Skip to main content

Klingberg emballé par sa rencontre avec le nouvel entraîneur des Stars

Le défenseur affirme que Dallas peut « accomplir de grandes choses » sous les ordres de Montgomery

par Mike Zeisberger @zeisberger / Journaliste NHL.com

STOCKHOLM - Plus de 8000 kilomètres séparent Dallas de Göteborg en Suède, le domicile de John Klingberg durant la saison morte.

Pour le nouvel entraîneur des Stars de Dallas Jim Montgomery, c'est un voyage qui en valait la peine.

Ne voulant pas attendre jusqu'au camp d'entraînement pour rencontrer le défenseur de Dallas, Montgomery a visité Klingberg, plus tôt cet été, pour lui dire à quel point il était important pour les Stars.

Depuis leur conversation de trois heures, Klingberg est impatient de commencer la saison.

« La visite de Montgomery m'a emballé », a déclaré Klingberg, âgé de 26 ans, durant la tournée des joueurs de la LNH dans les médias européens, jeudi. « Nous avons le potentiel d'accomplir de grandes choses. »

À LIRE : 31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Stars | 31 en 31 : Les cinq meilleurs espoirs de Dallas | 31 en 31 : Analyse des Stars pour les poolers

« Qu'il ait pris la peine de faire tout ce voyage pour me rencontrer, ça en dit beaucoup. Évidemment, ça fait partie de son travail et il est fier de le faire, mais sa motivation à venir ici pour préparer la saison et faire en sorte que nous ayons peut-être une longueur d'avance sur les autres équipes, c'est énorme. Selon moi, ça fera une différence au début de la saison. »

Les Stars (42-32-8, 92 points) ont terminé au 10e rang de l'Association de l'Ouest la saison dernière et ils ont raté les séries éliminatoires pour une deuxième saison de suite. Montgomery, qui a été engagé le 4 mai, est le troisième entraîneur des Stars en trois saisons.

Klingberg a joué sous les ordres de Lindy Ruff en 2016-17, puis de Ken Hitchcock en 2017-18, et il a souligné les efforts de Montgomery pour rendre la transition la plus simple possible.

« Il est jeune en matière d'expérience dans la Ligue, a dit Klingberg. C'est sa première saison. Mais je pense que ça peut être une bonne chose, car tu dois faire les premiers pas et bâtir un lien de communication. Il a prouvé qu'il est en mesure de le faire en venant en Suède pour me rencontrer. »

Montgomery, âgé de 49 ans, a passé les cinq dernières saisons à l'université de Denver, là où il a montré un dossier de 125-57-26 et mené l'équipe au championnat de la NCAA en 2017.

Klingberg a terminé au deuxième rang des marqueurs chez les défenseurs de la LNH, à égalité avec Brent Burns des Sharks de San Jose, en vertu d'une récolte de 67 points (huit buts, 59 passes), un de moins que John Carlson des Capitals de Washington. Son désir de devenir meilleur dans son territoire est une motivation, alors que le camp d'entraînement s'ouvre le 14 septembre à Boise en Idaho.

Video: MIN@DAL: Klingberg double l'avance d'un tir vif

« Je veux être l'homme de confiance, a dit Klingberg. Mais si je veux devenir un vrai défenseur numéro un, je dois jouer plus de minutes défensives. C'est quelque chose que j'aurai peut-être la chance de faire cette année. Je veux atteindre cet autre niveau et prouver aux entraîneurs qu'ils peuvent me faire confiance en défensive. J'ai déjà joué en désavantage numérique et je pense que je suis plutôt bon. »

« La bonne nouvelle, c'est que l'entraîneur sait ce que je pense, et je sais ce qu'il pense également. Nous avons déjà une longueur d'avance. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.