Skip to main content

31 en 31 : Analyse des Stars de Dallas pour les poolers

Lindell et Nichushkin sont à surveiller cette saison chez les Stars, qui miseront encore largement sur leur premier trio

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, les Stars de Dallas.

Comme c'est le cas depuis maintenant quelques années, l'attaque des Stars passera essentiellement par son premier trio cette saison. C'est donc vers Tyler Seguin, Jamie Benn et Alexander Radulov que les poolers vont se tourner.

Les 40 buts de Seguin la saison dernière constituent un sommet en carrière et il a été le deuxième joueur de la LNH à décocher le plus de tirs au filet (335), ce qui fait le bonheur des poolers qui participent à des pools à catégories multiples. Avec 72 points (27 buts, 45 passes) en 82 rencontres, Radulov a également établi des marques personnelles à tous les chapitres.

Dallas compte sur un formidable défenseur offensif en John Klingberg, qui a terminé au deuxième rang des marqueurs chez les défenseurs de la LNH avec 67 points (huit buts, 59 passes) en 82 matchs, à égalité avec Brent Burns des Sharks de San Jose. Il faut s'attendre à une production similaire de tous ces joueurs cette saison, car le directeur général Jim Nill n'a apporté aucun changement majeur à sa formation durant la saison morte.

31 EN 31 STARS : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Les poolers qui participent à des pools à long terme (keepers) n'ont probablement pas accès aux joueurs énumérés ci-dessus. Toutefois, quelques jeunes espoirs des Stars pourraient les aider, s'ils éclosent sous la férule de l'entraîneur Jim Montgomery, qui en sera à une première saison derrière le banc de l'équipe.

À cibler : Esa Lindell - Le défenseur de 24 ans a progressé à sa deuxième saison dans la LNH, passant de 18 points en 2016-17 à 27 points (sept buts, 20 passes) la saison dernière. Évidemment, Lindell n'est pas près de déclasser son coéquipier Klingberg à la ligne bleue des Stars, mais il a tout de même été le deuxième défenseur le plus utilisé en avantage numérique la saison dernière. Employé sur la deuxième vague du jeu de puissance, il n'est qu'à une blessure à Klingberg de devenir le quart-arrière de l'équipe avec l'avantage d'un homme. En plus, Lindell voit de la glace. Il a été le deuxième joueur le plus utilisé l'an dernier à Dallas et Klingberg était son partenaire de jeu à forces égales. Ça ne peut que l'aider à accumuler les points.

Video: DAL@BUF: Lindell et Radulov unissent leurs efforts

À éviter : Martin Hanzal - Les blessures sont malheureusement en train de définir la carrière de Hanzal et c'est pourquoi les poolers devraient l'éviter. Sa saison a pris fin en février dernier après 38 matchs et seulement 10 points (cinq buts, cinq passes). Une opération majeure au dos subie en mars nécessitera six à sept mois de réadaptation. Il pourrait donc rater le début de la saison. La production de l'attaquant de 31 ans est en régression depuis 2015-16 et il était le 18e joueur le plus utilisé à forces égales en moyenne par match (10 :44) la saison dernière chez les Stars. Il pourrait avoir besoin d'un temps d'adaptation à son retour, et ça pourrait coûter cher aux poolers qui tenteront leur chance avec lui. Des options beaucoup moins risquées sont disponibles.

À surveiller : Valeri Nichushkin - Il n'y a pas de doute que le choix de première ronde (10e au total) des Stars au repêchage 2013 de la LNH a du talent, mais peut-il accumuler des points sur une base régulière dans la LNH? Sa meilleure année en Amérique du Nord aura été sa saison recrue (2013-14), lors de laquelle il a amassé 34 points (14 buts, 20 passes) en 79 matchs. Au lieu de progresser, il a régressé lors des saisons suivantes, en raison notamment d'une blessure majeure à la hanche. Utilisé de manière erratique sous les ordres de l'entraîneur Lindy Ruff, il est parti jouer en Russie après trois ans dans la LNH. On ne ramène pas Nichushkin pour lui offrir un poste de soutien, car les Stars ont besoin de diversifier leur attaque. Un nouveau départ avec un nouvel entraîneur ne fera pas de tort à Nichushkin et il n'y a pas de doute qu'il aura un essai sur le top-6 de l'équipe. Il a récolté 51 points (27 buts, 24 passes) en 86 matchs en deux saisons avec le CSKA de Moscou dans la Ligue continentale. Il n'est pas une valeur sûre, mais pourrait rapporter gros s'il explose après deux saisons à s'être ressourcé dans son pays natal.

Video: NJD@DAL: Nichuskin ouvre la marque d'une belle feinte

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.