Skip to main content

Coupe 1993 : Les joueurs surpris par la disette de 25 ans

Ceux qui ont soulevé la Coupe Stanley pour la dernière fois à Montréal trouvent qu'un quart de siècle sans conquête, c'est long

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

Il y a 25 ans, les Canadiens de Montréal ont remporté la Coupe Stanley pour la dernière fois de leur histoire. Il s'agit également du dernier championnat de la LNH de la part d'une équipe canadienne. Les membres de l'édition championne de 1993 seront honorés avant le match d'ouverture locale de l'équipe jeudi soir. Dans un dossier publié en juin, LNH.com est revenu sur cette conquête dans le cadre d'une série d'articles réalisés à la suite d'entrevues avec des membres de cette édition championne et d'intervenants du milieu sportif.

Un quart de siècle, c'est long. Qui aurait cru en 1993 que la 25e conquête des Canadiens se ferait encore attendre à Montréal 25 ans plus tard?

« Je suis évidemment étonné de voir que notre édition 1993 surfe sur la vague depuis 25 ans, admet Stephan Lebeau. Le CH a longue une tradition d'excellence, une culture de gagnants. »

Lebeau évoque qu'à son arrivée dans l'équipe en 1989 accéder aux séries n'était pas suffisant.

« Nous devions expliquer aux amateurs tous les étés les raisons pour lesquelles nous n'avions pas gagné la coupe. »

L'ancien attaquant raconte d'ailleurs une savoureuse anecdote qui illustre bien ses propos.

« Le soir que nous avons gagné la coupe en 1993, il y a eu des émeutes en ville. On nous a demandé de rester au Forum le temps que ça se calme à l'extérieur. On avait organisé une fête au restaurant La Mise au Jeu. Je m'y suis rendu en empruntant les gradins et il y avait un employé de l'entretien qui m'a abordé pour me dire à quel point il était content de notre victoire.

« Il m'a dit : "En tout cas j'espère que vous allez encore gagner l'an prochain". Je lui avais répondu : "Oui, mais pouvez-vous nous donner quelques heures pour célébrer celle-là?" C'était comme ça à l'époque. Le niveau d'espérance était très élevé toutes les années. Malheureusement, la réalité du hockey a grandement changé depuis 25 ans. Ça n'a jamais été facile de gagner la coupe, c'est encore plus vrai aujourd'hui avec 31 équipes et à l'ère du plafond salarial.

« Les Canadiens ne sont pas passés proches de regagner la Coupe. Ils ont atteint la finale d'association deux fois, l'année de Jaroslav Halak et l'autre année quand Carey Price a été blessé face aux Rangers de New York. Mais ce n'était pas des équipes de calibre pour gagner la Coupe Stanley. »

COUPE 1993Le CH frapperait un grand coup avec une 25e conquêteUne génération nostalgique d'un triomphe jamais vécu

L'ancien défenseur Éric Desjardins trouve la situation déplorable pour les partisans de l'équipe.

« C'est "plate", mais on a pu voir se dessiner le déclin. Avec tous les changements opérés, les mauvaises transactions et les mauvais repêchages, tu t'éloignes tranquillement pas vite de la Coupe et des séries », soumet Desjardins qui a lui-même été impliqué dans une transaction qui a mal tourné pour le Tricolore. « Le contraire est également vrai. Ça va tranquillement pour se rapprocher des séries et de la Coupe. Il faut que tu remontes dans le classement, que tu reviennes parmi le groupe des 10 meilleures équipes pour avoir une chance. Le CH n'est pas proche d'être de retour parmi les favoris.

« D'après moi, des histoires d'équipes Cendrillon c'est rare que ça arrive. Il faut que tu aies du talent et de l'expérience. »

Mince consolation pour les Canadiens, la disette de conquêtes de la Coupe Stanley s'étend à toutes les équipes canadiennes. Patrick Roy ne manque pas de le souligner. Quand on se compare, on se console…

« C'est quelque peu surprenant, cette disette des équipes canadiennes. C'est un trophée très difficile à gagner dans une ligue très compétitive à 31 équipes », réagit Roy.

Kirk Muller estime que le 25e anniversaire de la dernière conquête des Canadiens retient davantage l'attention justement parce qu'il s'agit de la dernière conquête d'une équipe canadienne.

« C'est le "fun" que notre conquête de 1993 revienne à l'avant-scène de l'actualité comme ça cette année, mais j'espère qu'on ne surfera pas sur la même vague pour le 50e anniversaire », a résumé Lebeau.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.