Skip to main content

CMJ: « Un joueur des grandes occasions » - Barrett Hayton

Alexis Lafrenière s'est attiré les éloges de ses coéquipiers après son match de quatre points face aux États-Unis

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

OSTRAVA, République tchèque - La table avait été mise de manière grandiose : pendant la période d'échauffement avant le match entre le Canada et les États-Unis, l'annonceur maison du Ostravar Arena avait présenté le fameux « face-à-face » entre deux joueurs vedettes.

Du côté américain, l'espoir des Canadiens Cole Caufield. De l'autre, le potentiel premier choix du prochain repêchage de la Ligue nationale, Alexis Lafrenière. Jusque-là, rien de trop anormal.

À part la comparaison faite quelques instants plus tard entre l'attaquant québécois et le triple champion de la Coupe Stanley, Sidney Crosby, tout était tout à fait normal. Aucune pression. Absolument aucune.

Pression ou pas, Lafrenière a livré la marchandise : le but gagnant et trois mentions d'aide.

À LIRE AUSSI: Cinq choses à retenir du CMJ : Jour 1CMJ: Lafrenière se lève et mène le Canada à la victoire Sept joueurs à surveiller au Championnat mondial junior

« Le dernier but… c'était un but des grandes occasions par un joueur des grandes occasions », a lancé le capitaine de la formation canadienne, Barrett Hayton, auteur de deux buts sur des passes de Lafrenière dans un gain de 6-4 des Canadiens.

« Il a été incroyable toute la soirée. Il amène tellement d'aspects différents, qui sont souvent sous-estimés. Il amène beaucoup d'énergie et son coffre à outils est bien rempli. Je n'aurais pas pu demander d'avoir de meilleures passes ce soir. »

Venant d'un joueur qui jouait dans la LNH il y a quelques semaines à peine - le cinquième choix au total en 2018 de surcroît - ça en dit long sur le potentiel de l'attaquant québécois.

Et au-delà de sa prestation et des points, c'est surtout le fait qu'il a su répondre aux attentes alors que les projecteurs étaient tous tournés vers lui qui impressionne. Le capitaine de l'Océanic de Rimouski s'était fait plutôt discret dans les matchs préparatoires, mais il a répondu présent quand ça comptait.

Il a redonné les devants aux siens seulement sept secondes après que les Américains eurent fait 4-4 avec moins de quatre minutes à écouler au match.

Tweet from @NHLNetwork: Canada. Would. Not. Be. Denied.Alexis Lafreni��re's late goal gives @HockeyCanada a WILD victory to start #WorldJuniors pic.twitter.com/yCzAbzJHWG

« C'est un excellent joueur et ces types de joueurs réussissent de grands jeux, a fait valoir l'entraîneur américain Scott Sandelin. […] Je parlais aux joueurs sur le banc après notre but et ça s'est passé très rapidement. Ç'a été une sorte de choc. »

Un choc dont les Américains n'ont jamais pu se remettre. Deux minutes plus tard, Lafrenière remettait le disque à Ty Dellandrea qui complétait la marque dans un filet désert. Son quatrième point du match.

Le plan de Lafrenière pour le prochain match?

« Je vais essayer de jouer du mieux que je peux, a dit le principal intéressé. Je vais faire tout ce que je peux pour l'équipe et travailler le plus fort possible. »

En principe, ça devrait fonctionner.

Contraste

C'est quand même tout un contraste avec ce qui nous a été permis de voir l'an dernier à Vancouver alors que Lafrenière avait été relégué à un rôle de second plan - ou de troisième plan - en plus d'être limité à un seul but en cinq rencontres.

L'attaquant québécois n'avait que 17 ans, c'est vrai, mais il est permis de croire que l'entraîneur Tim Hunter avait eu tort de l'accuser de « patiner en rond ».

« Cette expérience m'a vraiment aidé, a commenté Lafrenière. Il y a tellement de bons joueurs qu'il faut que tu travailles pour gagner ta place. L'an passé, on avait beaucoup de bons joueurs. Il fallait que je travaille pour ma place. Avec moins de minutes, j'ai pu apprendre des autres. Cette année, je peux amener cette expérience-là. »

Ça ne fait maintenant plus aucun doute.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.