Skip to main content

Sénateurs : Brannstrom, la pierre d'assise de la reconstruction

Le défenseur suédois est emballé à l'idée de faire partie du renouveau à Ottawa

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BELLEVILLE, Ontario - L'excitation du directeur général Pierre Dorion jurait avec la morosité qui régnait au Centre Canadian Tire à la date limite des transactions, en février dernier.

Le grand manitou des Sénateurs d'Ottawa venait de compléter une vente de feu en échangeant l'attaquant vedette Mark Stone aux Golden Knights de Vegas, mais il ne pouvait s'empêcher de sourire chaque fois qu'il évoquait le nom du jeune défenseur Erik Brannstrom, qu'il avait entre autres obtenu en retour.

À LIRE AUSSI : Sénateurs : Maxence Guénette regarde vers l'avantUne occasion à saisir pour Harvey-Pinard chez le CHTransition à prévoir pour Nick SuzukiRyan Poehling, l'homme à suivre chez les Canadiens

« Je ne trouve même pas les mots pour vous dire à quel point notre groupe d'opérations hockey est heureux d'avoir mis la main sur Brannstrom, avait martelé Dorion. Nous avons vu quel genre de joueur il est au Mondial junior. Peu de joueurs sont en mesure de faire ce qu'il fait à 19 ans dans la Ligue américaine.

« Ils sont peu nombreux. Nous sommes excités de l'avoir avec nous. »

On s'en doutait à l'époque, mais ça se confirme peu à peu : l'arrière suédois sélectionné au 15e rang au Repêchage 2017 de la LNH est à la base de la reconstruction qui s'orchestre présentement chez les Sénateurs. Il y a beaucoup de talent dans le pipeline de l'organisation, ne vous trompez pas, mais Brannstrom est assurément le joueur le plus prometteur.

Cela vient évidemment avec des attentes équivalentes. Le jeune patineur est souvent comparé à son compatriote Erik Karlsson - l'ex-capitaine des Sénateurs, faut-il le rappeler - et l'organisation l'a obtenu contre l'un des joueurs les plus appréciés des partisans. 

Pas de pression, comme dirait l'autre.

« Il y a peut-être un peu de pression, Stone est un très bon joueur », a-t-il déclaré quelques instants après avoir récolté un but et une aide dans une victoire de 8-1 des Sénateurs aux dépens des Jets de Winnipeg dans le premier match du Tournoi des recrues, à Belleville.

« Comme je l'ai souvent dit, j'essaie seulement de jouer à la hauteur de mon talent et d'avoir du plaisir. Tu ne peux pas en faire vraiment plus que ce dont tu es capable. »

Brannstrom a disputé deux matchs avec le grand club à la fin de la dernière saison, et il serait loin d'être surprenant de le voir amorcer la saison avec les Sénateurs. Il a récolté 32 points, dont sept buts, en 50 matchs à sa première saison dans la Ligue américaine de hockey (LAH) et se sent prêt à passer à l'étape suivante.

Plusieurs rêvent déjà de le voir évoluer aux côtés de Thomas Chabot dans ce qui serait l'un des duos les plus dynamiques de la LNH à la ligne bleue.

« Je crois avoir tous les outils pour le faire, a-t-il lancé. J'ai eu un bon été d'entraînement et j'ai ajouté du muscle. Je vais montrer ce que je peux faire pendant le camp des recrues et nous verrons comment ça se dessinera au camp d'entraînement.

« Thomas est un excellent joueur et ce serait assez incroyable de jouer avec lui dans le futur. »

Pas le seul

On parle beaucoup de Brannstrom, mais il est loin d'être le seul espoir de l'organisation qui pourrait débarquer à Ottawa à très court terme.
Les attaquants Logan Brown, Drake Batherson, Alex Formenton et Max Veronneau, qui ont tous joué au moins deux matchs avec les Sénateurs l'an dernier, ont des chances légitimes de décrocher un poste régulier dès cette saison.

C'est sans oublier Josh Norris, acquis dans la transaction d'Erik Karlsson, et sans parler de Brady Tkachuk, le quatrième choix de l'encan 2018, qui fait déjà la pluie et le beau temps dans la LNH et qui aura 20 ans avant le début de la saison.

« J'étais un peu sous le choc quand j'ai appris que j'étais échangé à Ottawa, mais c'est une bonne occasion pour moi ici, a-t-il mentionné. Il y a plusieurs jeunes joueurs talentueux et c'est une reconstruction. C'est plaisant de faire partie de ça. »

La sortie du tunnel est encore loin pour les Sénateurs, mais ils aperçoivent peu à peu la lumière. Et il y a fort à parier qu'elle brillera de pleins feux quand cette cuvée arrivera à maturité.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.