Skip to main content

Cinq choses à retenir du CMJ : Jour 1

Un « Michigan », une surprise et une foule endiablée à Ostrava au premier jour du tournoi

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

OSTRAVA, République tchèque - Pour la durée du Championnat mondial junior de la FIHG, LNH.com dressera chaque jour un bilan de la journée d'activités en cinq points pour ne rien manquer de l'action.

Voici ce que l'on doit retenir de la journée du 26 décembre :

Les résultats de la journée

Groupe A

Suisse 5 Kazakhstan 3
Suède 3 Finlande 2 (P)

Groupe B

République tchèque 4 Russie 3
Canada 6 États-Unis 4


Premier match, première surprise

Soulevés par une foule de 8693 spectateurs en liesse, les Tchèques ont causé la première surprise du tournoi en surprenant les Russes 4-3 en ouverture de tournoi. Jan Jenik a inscrit le but qui a fait la différence en avantage numérique pour les locaux, qui n'ont jamais tiré de l'arrière dans la rencontre.

Tout au long de la rencontre, les partisans ont chanté et sauté, ce qui a visiblement fait grimper la pression et la frustration dans le camp adverse. Il régnait une véritable ambiance de carnaval à la fin du match et les Tchèques y sont allés d'une spectaculaire célébration inspirée de celles des Hurricanes de la Caroline.

« Ç'a été la grosse différence dans ce match, a déclaré Jenyk à propos des amateurs. C'est la raison pour laquelle nous avons gagné. […] Je voulais simplement faire de mon mieux pour le bien de l'équipe et je suis vraiment heureux du résultat. »

Tweet from @GLepageLNH: Les Tch��ques profitent de toutes leurs occasions de marquer. 2-0 contre la Russie dans une ambiance de carnaval! #MondialJunior pic.twitter.com/P8XEeOaaCQ

Considéré comme le meilleur gardien disponible en vue du prochain repêchage de la LNH, le Russe Yaroslav Askarov a dû céder sa place à Amir Miftakhov après avoir cédé quatre fois sur 13 lancers en 40 minutes. L'espoir des Canadiens Alexander Romanov a été le joueur le plus utilisé du côté de la Russie (23:11).


Hoglander se paie un « Michigan »

L'attaquant suédois Nils Hoglander a probablement inscrit l'un des plus beaux buts de l'histoire du Championnat mondial junior au premier jour d'activités. Et devinez quoi? C'était un « Michigan », le fameux but récemment popularisé par l'attaquant des Hurricanes Andrei Svechnikov.

Tweet from @Canucks: Hoglander just pulled it off again!! 🤯 https://t.co/Tc0xOs5JOC pic.twitter.com/1Dxr1phKIL

Svechnikov l'a réussi deux fois dans la Ligue nationale, mais il s'agissait aussi de la deuxième réussite de l'espoir des Canucks - un choix de deuxième ronde en 2019 (40e au total en 2019). Il l'a exécuté à la perfection à la fin du mois d'octobre avec Rogle, en Suède.

Grâce à ce but, la Suède a réussi à signer une 49e victoire de suite en matchs préliminaires en l'emportant 3-2 en prolongation face à la Finlande. Samuel Fagemo a créé l'égalité 2-2 avec un peu plus de cinq minutes à écouler à la rencontre avant de voir Alexander Holtz trancher le débat en prolongation.


Un tournoi de six secondes pour Lauko?

Malgré la spectaculaire victoire, les Tchèques pourraient devoir essuyer une lourde perte pour le reste du tournoi. L'attaquant Jakub Lauko, l'ancien des Huskies de Rouyn-Noranda dans la LHJMQ, a été blessé dès la sixième seconde de sa première présence sur la patinoire.

L'entraîneur Vaclav Varada a précisé que son tournoi était probablement terminé, mais qu'il allait passer un test d'imagerie par résonance magnétique au cas ou ce serait moins sérieux.

L'espoir des Bruins de Boston est entré en collision avec un joueur adverse et a semblé se blesser sérieusement à la jambe droite. Il est difficilement rentré au vestiaire et on l'a aperçu plus tard assis aux abords de la patinoire avec des béquilles et la jambe dans une attelle.

Tweet from @PeteBlackburn: A not-so-promising update on Jakub Lauko pic.twitter.com/lxrI8hjy8V

Maintenant que la République tchèque est en bonne posture, les choses pourraient se corser sans l'apport de Lauko. Il est le seul joueur de la formation à avoir de l'expérience chez les professionnels, lui qui s'aligne avec les Bruins de Providence, dans la Ligue américaine, cette saison.


Le Kazakhstan tient son bout

Dans le groupe mondial depuis l'an dernier, le Kazakhstan a bien failli surprendre la Suisse à son premier match de la ronde préliminaire. Les Kazakhs ont comblé un retard d'un but à trois reprises et ont amorcé la troisième période à égalité avec les Suisses, qui ont quand même terminé au quatrième rang l'an dernier.

La Suisse a toutefois touché la cible deux fois en cinq minutes au retour du vestiaire pour s'assurer de la victoire. Les Kazakhs ont même limité leurs adversaires à 34 tirs et en ont dirigé 19 sur le filet adverse.

« Nous avons joué pour gagner le match, a déclaré Maxim Musorov, auteur de deux buts. Nous avons été malchanceux. Nous avons tous travaillé fort et nous étions près du but. Nous avons fait de notre mieux. »

Tweet from @TSN_Sports: Tough own goal for Kazakhstan 🤦���������🤦��������� pic.twitter.com/q5X5m2D7Uo

On se souviendra que la formation kazakhe avait gagné la faveur du public canadien à Victoria, l'an dernier, quand elle avait tenu tête à la Suède grâce à une prestation spectaculaire de 52 arrêts du gardien Denis Karatayev.

Le portier n'est pas du tournoi cette année, mais les deux nations ont rendez-vous le 30 décembre.


Un moment décisif

La reprise vidéo a été utilisée pour la première fois du tournoi dans le match entre les États-Unis et le Canada. Shane Pinto croyait avoir enfilé son deuxième but de la rencontre en plus de créer l'égalité 3-3 à la toute fin de la deuxième période, mais la reprise vidéo a démontré qu'il ne restait plus de temps au cadran.  

Si Dale Hunter affirme qu'il a entendu la cloche avant que la rondelle pénètre au fond du filet, le gardien Nico Daws n'avait aucune idée de la décision qui allait être rendue.

« Je n'avais rien entendu, a indiqué le portier. Sincèrement, je ne faisais que prier pour que le but soit refusé. Tous les gars au banc disaient que c'était une décision facile en notre faveur, mais je n'avais rien vu. Je suis seulement heureux du résultat. »

Le Canada a finalement remporté le match 6-4 pour s'emparer temporairement du premier rang du groupe B, à égalité avec la République tchèque.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.