Skip to main content

31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Stars

Dallas mise sur un nouvel entraîneur, un formidable premier trio et l'arrivée à maturité de Nichushkin pour retourner en séries

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Stars de Dallas.

Les Stars espèrent que l'arrivée de Jim Montgomery à la barre de l'équipe leur permettra d'atteindre les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois en trois ans.

Dallas a conclu la saison dernière avec une fiche de 42-32-8, à trois points de l'Avalanche du Colorado et d'une place en séries, un rendement décevant pour une équipe qui avait acquis l'attaquant Alexander Radulov et le gardien Ben Bishop lors de la dernière saison morte.

Le premier dossier sur le bureau du directeur général Jim Nill a été celui de l'entraîneur. Après avoir vu Ken Hitchcock prendre sa retraite après une saison à son deuxième passage à la barre de l'équipe, Nill s'est tourné vers Montgomery pour le remplacer.

Ce dernier débarque à Dallas après cinq saisons à l'université de Denver, là où il a remporté le championnat de la NCAA en 2017. Le pilote de 49 ans en sera à sa première expérience dans la LNH et il compte garder la même approche que dans les rangs universitaires.

« Le plus important est de démontrer à tes joueurs que tu es préparé avec ton plan de match, tes vidéos et tes séances d'entraînement, et que tu investis en eux », avait déclaré Montgomery en mai, à la suite de son embauche. « Ce que je veux dire, c'est que c'est une relation de travail. Ils savent que je serai ferme sur certaines choses, mais je vais également donner une voix aux joueurs. »

31 EN 31 STARS : Les meilleurs espoirs | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Ç'aura finalement été le plus gros dossier de Nill durant l'été, lui qui a été plutôt tranquille sur le marché des joueurs autonomes et sur celui des transactions. Sa plus grosse prise aura été de ramener l'attaquant Valeri Nichushkin. Le DG a également amélioré la profondeur de son équipe en mettant sous contrat l'attaquant Blake Comeau, le défenseur Roman Polak et le gardien Anton Khudobin.

Voici trois questions intimement liées aux succès des Stars cette saison :

Nichushkin peut-il se relancer dans la LNH?

Les Stars avaient des attentes élevées en Nichushkin lorsqu'ils l'ont repêché avec le 10e choix au total du repêchage 2013 de la LNH, mais disons que son premier passage dans la LNH a été décevant.

Des blessures, une faible production et une utilisation limitée par l'entraîneur Lindy Ruff l'ont poussé à retourner en Russie pour s'aligner avec le CSKA de Moscou après trois saisons en Amérique du Nord.

Un nouveau départ avec un nouvel entraîneur pourrait lui faire du bien. Montgomery a prouvé dans la NCAA qu'il est capable de gagner avec de jeunes joueurs et il n'y a aucun doute que Nichushkin aura un essai sur le top-6 de l'équipe, car les Stars manquent cruellement de profondeur en attaque.

Video: NJD@DAL: Nichuskin ouvre la marque d'une belle feinte

« Ravoir Nichushkin était très important pour nous », a déclaré le DG Nill au site web des Stars. « Je pense que nous obtenons un joueur plus mature. Nous l'avons vu jouer en Russie. Nous retrouvons un joueur qui est encore très jeune. Il a 23 ans et il entre dans ses meilleures années. Nous sommes emballés par son développement et il est excité d'être de retour ici. »

Qui marquera des buts, mis à part le premier trio?

Soyez certains que Seguin, Benn et Radulov feront à nouveau des flammèches en attaque cette saison, mais seront-ils les seuls? 

La saison dernière, 103 des 235 buts de l'équipe (43,8 pour cent) ont été marqués par l'un de ces trois attaquants. Ils ont également été les trois meilleurs marqueurs de l'équipe et, si on enlève le défenseur John Klingberg (quatrième meilleur marqueur, 67 points), le plus proche poursuivant était Mattias Janmark (34).

L'entraîneur devra être en mesure de faire ressortir le potentiel offensif de Nichushkin, mais également de jeunes joueurs - Radek Faksa et Devin Shore entre autres - d'autant plus que Martin Hanzal pourrait rater le début de la saison et que les meilleurs jours de Jason Spezza sont derrière lui.

Video: MIN@DAL: Pitlick prépare le but de Faksa en I.N.

« J'entends sans cesse les gens critiquer notre profondeur à l'attaque, mais l'an dernier, après 50 ou 60 matchs, nous étions huitièmes au chapitre des buts avant que ça diminue », a indiqué Nill au site web des Stars, le 1er juillet. « Je pense qu'on accorde trop d'importance à cette question et je ne comprends pas pourquoi on la soulève toujours. On peut marquer des buts avec n'importe qui et je pense que nous avons remédié à ça aujourd'hui. »

Le DG semble convaincu que Nichushkin est la solution à son problème, mais il demeure un pari. Le plan de Nill pourrait faire patate si sa relève ne livre pas la marchandise.

Khudobin apportera-t-il la stabilité nécessaire devant le filet des Stars?

Les gardiens de but ont longtemps été un problème à Dallas. La situation s'est améliorée la saison dernière avec l'arrivée de Ben Bishop, mais on a décidé de ne pas offrir de nouveau contrat à Kari Lehtonen, qui est vieillissant et qui a connu des performances en dent de scie avec Dallas au cours des dernières années.

On a plutôt opté pour Khudobin, qui devrait améliorer la situation des Stars entre les poteaux. En 2017-18, il a montré une bonne fiche de 16-6-7 avec une moyenne de buts alloués de 2,56, un pourcentage d'arrêts de ,913 et un jeu blanc. Il s'avère une police d'assurance, d'autant plus que Bishop est régulièrement sujet à des blessures.

Video: OTT@BOS: Khudobin s'étire pour voler Dzingel

« Tout le monde me voit comme un auxiliaire, mais si tu regardes mes statistiques en carrière, j'ai toujours été en mesure de remplir le rôle de gardien numéro un », a affirmé Khudobin lorsqu'il a signé son contrat avec Dallas. « L'équipe me voit comme un adjoint et c'est le travail que j'accomplirai. Je voulais me joindre à une équipe qui participera aux séries et qui a une chance de gagner la Coupe Stanley. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.