Skip to main content

Une occasion à saisir pour Harvey-Pinard chez le CH

L'attaquant québécois évoluera aux côtés de Ryan Poehling et de Nick Suzuki pour amorcer le Tournoi des recrues

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BELLEVILLE, Ontario - Les Canadiens de Montréal semblaient avoir une vision à plus long terme quand ils ont décidé de sélectionner l'attaquant Rafaël Harvey-Pinard au dernier repêchage, mais le Québécois obtiendra la chance de se faire valoir dès son premier camp avec l'organisation.

Le choix de septième tour (201e au total) évoluera à la gauche de Ryan Poehling et de Nick Suzuki pour le premier match du Tournoi des recrues face aux Sénateurs d'Ottawa, samedi (19 h HE).

Le Tricolore a confirmé ses trios lors de l'entraînement, samedi matin.

Tweet from @CanadiensMTL: L'alignement �� l'entra��nement:Practice lineup:Harvey-Pinard - Poehling - SuzukiMcShane - Evans - AlainFonstad - Verbeek - GuayCox - Hillis - HawelPezzetta - Houde - MarleauFairbrother - BrookLeskinen - FleuryCrevier-Morin - YorkLeGuerrier - PlouffePrimeauShank pic.twitter.com/CAjDnlwfa4

« À un moment donné, il faut faire des trios et on essaie de mettre de l'expérience un peu partout pour aider les jeunes joueurs », a fait valoir l'entraîneur Joel Bouchard, vendredi.

« Nous avons des joueurs qui en sont à leur deuxième et même à leur troisième camp avec l'équipe. On essaie de mettre tout le monde dans des positions favorables. C'est ça l'objectif. »

À LIRE : Poehling, l'homme à suivre | Une transition à prévoir pour Suzuki | Caufield dans le moule de DeBrincat

L'aile gauche d'un trio mené par les deux meilleurs espoirs à l'attaque de l'organisation semble en effet être une position favorable, s'il en est une. Même si Bouchard a rappelé qu'il ne fallait pas trop tenter de lire entre les lignes lors de ce tournoi, reste qu'il pourrait s'agir d'un changement de cap dans le cas du Jonquiérois de 20 ans.

Quelques minutes après sa sélection en juin dernier, le directeur général adjoint Trevor Timmins avait clairement indiqué qu'Harvey-Pinard aurait besoin d'une autre saison dans la LHJMQ avant de faire le saut chez les professionnels.

Il a d'ailleurs été nommé capitaine des Saguenéens de Chicoutimi, quelques heures après que l'équipe de sa région natale eut fait son acquisition des Huskies de Rouyn-Noranda, en juin dernier. Un mandat qui l'emballe au plus haut point, mais qui est mis en veilleuse pour l'instant.

« C'est une situation particulière, a-t-il admis. Mais les Saguenéens m'ont dit de tout donner avant que je parte. En tant que joueur de hockey, tu veux toujours accéder au plus haut niveau possible. […] C'est à moi de prouver que je peux jouer dans la Ligue américaine dès cette année et c'est mon objectif en venant ici.

« Joël [Bouchard] répète souvent que c'est important pour lui l'intensité et les habitudes de travail. Je suis un joueur qui travaille fort et je vais le montrer pour faire écarquiller les yeux. […] Si je retourne avec les Saguenéens, il n'y a aucun problème. Nous avons une très bonne équipe et on pourrait se rendre loin. »

En confiance

Fort de ses conquêtes de la Coupe du Président et de la Coupe Memorial l'an dernier avec les Huskies, Harvey-Pinard continue d'apprivoiser l'organisation et son nouveau statut « d'espoir » avec confiance à sa deuxième présence dans le giron du CH, après avoir pris part au camp de perfectionnement en juin.

« C'est plus facile maintenant que je me suis familiarisé avec l'environnement, a-t-il mentionné. J'arrive ici en confiance et prêt à faire une bonne impression. J'ai eu un gros été d'entraînement autant sur la patinoire qu'en gymnase pour améliorer ma vitesse et augmenter ma masse musculaire. »

Pour ce que ça vaut, l'habile patineur avait fait quelques flammèches aux côtés de Cole Caufield, le premier choix du Tricolore au dernier encan, lors des matchs intraéquipe du camp de perfectionnement. Il sera aussi bien entouré cette fin de semaine à Belleville; à lui de saisir l'occasion pour déjouer les pronostics.

« Toutes les fois que tu as un chandail et un bâton, tu as une opportunité de te faire valoir, a rappelé Bouchard. Que ce soit dans la Ligue américaine ou la Ligue nationale, c'est un droit de jeu qui t'appartient. […] C'est à eux de démontrer ce qu'ils peuvent faire. »

Horaire des matchs
6 septembre : Ottawa c. Winnipeg, 19 h
7 septembre : Ottawa c. Montréal, 19 h
8 septembre : Montréal c. Winnipeg, 19 h
9 septembre : Winnipeg c. Ottawa, 19 h

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.