Skip to main content

Ruminer les échecs, très peu pour Patrice Bergeron

Le vétéran attaquant a vite surmonté la déception de la défaite des Bruins dans le match no 7 de la Finale de la Coupe Stanley

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

QUÉBEC - Ruminer les écueils de la vie ou les échecs, très peu pour Patrice Bergeron. Deux mois après la défaite des Bruins de Boston dans le septième match de la Finale de la Coupe Stanley, le vétéran attaquant a surmonté la déception. La page a été tournée.

« La poussière est retombée et on regarde vers l'avant », a déclaré Bergeron, jeudi, dans le cadre du match caritatif de hockey auquel il prête son nom avec l'ancien hockeyeur Simon Gagné - connu sous l'appellation Pro-Am Gagné-Bergeron. « Ç'a été une déception, c'est dur à avaler de travailler si fort afin d'atteindre le but ultime et de tomber à court de si peu. Ce serait mentir de dire que ça n'a pas été difficile. Mais on est rendu à un moment de l'été où on doit aller de l'avant et être prêts pour la saison. »

31 EN 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Bruins | Les cinq meilleurs espoirs des Bruins | Analyse des Bruins pour les poolers

La période de questionnements ou d'identification de facteurs que les Bruins auraient pu mieux faire afin de venir à bout des Blues de St. Louis en Finale n'a pas traîné en longueur.

« C'est comme pour tout dans la vie. On peut décider de vivre dans le questionnement ou d'assumer les choses et d'apprendre ce que tu peux apprendre, a-t-il énoncé. Ç'a été difficile, mais une fois que c'est arrivé, tu ne peux plus rien faire. C'est hors de ton contrôle. »

Bergeron a le regard résolument sur la saison à venir des Bruins, qui sera déjà sa 16e dans la LNH à l'âge de 34 ans.

« C'est un grand défi pour nous de revenir fort, mais je vois la chose d'un bon œil parce que nous aurons passablement la même équipe, a-t-il relevé. Nous avons de bons jeunes qui sont en progression. C'est positif de ce côté-là. Il s'agit de recommencer au bas de la montagne et de la remonter. La confiance est toujours de mise avant le début d'une saison. »

Les Bruins n'ont pas apporté de grands changements à la formation. Ils ont perdu les services de deux joueurs de soutien - Noel Acciari et Marcus Johansson - et ils en ont greffé deux autres - Brett Ritchie et Par Lindholm.

« Je suis content de l'équipe que nous avons, a repris Bergeron. Nous avons démontré notre valeur la saison dernière. On va nous attendre de pied ferme, mais ce sera à nous de faire les ajustements. »

Le directeur général des Bruins Don Sweeney a encore deux dossiers contractuels à régler, ceux des jeunes défenseurs Charlie McAvoy et Brandon Carlo, qui possèdent le statut de joueurs autonomes avec compensation.

Dans le cas de McAvoy, les autres équipes ne peuvent pas lui soumettre une offre hostile. La situation n'inquiète pas Bergeron outre mesure.

Video: BOS@STL, #3: 100e point de Bergeron dans les séries

« La même chose s'est produite avec (l'attaquant) David Pastrnak et on a fini par trouver un terrain d'entente. Ce sont les affaires et chacune des parties tire la couverture de son côté. On constate d'ailleurs qu'il y a plusieurs joueurs ayant le même statut qu'eux à travers la LNH qui n'ont toujours pas signé de contrat. Quand les premières signatures vont se faire, une hiérarchie salariale sera établie, et les choses vont débouler. »

Sur le plan personnel, Bergeron met tout en œuvre à l'entraînement en gymnase afin d'éviter la récurrence de blessures à l'aine qui l'ont incommodé au cours des dernières saisons.

« Je dois trouver des moyens en rééducation, en parlant avec les médecins des Bruins, qui m'aideront à mieux récupérer. Les techniques d'entraînement s'améliorent, je dois identifier les bons exercices de flexibilité. Avec l'âge, le repos est également un facteur important. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.