Skip to main content

Brock Boeser est en mission

L'attaquant des Canucks a travaillé sur son tir pendant la pause et veut racheter sa saison en dents de scie

par Pete Jensen @NHLJensen / Chroniqueur senior pools de hockey NHL.com

Brock Boeser était « en mission » durant la pause et il a travaillé d'arrache-pied afin de racheter une saison parsemée de hauts et de bas avec les Canucks de Vancouver.

« Je me suis vraiment mis à l'ouvrage à la maison. Je vois la différence maintenant, a dit Boeser. Je me sens en confiance. Le lancer est à point. »

À LIRE AUSSI : Ferland s'approche d'un retour avec les Canucks

Boeser a raté 12 matchs en raison d'une blessure aux côtes et est revenu au jeu le 10 mars, deux jours avant que la saison ne soit mise en pause en raison des inquiétudes entourant le coronavirus. L'ailier droit a terminé la saison avec 16 buts en 57 rencontres après en avoir inscrit 26 dans chacune des deux campagnes précédentes. Le pourcentage de tirs de 9,5 pour cent qu'il a maintenu cette année est le pire de sa carrière. 

Il aura toutefois l'occasion de mettre tout ça derrière lui lorsque les Canucks (36-27-6; pourcentage de points de ,565) affronteront le Wild du Minnesota (35-27-7; ,558) dans une série trois de cinq en ronde de qualification de la Coupe Stanley. Le premier duel de la série aura lieu le 2 août au Rogers Place d'Edmonton, la ville hôtesse pour l'Association de l'Ouest. 

« Ce n'était pas une bonne année (pour moi), a dit Boeser. J'avais de la difficulté à trouver le fond du filet. [Pendant la pause], je pensais à cette occasion de me racheter. »

Boeser a majoritairement évolué avec Tanner Pearson et Bo Horvat sur le deuxième trio cette saison, mais il a également été relégué au sein de la troisième unité à quelques occasions. En 2018-19, il formait un duo avec Elias Pettersson. 

À l'entraînement mardi, Boeser a retrouvé sa place aux côtés de Pettersson sur le premier trio. Il a dit avoir essayé un bâton avec une courbe plus prononcée pour la première fois depuis son passage au hockey pee-wee. Pendant que Boeser et Pearson obtenaient une promotion, le centre Adam Gaudette, du moins temporairement, a pris la place de Horvat au centre du deuxième trio en compagnie de J.T. Miller et de Tyler Toffoli. 

« J'ai une bonne chimie avec [Pettersson], a soutenu Boeser. Il est un fabricant de jeux. Je m'adapte très bien à ce genre de joueur. […] Je pense que [les changements de trios] donnent un nouveau visage à notre équipe. Nous avons beaucoup de profondeur et tous les trios peuvent marquer. C'était un nouveau départ aujourd'hui. Nous allons voir si ce sera les mêmes combinaisons demain. »

L'entraîneur Travis Green modifiait ses trios pour la première fois en trois semaines. 

« Le changement de rythme réveille un peu tout le monde, a dit Green. Je pense que cette combinaison (Pettersson-Boeser) avait développé une belle chimie l'année dernière. Je crois qu'ils aiment jouer ensemble et ils travaillent extrêmement fort. 

« Ce n'est pas important de savoir qui joue avec qui. Les bons joueurs sont de bons joueurs. [Boeser] peut compléter [Pettersson], il peut compléter [Horvat]. Plus il devient bon, plus il peut être la bougie d'allumage de son trio. »

Video: VAN@BUF: Boeser fait mouche depuis l'enclave

Pettersson a connu du succès avec Miller et Toffoli, qui a été acquis dans une transaction avec les Kings de Los Angeles le 17 février, mais il était emballé de retrouver Boeser, celui avec qui il partageait sa chambre lorsque l'équipe était sur la route la saison dernière.

« Il a très bien paru dans tous les entraînements et les exercices, a louangé Pettersson. Il paraît rapide et à l'aise. Son jeu semble beaucoup plus équilibré. »

Green a prévenu que Boeser allait devoir être productif si les Canucks espèrent l'emporter et accéder aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2015. 

« Si nous connaissons une bonne série, que nous l'emportons et passons à la prochaine étape, [Boeser] aura fait partie de la solution, a dit Green. Il est un meilleur joueur actuellement qu'au moment où il a quitté et par rapport à la saison dernière. Je ne vais pas lui mettre de pression additionnelle pour marquer des buts, je veux simplement qu'il soit au sommet de son art. Et jusqu'à présent, c'est ce qu'il démontre. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.