Skip to main content

Marchessault : « On est capable de surprendre les haters »

L'attaquant québécois est persuadé que les succès des Golden Knights vont se poursuivre

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Un mauvais début de saison, c'est tout ce qu'attendaient les détracteurs des Golden Knights de Vegas pour se faire entendre. Avec seulement neuf victoires à leurs 18 premiers matchs, il était facile de dire que la magie était terminée pour l'équipe de deuxième année, qui a surpris toute la planète hockey lors de sa première saison d'existence en atteignant la Finale de la Coupe Stanley. Depuis, les murmures ont été réduits au silence.

Avec une fiche de 9-10-1 au 20 novembre, les Golden Knights étaient bien loin de leur dossier de la saison précédente, qui était de 12-6-1 à pareille date. Le vent semble avoir tourné dès le match suivant. Une victoire de 3-2 en prolongation face aux Coyotes de l'Arizona qui a lancé une séquence de cinq victoires consécutives. Depuis, la fiche de l'équipe est 10-4-0, ce qui a permis à la formation du Nevada de faire un bond de 10 places au classement général pour atteindre le 14e rang, et surtout, se retrouver en position pour participer aux séries éliminatoires.

« Nous avons eu des difficultés au début, mais en ce moment, ça va mieux et je pense qu'on est encore capables de faire mentir nos haters, a lancé l'attaquant Jonathan Marchessault lors d'une entrevue avec LNH.com. 

À LIRE : Stastny s'approche d'un retour au jeu | Seattle voudra imiter les succès de Vegas

Le Québécois, qui occupe le premier rang des pointeurs à Vegas, avait mis le doigt sur le bobo le 10 décembre dernier avant un match contre les Canadiens à Montréal en soulignant que l'équipe « n'avait pas d'excuses » et qu'elle manquait cruellement de constance.

Alors que les Golden Knights traversent une séquence de huit victoires en 10 sorties, il livre une analyse bien différente.

« Oui, il y avait plus d'attentes, mais ce n'est pas quelque chose dont notre équipe avait peur. Je pense que nous n'avons pas travaillé assez fort et notre éthique de travail n'était pas aussi bonne. Je pense qu'on est retourné sur le droit chemin en ayant une bonne éthique et en travaillant mieux. »

Video: CHI@VGK: Deux buts de Vegas en 12 secondes

Deux changements majeurs se sont opérés depuis un mois chez les Golden Knights. Il y a tout d'abord le jeu du gardien Marc-André Fleury. Utilisé à profusion par l'entraîneur-chef Gerard Gallant, « Flower » a amorcé 13 des 14 derniers matchs de l'équipe. Sa fiche durant cette période a été 10-3-0, avec une moyenne de buts accordés de 2,30 et un pourcentage d'arrêts de ,922.

Le deuxième élément qui a fait une énorme différence, c'est que l'attaquant Max Pacioretty semble enfin à l'aise avec sa nouvelle équipe, lui qui a été acquis des Canadiens de Montréal lors de la saison morte. Après avoir amassé que deux buts en 14 matchs, Pacioretty a explosé avec 16 points (huit buts, huit passes) lors des 13 rencontres suivantes.

« On a juste commencé à mieux jouer, tout le monde en même temps, a expliqué Marchessault. Chaque soir dans la Ligue nationale, ce n'est pas nécessairement l'équipe la plus talentueuse qui gagne, c'est celle qui travaille plus fort. Je pense qu'une grande partie de notre succès, c'est la ligne de (Cody) Eakin, Pacioretty et (Alex) Tuch. Ils sont très, très bons depuis le début de l'année. Aussi, quand tu as ''Flower'' dans les buts, je pense que tu as une chance de gagner chaque soir. 

« Max, c'est un naturel. Il a probablement l'un des meilleurs lancers que j'ai vus dans ma vie. C'est un gars qui se comporte comme un pro en dehors de la glace et sur la glace. Il travaille fort chaque jour à l'aréna. Il faut que je lui donne le crédit, il me surprend beaucoup. »

Video: VGK@VAN: Pacioretty procure l'avance à Vegas

Les Golden Knights amorceront un voyage de quatre matchs sur la route, mardi au Barclays Center face aux Islanders de New York (19h H.E.; MSG+, ATTSN-RM, NHL.TV). Au terme de ce périple, ils auront disputé 21 de leurs 35 premiers matchs de la saison à l'étranger. Avec une fiche de 7-11-0 sur la route, les Golden Knights devront faire mieux s'ils ne veulent pas voir leur momentum s'arrêter durant cette incursion sur la côte est.

« Il ne faut pas changer notre manière de jouer, a souligné le joueur de centre de 27 ans. Il faut juste jouer comme on le fait à la maison, avec de l'énergie et être bons. Nous avons quand même été souvent sur la route et ç'a été difficile dans la première partie (de la saison). Mais à la maison ou sur la route, il n'y a pas d'excuses. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.