout maintenant que nous avons une bonne marge de manoeuvre d'au moins trois ans, en espérant arriver au bout du processus et profiter d'une période peut-être plus longue encore, de six ou sept ans, pour bâtir un calendrier international. Et la Coupe du monde ferait partie d'une telle discussion. »

La Coupe du monde a été disputée pour la première fois en 1996 et les États-Unis avaient alors remporté la finale deux de trois contre le Canada. En 2004, le Canada a décroché le championnat à l'occasion d'une finale d'un match. En 2016, le Canada l'a de nouveau emporté.

Video: CAN@EUR, #2: Marchand marque sur une passe de Toews

Daly a abordé plusieurs autres dossiers en matière de hockey international au fil de ses commentaires, notamment l'avenir de la Série globale et la participation de la LNH aux prochains tournois olympiques.

La Série globale 2019 se terminera avec deux matchs à Stockholm, en Suède, le mois prochain entre le Lightning de Tampa Bay et les Sabres de Buffalo. Daly a dit espérer qu'à ce moment-là, il aura des détails officiels au sujet de la Série globale 2020 de la LNH, qui sera probablement composée de matchs hors-concours en Europe ainsi que de rencontres du calendrier régulier.

Ce mois-ci, les Blackhawks ont disputé un match préparatoire à Berlin, en Allemagne, tandis que les Flyers ont joué à Lausanne, en Suisse.

Daly n'a pas précisé quels pays sont considérés pour agir comme hôtes en 2020, mais il a reconnu que la Russie pourrait être envisagée.

« Je pense qu'on a spéculé, et ce serait pertinent de le faire, sur le fait que nous serions disposés à explorer le scénario d'un match en Russie, avec certaines de nos étoiles russes, a affirmé Daly. Il reste encore beaucoup de chemin à faire avant d'en arriver là. Je n'annonce donc pas qu'il y aura des matchs en Russie, mais c'est certain que nous trouvons qu'il s'agirait d'un marché intéressant si nous avions le soutien de la Fédération de hockey sur glace de la Russie et de la [Ligue continentale de hockey] pour le faire. C'est quelque chose que nous envisagerions. »

Plusieurs des plus grandes vedettes de la Ligue sont nées en Russie, notamment Alex Ovechkin des Capitals de Washington ainsi que Nikita Kucherov et Andrei Vasilevskiy du Lightning.

Video: FLA@TBL: Kucherov complète la passe de Sergachev

La Russie n'est pas le seul nouveau marché que la LNH explore, par contre.

« Nous avons parlé de Bratislava et de la Slovaquie comme une destination potentielle, nous nous sommes demandé si des matchs du calendrier régulier en Suisse auraient du sens, si l'Autriche représentait une belle opportunité, a indiqué Daly. Ce sont toutes là des possibilités que nous envisageons régulièrement. »

Au sujet des Jeux olympiques, Daly a fait savoir qu'il n'y avait pas eu d'autres discussions concernant la participation des joueurs de la LNH aux Jeux de 2022 à Pékin.

La LNH n'a pas envoyé ses joueurs au tournoi olympique de 2018 à Pyeongchang après avoir participé à chacun des cinq tournois précédents, à commencer par celui de Nagano en 1998.

Il s'agit d'une discussion qui se poursuivra à l'occasion des prochaines réunions avec l'AJLNH concernant l'élaboration d'un calendrier international.

« Je vais dire, parce que je pense que j'ai besoin de le dire, que du point de vue des propriétaires de la LNH, la participation aux Jeux olympiques n'est pas perçue comme quelque chose d'essentiel ou même d'utile à notre fonctionnement. Ça perturbe beaucoup notre saison, ça met les joueurs en danger de se blesser sans qu'il y ait un avantage financier pour la LNH ou les clubs, a-t-il noté. Donc ce n'est pas quelque chose que, dans un environnement neutre, nous déciderions de faire. Cela dit, nous comprenons aussi à quel point c'est important pour nos joueurs. Nous avons clairement entendu de leur part que si les circonstances sont les bonnes, ils aimeraient y participer, et nous avons beaucoup de respect pour leur point de vue à cet égard. Ce n'est donc pas quelque chose que nous devons exclure. Mais je pense que ça fait partie de discussions plus élargies non seulement avec l'Association des joueurs, mais aussi avec le [Comité international olympique]. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.