Skip to main content

Charles Hudon s'attendait à quitter pour Vegas

Le jeune attaquant des Canadiens a vécu des moments angoissants à l'approche du repêchage d'expansion

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Si les jours qui ont précédé le repêchage d'expansion ont été excitants pour les amateurs de la LNH, ce fut tout le contraire pour l'attaquant Charles Hudon qui a vécu des moments pour le moins angoissants.

Quelques jours après avoir signé un nouveau contrat de deux ans avec les Canadiens de Montréal le 15 juin, le Québécois de 23 ans a appris qu'il ne figurerait pas sur la liste de protection de l'équipe, signifiant qu'il pouvait être l'un des 31 choix des Golden Knights de Vegas au repêchage d'expansion.

La plupart des observateurs s'attendaient au départ à ce qu'Hudon soit l'un des sept attaquants protégés par le Tricolore étant donné son âge et son potentiel, mais l'acquisition de Jonathan Drouin est probablement venue chambouler les plans de l'organisation.

La machine à rumeurs s'est alors emballée et le nom de l'Almatois s'est retrouvé associé plus souvent qu'à son tour à la formation d'expansion.

« C'est sûr qu'il y avait un peu de nervosité », a déclaré Hudon lors d'un match de hockey-balle présenté dans le cadre de la Coupe Rogers, samedi, à Montréal. « Je m'attendais vraiment à être sélectionné, mon agent m'avait dit que j'avais des chances de partir.

« Tu ne sais jamais vraiment à quoi t'attendre. Moi je veux jouer au hockey, alors n'importe quelle équipe, ça ne m'aurait pas dérangé. »

Les Golden Knights ont finalement sélectionné le défenseur Alexei Emelin, et Hudon aura à nouveau la chance de se tailler un poste avec le Tricolore à sa quatrième saison chez les professionnels.

Sa place à Montréal n'est pas acquise puisque la première année de son nouveau contrat est à deux volets, ce qui signifie qu'il pourrait s'aligner avec la nouvelle formation du Rocket de Laval dans la Ligue américaine.

« Pour moi, ça n'a pas d'importance, a-t-il dit à propos de son contrat. Je ne veux pas retourner à Laval, je veux rester à Montréal. Mon but ultime, c'est ça. Je m'entraîne (au gymnase) et je saute sur la glace en vue de faire ça. Je vais être prêt et arriver à cent pour cent au camp. »

Mais plus que jamais on sent un désir de la part de la direction des Canadiens d'intégrer Hudon à ses rangs le plus tôt possible. Lors d'une conférence de presse au début du mois de juillet, le directeur général Marc Bergevin avait entre autres évoqué le nom d'Hudon lorsqu'on lui avait demandé comment il s'y prendrait pour combler la perte éventuelle de l'attaquant Alexander Radulov.

On ne peut s'attendre à ce qu'Hudon récolte 54 points, dont 18 buts, comme l'a fait le Russe la saison dernière, mais il vient de connaître la meilleure campagne offensive de sa carrière dans la LAH (49 points, dont 27 buts, en 56 rencontres).

Il a aussi bien fait chaque fois qu'il a été rappelé par les Canadiens, amassant quatre aides en six rencontres réparties sur deux saisons dans la LNH.

« Je sais que mon nom est sorti dans les médias et que les partisans en ont parlé, a admis Hudon. Moi je veux faire mes choses. Dans la Ligue américaine, je faisais des choses positives. J'ai aidé les IceCaps (de St. John's) à faire les séries, c'était mon but à la fin de la saison. Maintenant je veux le faire avec les Canadiens. »

En voir plus